Skip to main content

Thea Patterson

Thea Patterson est notre mentor avec Studio 303. La personne sélectionnée pour travailler avec Thea comme mentore recevra un abonnement d’un an au Studio 303 et un crédit d’une valeur de 250 $ pour utiliser le studio ou les ateliers. Cet persone aura également droit à une consultation de deux heures auprès d’une des codirectrices du 303 qui offrira des commentaires personnalisés au sujet d’une demande de subvention ou de son plan de carrière.

Photo de Thea Patterson

Crédit photo: Jeremy Gordaneer

Thea pourra vous accompagner si vos centres d’intérêt comprennent : la danse, la performance, la dramaturgie de la danse, la chorégraphie, l’improvisation en performance, la bande musicale, les objets en performance et la recherche-création. Thea peut aussi offrir des conseils et vous guider dans votre processus de rédaction de démarche artistique, demande de subvention, etc.

Thea Patterson (B. Bx-arts, M.A. et doctorante) est une chorégraphe, interprète et dramaturge de danse établie à Montréal et à Edmonton. Elle a donné des conseils de dramaturgie à de nombreux chorégraphes indépendants comme Andrew Turner, Nate Yaffe, Sasha Kleinplatz, Lois Brown, Karen Fennel et Katie Ward. Ses premières chorégraphies comprennent Rhyming Couplets (2008) et A Soft Place to Fall (2006), qui a été filmée par Mouvement Perpétuel en coproduction avec Bravo!Fact. De 2007 à 2015, en collaboration avec Peter Trosztmer, elle a réalisé la dramaturgie et la direction artistique de sept œuvres remarquées, dont Eesti: Myths and Machines (2011), citée parmi les meilleurs spectacles de danse de l’année par le magazine Voir de Montréal, et #Boxtape (2014), une installation immersive in situ. Son intérêt pour les modèles collaboratifs l’a conduite à cofonder le collectif The Choreographers (de 2007 à 2011) qui a créé plusieurs œuvres, y compris Man and Mouse (2008) et Oh!Canada (2011). Pendant cette période, elle a également cochorégraphié Norman (2008) pour Lemieux.Pilon.4Dart, un spectacle qui a beaucoup tourné au Canada, aux États-Unis, en Asie, en Europe et en Amérique du Sud.

Dans son œuvre, elle a souvent exploré le spectacle solo auto-interprété et des méthodes chorégraphiques élargies. Par exemple, elle a présenté the dance that i cannot do (2013) au Movement Research at The Judson Church et au festival de danse de Munich, entre autres.  En 2016, elle a obtenu une maîtrise en chorégraphie de l’école supérieure DAS (Amsterdam) grâce au projet solo between the is and the could be (2016), qui portait sur des formes chorégraphiques émergentes et d’autres démarches de modification de certains aspects de l’auditoire. En 2017, Mme Patterson a été sélectionnée pour participer à une résidence intensive en chorégraphie avec Deborah Hay qui s’est révélée une expérience marquante. Sa dernière création intitulée Silvering (2020) a été présentée à Mile Zero Dance (Edmonton) et était un des premiers spectacles diffusés sur ZOOM au début de la pandémie. Mme Patterson multiplie les collaborations comme dramaturge, collaboratrice, chorégraphe et interprète à Montréal, à Edmonton, à Terre-Neuve et au Portugal. De plus, elle a obtenu une bourse du CRSH pour ses études de doctorat en performances artistiques à l’Université de l’Alberta. De 2019 à 2021, elle était corédactrice en chef d’Intonations, une revue en ligne éditée par les étudiants aux cycles supérieurs.

Apprenez-en plus sur TheaTous nos mentors

Reconnaissant pour le généreux soutien

Cette initiative bénéficie du généreux soutien du fonds d’innovation de la fiducie familiale Peter-N.-Thomson.

Retour en haut de page

© Université Concordia