Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

Le Collège Loyola pour la diversité et la durabilité organise un colloque public sur la crise climatique

Du 16 au 18 mars, Concordia réunira des professeurs et des étudiants de toutes les disciplines
2 mars 2020
|
Rebecca Tittler : « Notre but est d’enrichir les gens des expériences, des perspectives, des réseaux, de l’espoir et de l’inspiration nécessaires pour s’attaquer aux problèmes épineux du jour. »

Tandis qu’on assiste à un mouvement planétaire pour résoudre la crise climatique, le Centre de recherche Loyola sur la durabilité et le Collège Loyola pour la diversité et la durabilité réunissent les plus grands experts environnementaux de Concordia pour examiner les problèmes auxquels fait face notre planète.

« Avec des émissions de carbone qui atteignent chaque mois de nouveaux sommets et la confirmation que la planète s’est déjà réchauffée de plus d’un degré, la crise climatique est légitimement omniprésente dans l’esprit des gens qui se soucient de la durabilité », souligne Rebecca Tittler, coordonnatrice au Collège Loyola et professeure à temps partiel qui enseigne également au Département de biologie.

Le quatrième colloque annuel Sustainability Across Disciplines (« la durabilité dans toutes les disciplines ») aura lieu du 16 au 18 mars aux campus Sir-George-Williams et Loyola. Gratuit, il est ouvert à tous les membres du corps professoral, de l’effectif étudiant et de la communauté élargie.

« Étant donné la participation record à la Marche pour le climat tenue en septembre à Montréal ainsi que la quantité de chercheuses et chercheurs experts dans le domaine à Concordia, le thème de cette année était plutôt évident. »

La liste de conférencières et conférenciers, qui viennent des quatre facultés de l’Université, illustre d’ailleurs l’ampleur de l’expertise interdisciplinaire en durabilité à Concordia.

Le colloque comptera deux conférenciers d’honneur. Ursula Eicker est professeure au Département de génie du bâtiment, civil et environnemental et titulaire de la chaire d’excellence en recherche du Canada sur les communautés et les villes intelligentes, durables et résilientes à l’Université Concordia. Damon Matthews est professeur au Département de géographie, urbanisme et environnement et titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia en climatologie et en durabilité, géographie, planning et environnement (niveau 1).

Le professeur Matthews a également cocréé l’horloge climatique. Ce projet fait le décompte jusqu’au moment où la température moyenne du globe dépassera les seuils de 1,5 et de 2 degrés Celsius au-delà des moyennes de l’époque préindustrielle.

Deux conférencières de l’externe sont aussi au programme. Angela Carter, du Département de science politique de l’Université de Waterloo, discutera de ses recherches sur la politique environnementale et sur les politiques d’extraction de pétrole dans les principales provinces canadiennes productrices de pétrole. Ivette Perfecto, de la School for Environment and Sustainability à l’Université du Michigan, clôturera le colloque. Ses travaux portent sur l’agroécologie, la biodiversité et les services écosystémiques dans le paysage agricole.

Tables rondes, jeux et mini festival du film

Le colloque prévoit de nombreux ateliers, tables rondes et présentations d’affiches qui permettront de découvrir les travaux des professeurs et étudiants chercheurs de Concordia.

Krista Byers-Heinlein, professeure agrégée au Département de psychologie et titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia sur le bilinguisme, se joindra au professeur du Département de biologie Pedro Peres-Neto, titulaire de la chaire de recherche du Canada en écologie spatiale et biodiversité, pour animer une discussion sur la recherche durable par le libre accès au savoir.

Satoshi Ikeda, professeur agrégé au Département de sociologie et d’anthropologie, animera une séance sur les bienfaits de la décarbonisation et de la capture de carbone pour l’avenir de la planète.

Parmi les autres activités au programme, citons l’atelier dirigé par Michael Bossert, de l’École de génie et d’informatique Gina-Cody, durant lequel les participantes et participants formuleront ensemble des idées pour faire du « campus universitaire un laboratoire vivant » en adoptant une démarche de réflexion conceptuelle et en alignant leurs idées avec les objectifs de développement durable des Nations Unies.

Shannon Lloyd, professeure adjointe de management à l’École de gestion John-Molson, dirigera un atelier axé sur l’évaluation du mode de vie.

Pour sa part, Carmela Cucuzzella, professeure agrégée de design et d’arts numériques à la Faculté des beaux-arts, animera un atelier sur la conception de données en tant qu’expériences d’espaces publics.

Le comité sur l’urgence climatique invitera par ailleurs les participantes et participants à découvrir leur nouveau jeu de « Geopardy », et à y jouer afin d’en apprendre davantage sur les changements climatiques.

Pour la première fois, le colloque comprendra également un mini festival du film, qui mettra de l’avant des courts métrages étudiants.

Enfin, plus de 70 étudiants des 1er, 2e et 3e cycles et plus d’une dizaine de professeurs chercheurs de toute l’Université exposeront leurs travaux.

Message d’espoir

« Ce colloque vise à favoriser la discussion et la collaboration entre les disciplines », explique Rebecca Tittler.

« Notre but est d’enrichir les gens des expériences, des perspectives, des réseaux, de l’espoir et de l’inspiration nécessaires pour s’attaquer aux problèmes épineux du jour. »


Organisé sous le thème
Sustainability and the Climate Crisis (« durabilité et crise climatique »), le colloque Sustainability Across Disciplines de Concordia aura lieu du 16 au 18 mars. L’événement est gratuit et ouvert au public, mais sur inscription seulement.

 



Back to top Back to top

© Université Concordia