notice

Récentes modifications au Programme de l’expérience québécoise (PEQ)

Programme de l’expérience québécoise (PEQ)
17 juin 2020
|

Au cours des dernières semaines, l’Université Concordia a évalué les modifications apportées récemment par le gouvernement au Programme de l’expérience québécoise (PEQ) et présentées le 28 mai 2020.

Nous avons travaillé avec d’autres universités à la rédaction de commentaires sur ces nouveaux changements, que nous avons communiqués sous la forme d’une lettre envoyée le 16 juin par l’entremise du Bureau de coopération interuniversitaire (BCI).

« Dans le passé, le PEQ a été un outil important pour attirer des étudiants et des professeurs de talent, aider à répondre aux besoins du Québec en ressources qualifiées, et bâtir l’avenir de la province », a déclaré le recteur et vice-chancelier de Concordia Graham Carr. « Nous savons que plus de 50 pour cent de nos diplômés internationaux restent au Québec et y travaillent. Les personnes qui choisissent de poursuivre des études au Québec et d’y faire leur vie enrichissent notre université tout en renforçant la capacité d’innovation de la province et son économie. »

Concordia et d’autres universités du Québec demandent les changements suivants :

  • Permettre aux étudiantes et étudiants qui suivent déjà un programme universitaire au Québec de même qu’à ceux qui sont inscrits au trimestre d’automne 2020 de bénéficier des règles préexistantes du PEQ.
  • Reconnaître l’expérience de travail, y compris le travail à temps partiel et les stages rémunérés faits par les candidates et candidats dans les 36 mois précédant leur demande au PEQ.
  • Créer un programme de sélection qui reconnaît les besoins précis des universités en matière de recrutement de professeures et professeurs internationaux.
  • Traiter les demandes soumises au PEQ en 20 jours ouvrables, compte tenu du temps déjà passé au Québec par les candidates et candidats.

On peut lire la lettre complète envoyée par le BCI au nom des universités du Québec ici.




Retour en haut de page

© Université Concordia