Concordia University

http://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/nouvelles/2019/08/21/concordia-partage-son-initiative-de-formation-sur-la-reconnaissance-et-la-prevention-de-la-violence-a-caractere-sexuel-avec-d-autres-etablissements-du-quebec-et-d-ailleurs.html

Concordia partage son initiative de formation sur la reconnaissance et la prévention de la violence à caractère sexuel avec d’autres établissements du Québec et d’ailleurs

Les membres du corps professoral, du personnel et de l’effectif étudiant doivent suivre la formation avant le 4 octobre prochain
21 août 2019
« Nous tenions vraiment à créer un contexte qui encouragerait les gens à participer », affirme Jennifer Drummond, coordonnatrice du Centre d’aide aux survivantes et survivants d’agression sexuelle de Concordia.

Le 15 août dernier avait lieu à l’Université Concordia le lancement d’un programme de formation obligatoire sur la reconnaissance et la prévention de la violence à caractère sexuel. Cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts soutenus déployés par l’établissement pour favoriser un milieu sécuritaire et empreint de respect.

Les membres de l’effectif étudiant, du personnel et du corps professoral ont jusqu’au 4 octobre 2019 pour suivre la formation.

Intitulée « Ça nous concerne tous », la formation a été conçue par KnowledgeOne et le Centre d’aide aux survivantes et survivants d’agression sexuelle (CASSAS) de Concordia à la suite de consultations auprès d’un large échantillon représentatif de la communauté de Concordia ainsi que du comité permanent sur l’inconduite sexuelle et la violence à caractère sexuel.

Un contenu de nature préventive

Proposée sous forme de modules, la formation traite des questions suivantes :

  • En quoi consiste la violence à caractère sexuel? Quelles sont les idées reçues et les réalités entourant le sujet?
  • Comment obtenir un consentement et s’assurer que celui-ci est mutuel, volontaire, éclairé et continu?
  • En quoi les rapports de pouvoir compliquent-ils la notion de consentement?
  • Comment les personnes constatant qu’une situation risque de dégénérer peuvent-elles intervenir afin de prévenir les actes de violence à caractère sexuel?
  • Comment venir en aide aux personnes ayant subi de la violence à caractère sexuel?

La formation fait également état des politiques et des processus clés sur le sujet de même que des ressources disponibles sur le campus et ailleurs.

Imaginer des moyens de joindre tous les membres de la communauté

L’idée d’une formation en ligne sur la violence à caractère sexuel a germé en 2015. La coordonnatrice du CASSAS, Jennifer Drummond, en a été l’instigatrice.

« Le centre proposait depuis un certain temps une formation en personne, destinée à de petits groupes, explique-t-elle. Les commentaires étaient positifs, et nous cherchions une façon d’élargir ces possibilités de formation afin de joindre l’ensemble des membres de la communauté universitaire. »

Compte tenu de l’envergure et de la diversité de la population de Concordia, Jennifer Drummond a vu dans la formation en ligne une façon pratique et efficace de diffuser cette information.

En 2016, le CASSAS a commencé à consulter des groupes de réflexion composés de membres de l’effectif étudiant, du corps professoral et du personnel afin de commencer à élaborer le contenu de la formation.

« Pour s’assurer d’atteindre notre objectif, nous tenions vraiment à créer un contexte qui encouragerait les gens à participer », insiste la coordonnatrice du centre.

Le CASSAS a travaillé en étroite collaboration avec la société d’experts-conseils KnowledgeOne à l’élaboration d’aides visuelles, de capsules audio et de scénarios efficaces. D’autres groupes de réflexion se sont réunis à différentes étapes du processus de développement afin de vérifier la réponse du public cible à l’apparence, à l’ambiance, au volet audio et à l’interface de navigation de la formation.

« Cette formation explique ce qu’est la violence à caractère sexuel et présente les ressources dont peuvent se prévaloir à l’interne les membres de la communauté de Concordia », déclare Lisa Ostiguy, présidente du comité permanent sur l'inconduite sexuelle et la violence sexuelle chargée de mettre en œuvre la formation requise par le projet de loi 151 : Loi visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur.

Une formule adoptée par d’autres établissements du Québec et d’ailleurs

En plus de répondre aux besoins de la communauté de Concordia, la formation a été offerte gratuitement à d’autres établissements d’enseignement postsecondaire qui déployent aussi leurs propres initiatives en matière de reconnaissance et de prévention de la violence à caractère sexuel, en vertu de la loi 151.

Jusqu’à maintenant, les universités et les cégeps énumérés ci-après ont adopté la formation Ça nous concerne tous.

  • Université McGill;
  • Université de Montréal
  • HEC Montréal
  • Polytechnique Montréal
  • Réseau des Universités du Québec
  • Université Bishop’s
  • Université de Sherbrooke
  • Collège Marianopolis
  • Collège Bart
  • Fédération des cégeps (48 au total; négociations en cours)
  • Université de la Saskatchewan


« Si nous avons décidé d’offrir à d’autres établissements un accès gratuit à la formation, explique Robert Beauchemin, président et directeur général de KnowledgeOne, c’est que nous tenions à favoriser l’éducation et la diffusion des connaissances sur le sujet. »

« De concert avec le Centre d’aide aux survivantes et survivants d’agression sexuelle de Concordia, nous avons travaillé très fort pour créer Ça nous concerne tous et en faire une expérience autant éducative qu’enrichissante, poursuit-il. On y aborde un sujet d’une extrême importance; plus un grand nombre de gens en bénéficieront, mieux ce sera. »

Graham Carr, recteur et vice-chancelier par intérim, acquiesce.

« Je suis fier du travail accompli par Concordia sur cette question cruciale », affirme-t-il.

« Je tiens à remercier Lisa Ostiguy, conseillère spéciale à la vie étudiante auprès du vice-recteur exécutif aux affaires académiques, Jennifer Drummond, nos partenaires de KnowledgeOne et le comité permanent sur l’inconduite sexuelle et la violence à caractère sexuel de leurs efforts dans la création de cette formation dynamique et importante », conclut-il.


Pour suivre la formation en ligne sur la reconnaissance et la prévention de la violence à caractère sexuel, rendez-vous dès aujourd’hui à l’adresse
Concordia.ca/allofus.

 



Back to top

© Université Concordia