Concordia University

http://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/nouvelles/2018/12/11/la-national-academy-of-inventors-honore-un-chercheur-de-l-universite-concordia.html

La National Academy of Inventors honore un chercheur de l’Université Concordia

Muthukumaran Packirisamy sera le premier Québécois à être élu membre de la prestigieuse organisation américaine
11 décembre 2018
|
Muthukumaran Packirisamy : « C’est un honneur et un privilège immenses de compter parmi les rares Canadiens à être élus membres de la National Academy of Inventors. »

Un chercheur prolifique de l’Université Concordia est intronisé à une prestigieuse académie scientifique pour l’ensemble de ses travaux novateurs.

Professeur au Département de génie mécanique, industriel et aérospatial à l’École de génie et d’informatique Gina-Cody de l’Université Concordia, Muthukumaran Packirisamy a été élu membre de la National Academy of Inventors, située aux États-Unis. Une cérémonie officielle d’intronisation aura lieu le 11 avril au Space Center Houston, au Texas.

Le professeur Packirisamy deviendra le 11e chercheur canadien – et le premier chercheur québécois – à faire partie de cette académie.

« C’est un honneur et un privilège immenses de compter parmi les rares Canadiens à être élus membres de la National Academy of Inventors », se réjouit Muthukumaran Packirisamy.

Travaillant principalement sur les micro et nanotechnologies, le professeur Packirisamy dirige le Laboratoire de biomicrosystèmes optiques, les installations de microfabrication au silicium (ConSiM) et les installations de micro-nano-bio-intégration de Concordia.

Ses recherches portent plus particulièrement sur la technologie de « laboratoire sur puce » (LOC). Celle-ci miniaturise et intègre plusieurs fonctions normalement exécutées en laboratoire dans une minuscule plateforme physique qui tient facilement dans la paume d’une main.

Les travaux du chercheur font l’objet d’applications concrètes dans une grande diversité de secteurs. Détenteur d’une vingtaine de brevets, Muthukumaran Packirisamy affirme que la technologie de LOC fondée sur la microfluidique, la micromécanique et la microphotonique peut être employée dans les domaines de la physique, de la biologie et de la chimie.

Il a notamment inventé le concept d’« hôpital chez soi ». Grâce au LOC, les patients de régions éloignées peuvent utiliser les capteurs d’une de ses puces pour effectuer d’importants examens de santé et transmettre les données aux médecins qui ne peuvent pas se rendre facilement jusqu’à eux. Un autre de ses projets vise à installer des capteurs sur des drones pour mesurer la pollution de l’air dans différentes parties d’une ville. Le chercheur s’est en outre attaché à convertir les algues bleu-vert en électricité grâce à la photosynthèse, ainsi qu’à développer des nanomatériaux pour les avions.

« Muthukumaran Packirisamy est un leader en innovation et en commercialisation des concepts non seulement au sein de Concordia, mais dans l’ensemble des universités canadiennes », avance Meyya Meyyappan, scientifique en chef des technologies d’exploration au centre de recherche Ames de la NASA et récipiendaire d’un doctorat honorifique de Concordia en juin dernier.

« Il a réussi à transférer nombre de ses inventions du laboratoire à des entreprises canadiennes et internationales de toutes tailles. Compte tenu de ses réalisations, le professeur Packirisamy mérite amplement la reconnaissance de la National Academy of Inventors, dont la mission est de promouvoir l’innovation et la commercialisation issues du milieu universitaire. »  

« À l’École de génie et d’informatique Gina-Cody, les professeurs visent l’excellence en enseignement, en recherche, en découverte et en innovation, souligne Amir Asif, doyen de l’école. Muthukumaran Packrisamy est un modèle à suivre – il excelle à tous points de vue en tant que professeur d’université. Sa nomination au rang de membre de la National Academy of Inventors témoigne encore plus de ses contributions à l’épanouissement de la société par la collaboration industrielle, l’innovation responsable et le transfert de connaissances, et ce, afin de résoudre des problèmes du quotidien. »

Une passion pour l’invention

Muthukumaran Packirisamy est reconnaissant à l’Université Concordia pour son soutien constant ainsi qu’au Service de la recherche, qui l’a aidé à concrétiser ses inventions.

« Une invention commence par une idée qui revêt une valeur pour la société ainsi qu’une valeur commerciale potentielle, affirme-t-il. L’unité des partenariats et de l’innovation du Service de la recherche joue un rôle clé dans le brevetage d’inventions et la recherche de partenaires pour la commercialisation. »

Sur le plan personnel, Muthukumaran Packirisamy est extrêmement heureux de son élection à la National Academy of Inventors.

« J’adore inventer, confie-t-il. Je tire énormément de plaisir à apporter des changements positifs dans la société. Si mes inventions aident des entreprises du Canada et du Québec à prospérer, j’en suis très heureux. »

Contact

Patrick Lejtenyi
Conseiller Affaires publiques 
514 848-2424, poste 5068 
patrick.lejtenyi@concordia.ca
@ConcordiaUnews



Back to top

© Université Concordia