Concordia University

https://www.concordia.ca/content/shared/en/news/artsci/2017/03/08/a-vos-marques--prets--traduisez-.html

À vos marques, prêts, traduisez!

March 8, 2017
|
By Christian Durand

Les futurs experts du langage participent aux Jeux de la traduction du 10 au 12 mars à Concordia.

jeux-traduction-jacques-boivin-620

Que faut-il pour être un bon traducteur?

«Les mots doivent être animés et engageants, avec une compréhension du contexte original pour interpeller le public cible», explique Christine York, chargée de cours[1] en traduction au Département d'études françaises.

Du 10 au 12 mars, Concordia accueillera les meilleurs étudiants canadiens en traduction pour les Jeux de la traduction 2017.

Avec la participation de 12 équipes, chacune représentant une université canadienne, ce sont des dizaines d’étudiants qui mettront leurs prouesses linguistiques à l'épreuve. Ce week-end éprouvant mettra au défi leur vitesse, leur rigueur et leur imagination.

Selon York, les participants auront affaire à des documents que seuls des traducteurs humains peuvent interpréter adéquatement.

Par exemple, les équipes devront traduire des extraits de chansons et des documents audiovisuels[2] comprenant des jeux de mots et des expressions familières. Ils seront également invités à traduire des documents présentant des contraintes - comme des tweets de 140 caractères.

Tous les événements seront chronométrés et jugés selon des critères supplémentaires comme la créativité, l'orthographe et la grammaire.

Les revirements de situation sont une réalité constante dans le monde de la traduction, donc la vitesse d’exécution est importante», explique York.

«Comme un traducteur a la responsabilité de rendre justice au travail des auteurs et des personnalités[3] qu'il interprète[4], cet aspect prend beaucoup d’importance.»

Les traductions sont jugées anonymement par un comité composé de professeurs de chaque université représentée aux Jeux. Les 12 écoles participantes sont les seules à offrir un programme de traduction de premier cycle au Canada.

Vivre, respirer et rêver de traduction

Le travail d'équipe est la clé du succès des Jeux de la traduction, où les étudiants se côtoient tout au long du week-end.

L'étudiante en traduction Caeli Martineau, qui a fait partie de l'équipe gagnante de Concordia aux Jeux de 2016 à l'Université du Québec à Trois-Rivières, participe à nouveau cette année.

«Les équipes peuvent échanger des idées, acquérir de nouvelles perspectives et combiner leurs forces pour proposer des traductions qui dépassent ce que n'importe qui aurait pu faire seul», affirme Martineau.

«Les traducteurs sur le marché professionnel travaillent souvent ensemble, donc incorporer le travail d’équipe dans les Jeux est une excellente façon de nous préparer à ce qui nous attend.»

Un autre avantage majeur des Jeux est l’opportunité pour les étudiants de créer des réseaux de contacts avec de futurs traducteurs d'autres universités et des représentants de l'industrie.

Pour Martineau, ce facteur est crucial pour un succès professionnel.

«Plus vous connaissez de gens dans un domaine, meilleures sont vos chances de trouver un contrat de traduction ou un emploi.»

Les Jeux de la traduction se déroulent du 10 au 12 mars à Concordia.

Liens connexes:

Baccalauréat ès arts en traduction

Département d'études françaises 
 
Faculté des arts et science

Jeux de la traduction



Back to top

© Concordia University