Concordia University

http://www.concordia.ca/content/shared/en/news/finearts/design/2017/11/14/adn--la-vie-future-des-objets.html

Martin Racine au World Design Summit 2017

November 14, 2017
|

Changer le monde par le design ? Le design spéculatif en est une des expressions contemporaines. Outil de questionnement, de projection et d’innovation, il permet de remettre en perspective les processus de création tout autant que les objets, services et usages qui en découlent. ADN, La vie future des objets est un exemple de cette démarche.

Interrogeant la consommation et la relation de l’utilisateur aux objets, ce projet propose d’ « humaniser » les objets. Démarche presque anthropologique à la croisée de plusieurs disciplines, il y est question d’histoire des objets, de personnalité des machines ou de transmission et de réparation rituelle. La dimension spéculative a donné lieu à la réalisation d’une exposition matérialisant les différents enjeux dont nous venons de parler dans laquelle les visiteurs sont invités à manipuler des objets modifiés.

ENJEUX

Le projet de Martin Racine, « ADN - la vie future des objets », part du constat qu’il existe une rupture entre les objets manufacturés, les artefacts, qui constituent ce qu’il appelle la technosphère, et les éléments naturels qui composent ces objets, qui constituent la biosphère.

DESIGN SPÉCULATIF ET ANTHROPOLOGIE

A l’écoute de la conférence de Martin Racine on ne peut s’empêcher de voir les liens étroits qui doivent être tissés entre design, anthropologie et technologie. Si la meilleure technologie envisageable n’a de sens qu’au travers d’un usage qui se l’approprie, Martin Racine suggère ici que le design peut lui-même concevoir et déconstruire l’usage afin d’influencer la conception même des objets.

récupérer des nouvelles complètes en visitant ici



Back to top

© Concordia University