Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

10 principes pour les applications de traçage COVID-19 pour protéger la santé publique et la vie privée

Des experts de Concordia font partie d'un consortium national faisant la promotion des meilleures pratiques en cybersécurité
22 mai 2020
|
Par Joanne Latimer

network-3526237_1920 « Notre objectif est de veiller à ce que les principes fondamentaux de la démocratie libérale occidentale du Canada soient protégés », dit Mourad Debbabi, directeur du Centre de recherche sur la sécurité de l'Université Concordia.

Alors que les applications de traçage de contacts COVID-19 pourraient être déployées à travers le Canada, une question critique se pose.

Comment équilibrer la santé publique avec les préoccupations en matière de sécurité et de protection de la vie privée?

Pour relever ce nouveau défi, l’Université Concordia a cofondé cette année le Consortium national en cybersécurité (CNC), en partenariat avec l'Université de Calgary, l'Université du Nouveau-Brunswick, l'Université Ryerson et l'Université de Waterloo.

Des experts du Centre de recherche sur la sécurité de l’École de génie et d’informatique Gina-Cody font partie du consortium qui compte plus de 120 professeurs.

« Nous recommandons 10 principes clés à suivre pour le développement et le déploiement de toute application de traçage », dit Mourad Debbabi, doyen par intérim de l’École Gina-Cody et directeur du Centre de recherche sur la sécurité.

« Dans l'état actuel des choses, les juridictions canadiennes utilisent des applications de traçage sans examen technique suffisant par des experts indépendants en sécurité et en protection de la vie privée. Nous pouvons faire mieux. »

Les 10 principes comprennent un appel à un examen des applications par des experts indépendant, une conception le plus simple possible des applications, des applications avec des fonctionnalités minimales et la minimisation des données collectées.

Les autres principes clés sont la gouvernance des données de confiance, la cybersécurité, la conservation minimale des données, la protection des données et métadonnées dérivées, ainsi que la divulgation et le consentement appropriés et une disposition d’extinction après la crise du COVID-19 afin de supprimer les données cueillies.

« Notre objectif est de veiller à ce que les principes fondamentaux de la démocratie libérale occidentale du Canada soient protégés », conclut Mourad Debbabi.

 

Consultez le “Statement on privacy-respecting and trust-worthy COVID-19 tracing apps” du Consortium national en cybersecurité (en anglais seulement).

 

Lisez les principes de la NCC

Apprenez-en plus à propos du Centre de recherche en sécurité

Apprenez-en plus à propos de l'École de génie et d'informatique Gina-Cody



Back to top Back to top

© Université Concordia