Concordia University

http://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/nouvelles/2018/11/16/apport-de-5-2-millions-de-dollars-a-des-chaires-de-recherche-du-canada-a-concordia.html

Apport de 5,2 millions de dollars à des chaires de recherche du Canada à Concordia

Une subvention du gouvernement fédéral finance la création ou le renouvellement de cinq chaires, ainsi qu’un projet d’infrastructures de recherche
15 novembre 2018
|
Christophe Guy: “Next-generation research at Concordia brings fresh thinking to problem-solving.”

Grâce à un investissement du gouvernement du Canada de 5,2 millions de dollars sur plusieurs années, l’Université Concordia se voit octroyer trois nouvelles chaires de recherche du Canada (CRC) et obtient le renouvellement de deux autres.

De l’analyse de mégadonnées à l’Internet des objets, en passant par la synthèse de processus biologiques, ce financement appuiera les programmes de recherche de trois nouveaux titulaires d’une CRC : Tristan Glatard, Yann-Gaël Guéhéneuc et Aashiq Kachroo. Par ailleurs, Mia Consalvo et Ahmed Kishk ont tous deux vu leur mandat de recherche renouvelé. Leurs travaux portent sur la conception de jeux et les systèmes d’antennes sans fil, respectivement.

En outre, Michael Hallett, professeur au Département de biologie de la Faculté des arts et des sciences et titulaire de la CRC en algorithmes bioinformatiques, a reçu 122 854 $ en subventions d’infrastructures de recherche. Accordée par le Fonds des leaders John-R.-Evans de la Fondation canadienne pour l’innovation, cette subvention appuiera son projet de biomarqueur fondé sur les signatures transcriptionnelles. Elle sera doublée par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec, et majorée par des partenaires de l’industrie, pour atteindre un total de 310 444 $ sur un an.

C’est Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports du Canada, qui a dévoilé le financement le 13 novembre 2018, déclarant que le gouvernement fédéral s’engage à promouvoir l’équité et la diversité en recherche, ainsi qu’à appuyer les leaders en la matière.

« Ces prestigieuses chaires de recherche du Canada améliorent la vie des Canadiennes et des Canadiens. Elles repoussent les frontières du savoir humain, et contribuent à assurer un avenir brillant pour le Canada », a-t-elle ajouté.

D’après Christophe Guy, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures de Concordia, cet investissement souligne l’importance de stimuler la créativité à la base des recherches de pointe.

« La recherche nouvelle génération menée à Concordia apporte des idées fraîches à la résolution de problèmes. Lorsqu’elle est appuyée par un important financement du gouvernement fédéral, cette vision aide à maintenir l’innovation du Canada à l’avant-garde de la découverte. »

Présentation de la plus récente cohorte de CRC de Concordia

Mia Consalvo | Photo : David Ward Photo : David Ward

Professeure au Département de communication de la Faculté des arts et des sciences, Mia Consalvo est titulaire de la CRC sur l’étude et la conception des jeux.

Elle poursuivra ses travaux en vue de fournir la première étude exhaustive et approfondie des rapports entre la classe sociale et les jeux vidéo. Elle explorera également les circonstances changeantes de l’industrie du jeu au Canada et dans le monde, la diffusion en continu en direct de jeux par des diffuseurs marginalisés, ainsi que l’innovation dans la mécanique des jeux en matière de choix moraux. Le renouvellement de cette chaire de recherche de niveau 1 est assorti d’un financement de 1,4 million de dollars sur sept ans.


Tristan Glatard | Photo : David Ward Photo : David Ward

Tristan Glatard, professeur adjoint au Département d’informatique et de génie logiciel et titulaire de la CRC sur les infrastructures de données massives pour la neuroinformatique, concentrera ses travaux autour de trois axes : les évaluations de reproductibilité des processus d’analyse de données – ou pipelines – à travers les infrastructures; le déploiement et la configuration automatisés des pipelines haute performance; et le partage décentralisé d’analyses de données massives sur les plateformes Web. En tant que titulaire d’une chaire de recherche de niveau 2, il recevra 500 000 $ de financement sur cinq ans.


Yann-Gaël Guéhéneuc | Photo : David Ward Photo : David Ward

Également professeur au Département d’informatique et de génie logiciel, Yann-Gaël Guéhéneuc est titulaire de la CRC en génie logiciel empirique pour l’Internet des objets (IdO). Il concentrera ses travaux sur les théories, méthodes et outils actuels destinés à faciliter la conception, le fonctionnement et l’essai de logiciels robustes pour les dispositifs d’IdO, tout en tenant compte de la confidentialité et de la transparence des logiciels et des données. En tant que titulaire d’une chaire de recherche de niveau 1, il recevra 1,4 million de dollars sur sept ans.


Aashiq Kachroo | Photo : David Ward Photo : David Ward

Aashiq Kachroo, professeur adjoint au Département de biologie et titulaire de la CRC en biologie des systèmes et biologie de synthèse, se penchera sur la fonction des gènes issus d’organismes complexes – comme les êtres humains – dans des organismes modèles. Son objectif est de permettre la synthèse de ces systèmes génétiques dans des cellules simplifiées. Grâce au financement de 500 000 $ de cette chaire de recherche de niveau 2, il effectuera une humanisation systématique de tous les gènes communs de la levure.


Ahmed Kishk | Photo : David Ward Photo : David Ward

Ahmed Kishk, professeur au Département de génie électrique et informatique de l’École de génie et d’informatique Gina-Cody, est titulaire de la CRC en systèmes d’antennes de pointe. Il dirigera un programme de recherche tablant sur des logiciels et du matériel actuels qui sont essentiels pour développer la cinquième génération (5G) de communication sans fil. Pour ce faire, il concevra de nouvelles applications liées aux villes intelligentes, des capteurs portables qui surveillent l’état de santé des porteurs, des systèmes de sécurité ainsi que des véhicules aériens sans pilote. Le renouvellement de cette chaire de recherche de niveau 1 est assorti d’un financement de 1,4 million de dollars sur sept ans.

 

Apprenez-en davantage sur la recherche à Concordia.



Back to top Back to top

© Université Concordia