Concordia University

http://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/nouvelles/2019/02/01/conuhacks-iv-accueil-700-participants-de-quelque-40-etablissements-scolaires.html

DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

ConUHacks IV accueille 700 participants de quelque 40 établissements scolaires

L’outil technologique gagnant est une application téléphonique destinée aux personnes malentendantes
1 février 2019
|
Jaime Andres Hernandez : « Le marathon de programmation est une occasion extraordinaire de réseautage avec des entreprises et des élèves et étudiants de partout en Amérique du Nord – les leaders de la sphère technologique d’aujourd’hui et de demain. »

Sept cents élèves et étudiants ont travaillé d’arrache-pied toute la nuit du 26 au 27 janvier dernier, au pavillon John-Molson, sur le campus Sir-George-Williams de l’Université Concordia. Ils prenaient part au marathon de programmation ConUHacks IV, tentant de surpasser leurs camarades pour l'obtention du titre du meilleur project élaboré en 24 heures.

Les participants et participantes étaient invités à créer quelque chose qui tient de la technologie, comme un site Web, une application de réalité virtuelle ou un outil physique, comme un dispositif robotisé.

Des élèves du secondaire et du cégep ainsi que des étudiants universitaires de la région montréalaise et d’ailleurs se sont réunis en grand nombre à Concordia pour participer au marathon. Les organisateurs estiment qu’entre 40 et 50 établissements scolaires étaient représentés. Certains sont même venus en autocar de l’Ontario.

« Ça nous a pris entre sept et huit heures pour nous rendre ici », affirme Joshua Smith, un étudiant de l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario, à Oshawa.

« Ça en vaut la peine, car on peut acquérir une expérience pratique qu’on n’obtient pas nécessairement en classe. Ici, nous avons la chance de vraiment développer une idée. »

conu-hacks-1467-768

Un modèle remarquable

Buruç Asrin est un des cofondateurs de ConUHacks. Établir le cadre de travail initial et la logistique de l’événement a nécessité deux ans de travail intense, affirme-t-il. Cela comprend les démarches d’autorisation nécessaires pour pouvoir occuper le pavillon John-Molson pendant 24 heures, nourrir des centaines de participants et concevoir un événement divertissant qui attirera des élèves et des étudiants de haut calibre. Or, cette année, ils étaient 3 000 à vouloir s’inscrire, mais les organisateurs ne pouvaient en accepter que 700.

« Nous travaillons entre huit et neuf mois par année à la réalisation de cet événement », poursuit Buruç Asrin, qui demeure consultant pour HackConcordia, le groupe étudiant qui gère le marathon.

« Nous avons réussi à élaborer un modèle remarquable, que d’autres tentent maintenant de reproduire. En effet, nous recevons souvent des questions d’autres universités qui veulent savoir comment nous procédons. J’ai moi-même participé à huit marathons de programmation, y prenant des notes sur ce qui fonctionnait bien ou moins bien. »

conu-hacks-1461-768

Commanditaires et gagnants 

Cette année, l’événement a recruté 30 commanditaires qui ont fourni tout ce dont les organisateurs avaient besoin – du soutien financier jusqu’au matériel spécialisé pour accéder aux interfaces de programmation d’application. Ces interfaces permettent aux participants et participantes de s’attaquer à des défis particuliers présentés par les commanditaires. C’est l’occasion de tenter de résoudre des problèmes réels liés au marché.

Le marathon ConUHacks offre aussi la possibilité aux participants d’interagir directement avec les entreprises. Certains et certaines ont ainsi la chance d’impressionner des employeurs potentiels et même de leur remettre leur curriculum vitæ en main propre. Pour ces entreprises, l’événement est une occasion très prisée de recruter de nouveaux talents.

« Les commanditaires ne font pas que nous donner de l’argent et des défis à relever – ils peuvent aussi agir comme mentors, explique Jaime Andres Hernandez, président actuel de HackConcordia. Les participants peuvent les consulter pour obtenir de l’aide pendant qu’ils travaillent à leurs projets. Certains offrent même des ateliers. »

« Qui plus est, le marathon de programmation est une occasion extraordinaire de réseautage avec des entreprises et des élèves et étudiants de partout en Amérique du Nord – les leaders de la sphère technologique d’aujourd’hui et de demain. »

Des 124 projets que les juges ont eus à évaluer, c’est celui d’une équipe de Concordia qui a remporté la palme. Les étudiants Francesco Valela, Jacob Gagné, Toby Décary-Larocque et Benjamin Barault ont conçu une application téléphonique appelée HEAR, pour aider les personnes malentendantes. 

Basée sur iOS, HEAR fait appel à une technologie de reconnaissance vocale à laquelle sont intégrées des caractéristiques de réalité augmentée et de reconnaissance faciale. Elle permet la synthèse en temps réel de sous-titres apparaissant sous l’image de chaque interlocuteur, et ce, même si l’on bouge le téléphone durant la conversation.

 

Consultez le site Web ou le fil Twitter de ConUHacks IV pour voir des photos prises lors de l’événement.



Back to top Back to top

© Université Concordia