Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

Deux étudiants de Concordia parmi les finalistes du Prix Nouvelle génération de photographes 2019

Étudiants à la maîtrise ès beaux-arts, Zinnia Naqvi et Matthew Brooks se joignent aux 21 autres jeunes espoirs en lice pour l’un des trois prix de 10 000 $
21 février 2019
|
Zinnia Naqvi et Matthew Brooks. | Photos par Sonia Bazar et Matthew Brooks

Matthew Brooks et Zinnia Naqvi, étudiants à la maîtrise à la Faculté des beaux-arts de l’Université Concordia, ont été sélectionnés comme finalistes du Prix Nouvelle génération de photographes 2019.

La Banque Scotia et l’Institut canadien de la photographie du Musée des beaux-arts du Canada ont instauré ce prix l’année dernière pour appuyer les artistes de trente ans et moins dans leur carrière.

Parmi les 23 finalistes, trois seront sélectionnés par un jury d’experts pour recevoir un prix de 10 000 dollars. Leurs œuvres seront présentées dans le cadre d’une exposition collective au festival de photo CONTACT Banque Scotia, prévu du 1er mai au 9 juin à l’hôtel Gladstone (Toronto), ainsi qu’en septembre, au PhotoLab de l’Institut canadien de la photographie (Ottawa).

Le nom des gagnants sera dévoilé le 3 avril.

« Le Prix Nouvelle génération de photographes offre une excellente occasion d’examiner certaines des images les plus remarquables et captivantes réalisées par une génération d’artistes pleine d’avenir », a déclaré Andrea Kunard, conservatrice associée de l’Institut canadien de la photographie.

Concordia est l’endroit idéal pour expérimenter

Qu’est-ce qu’on ressent quand on fait partie des finalistes? Et quand deux étudiants de Concordia sont finalistes?

Zinnia Naqvi : C’est fantastique de voir notre travail reconnu à ce stade de nos carrières. Il s’agit d’une très importante plateforme nationale et c’est vraiment impressionnant de découvrir les œuvres réalisées à travers le pays.

Je suis heureuse de voir tant de collègues et de camarades reconnus pour leur travail remarquable.

Matthew Brooks : La liste de finalistes, sélectionnés à travers le Canada, est vraiment impressionnante. C’est pour moi un honneur d’en faire partie avec Zinnia Naqvi, qui est une très talentueuse camarade de ma cohorte de maîtrise, et aussi une bonne amie.

Concordia propose l’un des programmes de photographie les plus solides du Canada. Je suis heureux que l’Université soit bien représentée sur la liste des finalistes.

Self-portrait in the Garden, 2017, par Zinnia Naqvi. | Laundromat (for Hopper), 2018, par Matthew Brooks. Self-portrait in the Garden, 2017, par Zinnia Naqvi. | Laundromat (for Hopper), 2018, par Matthew Brooks.

Que pensez-vous du programme de photographie du Département des arts plastiques, et de la grappe sur le traitement post-image? Les étudiants et diplômés qui en sortent semblent extrêmement bien réussir. Pouvez-vous nous parler de l’atmosphère à Concordia? Comment l’Université a-t-elle contribué à votre cheminement d’artiste?

ZN : En ce qui me concerne, l’accès à d’impressionnantes installations, tant au programme de photographie que dans de nombreux autres départements, font de l‘Université un milieu vraiment propice à ma pratique. J’ai ainsi pu expérimenter en créant des installations diversifiées et en imprimant mes photos sur différents types de surfaces.

De plus, le programme compte beaucoup de spécialistes dans divers domaines de la photographie prêts à nous aider! J’ai passé énormément de temps au laboratoire de traitement post-image. J’aime vraiment cet environnement de travail.

En même temps, le fait d’être entourée à Concordia de gens qui évoluent dans des disciplines si diversifiées enrichit constamment ma vision et ma pratique. Comme on a accès à des installations et à une expertise dans des domaines auxquels on n’a jamais touché, l’Université est un endroit idéal pour expérimenter.

MB : Nous avons la chance que Concordia offre un milieu unique grâce à des professeurs extraordinaires, à des installations exceptionnelles et à une communauté dynamique d’artistes en photographie. Tous ces éléments combinés permettent aux étudiants et aux étudiantes des cycles supérieurs de créer des œuvres de grande qualité qui sont présentées tant à l’échelle nationale qu’internationale.

J’ai par ailleurs eu la chance de recevoir la bourse Lande en photographie ainsi que la bourse en photographie de la Fondation Roloff-Beny, qui m’ont soutenu dans ma pratique. J’ai également reçu un appui du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC), à qui je suis extrêmement reconnaissant.


Apprenez-en plus sur le
Département des arts plastiques et la Faculté des beaux-arts de Concordia. 

 



Back to top Back to top

© Université Concordia