Concordia University

https://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/nouvelles/2018/11/29/alan-shepard-deviendra-recteur-de-universite-western.html

Alan Shepard deviendra recteur de l’Université Western

Après avoir dirigé Concordia pendant sept années de croissance extraordinaire, il quittera l’Université le 30 juin
29 novembre 2018

L’Université Concordia a annoncé aujourd’hui qu’Alan Shepard a accepté le rectorat de l’Université Western et qu’il quittera ses fonctions de recteur et vice-chancelier de Concordia en juin 2019.

Alan Shepard est arrivé à Concordia en 2012 de Toronto, où il occupait le poste de vice-recteur exécutif de l’Université Ryerson. Il avait auparavant assumé des rôles de direction en Virginie, au Texas et à l’Université de Guelph.                               

Il laisse Concordia dans une position des plus enviables. Durant les six années de son mandat, l’Université n’a cessé de progresser dans les classements à l’échelle nationale et internationale. Elle arrive notamment en tête des universités de moins de 50 ans au Canada d’après les palmarès de Quacquarelli Symonds (QS) et de Times Higher Education, et deuxième en Amérique du Nord par QS. L’établissement a en outre atteint un niveau de financement record pour la recherche. Et le nombre de demandes et d’inscriptions affiche une hausse générale : quelque 8 500 étudiants étrangers sur un total de plus de 50 000 la fréquentent, ce qui en fait une des principales universités généralistes du Canada.

Concordia a connu une période de croissance extraordinaire sous la direction de M. Shepard. Dès 2015, il a engagé la communauté universitaire dans de vastes consultations qui ont mené à l’adoption de neuf vecteurs stratégiques traçant la voie à suivre pour soutenir le développement de l’Université. Cette réflexion a donné naissance à des initiatives grâce auxquelles Concordia se démarque en tant qu’université nouvelle génération. Mentionnons le Programme des chercheuses et chercheurs engagés, le programme de bourses postdoctorales Horizon, l’Institut des avenirs urbains, les Presses de l’Université Concordia, le groupe directeur sur les directions autochtones, le carrefour de recherche ESPACE 4, la stratégie numérique globale de l’Université ainsi que la plus grande collecte de fonds de l’histoire de l’établissement, la Campagne pour Concordia : Place à la nouvelle génération.

« Alan Shepard est un bâtisseur et un leader inspirant », a indiqué Norman Hébert Jr., président du conseil d’administration de Concordia. « Il a rallié la communauté autour des vecteurs stratégiques et, ce faisant, a renforcé la recherche et l’enseignement à Concordia. Le succès de notre campagne de financement atteste du dynamisme et de la fierté que M. Shepard a contribué à insuffler. À une époque où les universités urbaines et audacieuses ont le vent dans les voiles, Concordia jouit de possibilités sans précédent et se positionne avantageusement comme un leader en éducation supérieure au Canada. Alors qu’Alan Shepard se prépare à relever de nouveaux défis dans un établissement d’un autre type, je peux affirmer avec certitude qu’il laisse Concordia en bien meilleure posture qu’à son arrivée, et le conseil lui en est très reconnaissant. »

« Alan Shepard a vite mérité le respect des communautés de Concordia et de Montréal en favorisant l’innovation », a souligné Françoise Bertrand, vice-présidente (externe) du conseil d’administration de Concordia. « Dès le départ, il a lancé l’incubateur d’entreprises District 3, ouvert non pas seulement aux membres de la communauté de Concordia, mais à toutes et tous. Ce tournant dans l’écosystème de l’innovation à Montréal a valu à District 3 nombre de récompenses pour l’encadrement fourni à quelque 400 entreprises naissantes et la création de centaines d’emplois. Alan Shepard a contribué à faire de Concordia un carrefour de l’innovation et un acteur de premier plan à Montréal et au Québec. »

Frédérica Martin, vice-présidente (interne) du conseil d’administration, a ajouté : « Alan Shepard est arrivé à un moment crucial pour Concordia. L’environnement positif qu’il a créé a permis d’améliorer les relations de travail, de consolider l’équipe de haute direction et d’encourager les femmes à s’affirmer comme leaders. Le changement de nom de l’École de génie et d’informatique Gina-Cody, première faculté canadienne du domaine à être désignée en l’honneur d’une femme, n’est qu’un exemple de sa capacité à inspirer la prochaine génération de chefs de file. »

Alan Shepard a, quant à lui, exprimé son attachement envers Concordia : « Notre communauté a été très accueillante pour ma famille et moi, et j’ai vraiment apprécié mon expérience ici. L’ouverture et le dynamisme uniques des membres de la communauté de Concordia me manqueront. Je suis très fier de ce que nous avons accompli ensemble et je m’attends à ce que Concordia continue de s’illustrer par sa croissance exceptionnelle pendant des années à venir. Je serai toujours un inconditionnel de Concordia. »

Le conseil d’administration de Concordia entreprendra immédiatement sa recherche pour recruter un nouveau recteur. En conformité avec les politiques de l’Université, le conseil a établi un comité consultatif de recrutement, lequel sera présidé par le président du conseil, Norman Hébert Jr., Graham Carr, vice-recteur exécutif aux affaires académiques, a convenu d’assurer l’intérim à partir du 1er juillet. Professeur d’histoire, M. Carr a exercé les fonctions de doyen des études supérieures et de vice-recteur à la recherche et aux études supérieures à Concordia avant d’être nommé à ses fonctions actuelles en 2016. Anne Whitelaw, professeure d’histoire de l’art et vice-rectrice exécutive déléguée aux affaires académiques, agira comme vice-rectrice exécutive intérimaire aux affaires académiques.

Message aux membres de la communauté de la part d’Alan Shepard.



Back to top

© Université Concordia