Concordia University

http://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/nouvelles/2019/08/29/une-equipe-de-recherche-en-genie-recoit-5-m-pour-reevaluer-les-plans-d-intervention-en-cas-de-deversement.html

Une équipe de recherche en génie reçoit 5 M$ pour réévaluer les plans d’intervention en cas de déversement

L’expertise de Concordia aidera « à protéger et à restaurer les écosystèmes marins », affirment des représentants du gouvernement
La recherche de Chunjiang An vise une meilleure compréhension de la rémanence des hydrocarbures en zones littorales, et ce, en vue d’éclairer les décisions sur leur remise en état.

Pêches et Océans Canada a octroyé un financement total de plus de 5 millions de dollars à Chunjiang An, professeur adjoint à l’École de génie et d’informatique Gina-Cody, pour ses recherches visant à améliorer les procédés de nettoyage employés à la suite de déversements accidentels d’hydrocarbures.

Deux des projets du professeur An sont financés dans le cadre de l’Initiative de recherche multipartenaire. Ce programme a pour objectif l’établissement de réseaux de soutien à l’expertise scientifique entourant la recherche sur les déversements accidentels d’hydrocarbures.

« La science est essentielle à la prise de décisions éclairées touchant l’adoption de mesures d’assainissement des eaux et de conservation de la salubrité et de la sécurité du littoral canadien », affirme Christophe Guy, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures.

« Le gouvernement du Canada continue d’investir afin de faire progresser la recherche collaborative en océanographie; Concordia est fière de lui assurer sa coopération », poursuit-il.

L’Université McGill a également reçu environ 2 millions de dollars pour des projets distincts faisant partie de la même initiative.

Le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Jonathan Wilkinson, estime que ces travaux produiront d’importants résultats.

« Notre gouvernement est déterminé à léguer aux futures générations des océans en santé, propres et sûrs », déclare-t-il.

« Les recherches menées à Concordia et à McGill aideront à protéger et à restaurer les écosystèmes marins pour cette génération, à un moment où nous devons relever de nouveaux défis liés aux changements climatiques. »

David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, et député de LaSalle–Émard–Verdun, a fait l’annonce officielle de la subvention à Concordia aujourd’hui au nom du ministre Wilkinson.

« Notre nouvel investissement en sciences et en recherche à l’Université Concordia et à l’Université McGill contribuera à améliorer les connaissances sur les océans et la santé des milieux océaniques, tout en donnant à 19 scientifiques en formation l’occasion d’aiguiser leurs compétences et leur savoir dans ce domaine primordial. »

Chunjiang An, assistant professor of building, civil and environmental engineering. Chunjiang An, assistant professor of building, civil and environmental engineering.

Chunjiang An collaborera avec des collègues chercheurs du Département de génie du bâtiment, civil et environnementalAshutosh Bagchi, Zhi Chen, Catherine Mulligan, Samuel Li et Biao Li — de même qu’avec des partenaires universitaires et industriels du Canada, des États-Unis et de la Norvège.

« Les accidents maritimes peuvent entraîner d’importants dommages environnementaux, souligne Chunjiang An. En effet, les hydrocarbures déversés atteignent souvent le littoral. Les opérations de nettoyage se révèlent alors coûteuses et chronophages.

Intitulé Oil Translocation Pathways and Processes in Canadian Shoreline Environments (« voies et processus de transfert des hydrocarbures dans les milieux riverains canadiens »), le projet du professeur An porte vise à réduire les risques environnementaux durant les opérations de nettoyage consécutives à un déversement accidentel d’hydrocarbures, et ce, en accélérant la décomposition et l’élimination des polluants.

« Dans le cadre de notre programme de recherche, nous adoptons une approche novatrice, explique-t-il. En effet, nous abordons l’étude des processus et des voies de transfert des hydrocarbures sous l’angle de la complexité des zones côtières – plus particulièrement dans le contexte canadien. Nos conclusions contribueront à une meilleure compréhension de la rémanence des hydrocarbures sur le littoral. L’information dont nous disposerons alors éclairera les décisions sur la remise en état des rives.

L’Initiative de recherche multipartenaire a octroyé 4 648 201 $ à ce seul projet, soit la somme la plus élevée de son enveloppe subventionnaire.

En outre, Chunjiang An a reçu 632 000 $ de l’organisme pour un second projet de recherche : Washing Agent-Aided Shoreline Treatment Tool Sets – Evaluation, Improvement and Development (« ensembles d’outils pour la remise en état du littoral à l’aide d’agents nettoyants – évaluation, perfectionnement et développement »). Cette initiative permettra de combler des lacunes dans les techniques de lavage de surface existantes et la demande croissante pour d’autres applications.

Par ailleurs, elle aidera le gouvernement fédéral et l’industrie canadienne à définir, à évaluer et à gérer les opérations de nettoyage.


Apprenez-en davantage sur le Département de génie du bâtiment, civil et environnemental de l’Université Concordia.



Back to top

© Université Concordia