Skip to main content

Chaire de recherche sur l'étude du jeu

Research chair on gambling

Gerda Reith, Ph.D.

Professeure, School of Social and Political Sciences, University of Glasgow (Grande-Bretagne)

gerda_reith

Biographie

Gerda Reith est professeure de sciences sociales à l’université de Glasgow.  Ses recherches se concentrent sur l’impact des facteurs sociaux et environnementaux sur les jeux de hasard et d’argent, et leurs implications pour la santé  et les politiques publiques.  Elle a effectué plusieurs études financées par le Research-Council (RCUK) sur ces problématiques; la plus récente étant une étude qualitative longitudinale sur cinq ans des « joueurs de carrière » et leurs trajectoires.  Ses projets en cours comprennent l’exploration du rôle du crime, de la dette, de l’exclusion sociale et de la résilience sur le développement de problèmes de jeu et sur le processus de rétablissement, mais aussi sur d’autres comportements risqués à travers le temps, et leurs impacts au niveau individuel et sur les réseaux sociaux.

Elle a écrit abondamment sur les enjeux théoriques et empiriques de ses sujets. Son livre The Age of Chance : Gambling in Western Culture, a gagné le prix Philip Abrams pour le meilleur livre en sociologie pour l’année 2000.

Elle est membre de comités éditoriaux pour de nombreux journaux (incluant International Gambling Studies, Journal of Youth Studies, et Risk Management). Elle agit à titre d’experte au niveau national et international pour des gouvernements et organisations sur des enjeux reliés aux jeux de hasard et d’argent et de santé publique.

Résume

Cette présentation s’appuie sur la notion de systèmes techno-économiques de Castells (1996) afin d’explorer les façons dont les intersections entre la technologie, le capital et les états ont créé de nouveaux types d’environnement de jeu intensifié. Lors de la séance, j’examine brièvement la relation entre l’état néolibéral, le revenu tiré des jeux de hasard et d’argent (JHA) et la (dé)réglementation, ainsi que le rôle des technologies dans la génération et l’accélération de l’économie du jeu. J’argumente que de tels développements produisent des environnements de consommation de plus en plus dématérialisés et intensifs, ce qui met en lumière certains aspects de l’économie globale du capital financier.

La discussion se poursuit  avec la localisation de la croissance récente des formes mobiles et sociales de JHA à l’intérieur de ces environnements. Je me concentre en particulier sur certaines des tendances clés dans les domaines des technologies et du marketing, qui façonnent cette « nouvelle frontière » du jeu commercial. Celles-ci incluent des caractéristiques tel le déploiement de technologies de géolocalisation et de suivi de données, la personnalisation grandissante et le ciblage de la publicité, de même que des stratégies cherchant à exploiter le pouvoir des réseaux sociaux en ligne. Ceci amène à ce que je décris comme les caractéristiques « turbo charged » du JHA mobile et social, faisant de lui un site clé de consommation intensifiée et dématérialisée à l’intérieur même des systèmes techno-économiques.

Back to top Back to top

© Université Concordia