Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

Concordia reçoit 10 M$ afin de concevoir outils et stratégies pour des collectivités zéro carbone

L’Université s’adjoint l’experte mondiale des technologies de développement énergétique durable Ursula Eicker, qui dirigera de nouvelles initiatives axées sur les villes
17 avril 2019
|
Ursula Eicker : « Ce nouveau rôle m’ouvre tout un monde de possibilités en ce qui a trait à la poursuite d’activités internationales fructueuses dans le domaine de la recherche sur les villes intelligentes. »

Sommité mondiale dans le domaine des technologies des systèmes d’approvisionnement en énergies vertes, Ursula Eicker a été nommée titulaire de la chaire d’excellence en recherche du Canada (CERC) sur les communautés et les villes intelligentes, durables et résilientes à l’Université Concordia.

Assortie d’un financement de 10 millions de dollars réparti sur sept ans, cette chaire permettra à sa titulaire d’élaborer et de diriger un ambitieux programme de recherche destiné à ouvrir la voie à l’élaboration de nouveaux outils et moyens – technologiques comme stratégiques – pour des municipalités « zéro carbone ».

Elle recevra également une somme additionnelle de 425 000 $ du Fonds des leaders John-R.-Evans de la Fondation canadienne pour l’innovation, ainsi que des fonds de contrepartie du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec et de Concordia. Ces fonds serviront à l’élaboration d’une plateforme de gestion, de modélisation et de visualisation de l’énergie à l’Université.

Lancé en 2008, le programme fédéral des CERC aide les universités canadiennes à consolider la réputation du pays comme chef de file mondial en recherche et en innovation. Les subventions accordées dans le cadre des CERC sont parmi les plus généreuses et prestigieuses à l’échelle mondiale.

La CERC sur les communautés et les villes intelligentes, durables et résilientes compte parmi les huit chaires attribuées au plus récent concours du gouvernement fédéral.

L’annonce a été faite au Centre des sciences de l’Ontario le 17 avril dernier par l’honorable Kirsty Duncan, ministre fédérale des Sciences et des Sports. Celle-ci a déclaré que les sommes investies dans l’établissement des nouvelles chaires d’excellence en recherche du Canada renforceront la réputation du Canada à titre de centre mondial d’excellence en sciences, en recherche et en innovation.

« Notre gouvernement nourrit une vision : celle d’une communauté internationale de chercheurs au sein de laquelle toutes les voix sont entendues et valorisées de façon égale, car notre situation est bien plus avantageuse quand les personnes qui sont aux avant-postes de la recherche mondiale sont vraiment représentatives du monde actuel. Ce groupe talentueux et diversifié de chefs de file de la recherche est un excellent exemple de ce qui se produit quand de nouveaux points de vue sont réunis : la science et la recherche en ressortent plus fortes. »

Le vice-recteur à la recherche et aux études supérieures à Concordia Christophe Guy est ravi de voir Mme Eicker se joindre au corps professoral de l’Université.

« La communauté universitaire et moi-même sommes fiers d’accueillir Ursula Eicker à Concordia, se réjouit-il. Nous la félicitons d’avoir réussi à décrocher ce poste prestigieux et obtenu un financement de recherche d’une telle envergure. »

« Au cours des dernières années, l’Université s’est imposée comme chef de file dans la manière de réinventer les collectivités et les villes. L’obtention de cette chaire contribuera à renforcer notre expertise dans le domaine. »

Ursula Eicker Ursula Eicker

Physicienne allemande, Ursula Eicker a occupé plusieurs postes de direction à l’Université de Stuttgart, spécialisée dans l’enseignement des sciences appliquées, ainsi qu’au Centre des technologies dédiées aux énergies renouvelables de cet établissement. Elle mène depuis plus de deux décennies des projets de recherche d’envergure internationale dans les domaines de l’efficacité énergétique appliquée aux bâtiments et des systèmes d’approvisionnement en énergies vertes.

« Ce nouveau rôle m’ouvre tout un monde de possibilités en ce qui a trait à la poursuite d’activités internationales fructueuses dans le domaine de la recherche sur les villes intelligentes. C’est pour moi un grand honneur », affirme Ursula Eicker, qui entrera en fonction en juin prochain, à l’École de génie et d’informatique Gina-Cody.

« Je n’ai jamais rencontré autant de gens ouverts et créatifs qu’au cours des derniers mois en visitant Concordia. C’est un milieu d’apprentissage progressiste; on sent que c’est l’endroit où il faut être! Quitter son pays pour s’établir ailleurs est un changement important, mais j’entrevois la chose avec enthousiasme. »

Dans le cadre de son engagement à accroître la capacité de recherche dans le domaine des villes intelligentes et durables, Concordia a accueilli cinq nouveaux professeurs spécialisés dans les questions urbaines, notamment la biodiversité, l’éthique, l’électrification des transports, la création d’infrastructures vertes et la prise en compte des aspects socio-environnementaux dans la conception de villes ouvertes.



Apprenez-en plus sur la chaire d’excellence en recherche du Canada sur les collectivités et les villes intelligentes, durables et résilientes de Concordia.  



Back to top Back to top

© Université Concordia