Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

Affaires mondiales Canada accorde un million de dollars à des initiatives antiterroristes lancées par Concordia au Moyen-Orient

Le professeur d’éducation artistique et cotitulaire d’une chaire de l’UNESCO Vivek Venkatesh transporte le projet SOMEONE au Liban
9 novembre 2018
|
Le financement d’Affaires mondiales Canada facilitera la collaboration avec cinq organisations non gouvernementales libanaises. | Photo : Vahan Saghdejian

Le gouvernement canadien a récemment octroyé au cotitulaire de la chaire de l’UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent à l’Université Concordia un financement de recherche considérable.

Vivek Venkatesh, professeur agrégé au Département d’éducation artistique, a en effet obtenu 1 051 680 $ sur deux ans d’Affaires mondiales Canada afin d’élaborer, de mettre en œuvre et d’évaluer des initiatives de renforcement des compétences pour contrer le terrorisme au Liban, et ce, dans le cadre du projet SOMEONE (SOcial Media EducatiON Every day).

« La contribution du Canada au projet SOMEONE reflète notre engagement indéfectible à promouvoir la stabilité et la sécurité au Moyen-Orient », a déclaré Mme Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères du Canada.

« Nous sommes fiers d’appuyer ce projet, qui met à profit l’expertise canadienne dans le but de favoriser le dialogue entre les communautés au Liban ainsi que de prévenir le discours haineux et la radicalisation qui mènent à l’extrémisme violent. »

Le soutien d’Affaires mondiales Canada est important selon Christophe Guy, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures de Concordia, « car il permettra au Pr Venkatesh de prendre des mesures très concrètes dans ses travaux afin de mettre au point et de diffuser des outils pour contrer la propagation du terrorisme. »

« Grâce à ce type de programmes basés sur la recherche, Concordia peut accroître sa participation aux conversations mondiales sur la sécurité internationale, de même que forger des liens avec d’autres pays. Il s’agit donc pour l’Université d’un excellent moyen de s’ouvrir au monde tout en doublant son effort de recherche. »

Photo : Vahan Saghdejian Photo : Vahan Saghdejian

Développement des compétences en littératie numérique critique et en pédagogie sociale

Le projet SOMEONE est un portail Web établi à Concordia qui rassemble des documents multimédias et des programmes de formation conçus pour prévenir le discours haineux et entraver la radicalisation. À l’aide des outils du projet, Vivek Venkatesh et son équipe collaboreront avec des intervenants libanais dans les domaines de l’éducation, des politiques publiques et des services sociaux.

Le Pr Venkatesh explique que onze initiatives distinctes touchant au multimédia, à la pédagogie et à l’engagement public, créées dans le cadre du projet SOMEONE, ont été repensées pour le public moyen-oriental de concert avec les organisations partenaires.

Elles offriront ainsi à la communauté civique libanaise une variété d’activités pédagogiques conçues pour ouvrir le dialogue sur la compréhension et la prévention du discours haineux.

« Les ateliers au Liban seront axés sur la littératie numérique critique et la pédagogie sociale dans le but de renforcer les compétences et d’autonomiser les communautés locales », ajoute le chercheur.

D’après Jihan Rabah, chercheur postdoctoral de Mitacs et cochercheur principal du projet SOMEONE, l’adaptation du contenu de l’atelier à un auditoire international s’est faite sous le signe de la collaboration.

« Nous avons collaboré avec cinq organisations non gouvernementales locales qui représentent différents groupes minoritaires comme les femmes, les jeunes, les réfugiés et les personnes ayant des besoins particuliers afin d’élaborer notre programmation. Nous avons essayé de faire en sorte que les voix d’un maximum de membres de la communauté soient entendues grâce à des études de cas locaux et à des récits auxquels les participants pourront s’identifier facilement. »

Les organisations partenaires comprennent la Youth Association of the Blind et l’Inclusion Network, le Collective for Research and Training Development-Action, Basmeh & Zeitooneh, la Majed Abu Sharar Media Foundation et le Heritage College.

Vivek Venkatesh, professeur agrégé au Département d’éducation artistique. Vivek Venkatesh, professeur agrégé au Département d’éducation artistique.

Une base de données en ligne et un CLOT trilingue

Les ateliers ont été testés en juillet 2018, et une programmation complète portant sur la citoyenneté numérique et l’autonomisation en ligne sera déployée cet automne entre septembre et novembre.

Avec Kathryn Urbaniak, responsable du projet SOMEONE, Vivek Venkatesh, qui est également directeur du Centre d’études sur l’apprentissage et la performance de Concordia, travaille sur une base de données et un logiciel en vue de mener des analyses linguistiques du discours haineux dans les forums en ligne aux fins d’utilisation dans le contexte libanais.

L’équipe du projet SOMEONE, en collaboration avec eConcordia, prépare aussi un cours en ligne ouvert à tous (CLOT) trilingue en français, en anglais et en arabe intitulé De la haine à l’espoir : favoriser la compréhension et la résilience. Ce cours de quatre modules sera offert au printemps 2019.


Découvrez d’autres initiatives de l’Université Concordia visant à concevoir de nouveaux outils pédagogiques basés sur la recherche en enseignement et en apprentissage.



Back to top Back to top

© Université Concordia