Skip to main content

Le projet ACT de Concordia facilite la livraison d’épicerie pour les aînés de Notre-Dame-de-Grâce durant la pandémie de COVID-19

« Les clivages préexistants s’amplifient en période de crise »
16 avril 2020
|
Par Elisabeth Faure

groceries-ndg-768

En raison de la crise de la COVID-19, la plupart d’entre nous ont vu leur vie transformée du jour au lendemain. Même un geste des plus simples comme faire l’épicerie s’en trouve entièrement changé.

Pour les aînés, qui constituent déjà une population vulnérable et courent à présent un risque disproportionné face au virus, cette tâche s’avère encore plus difficile.

L’équipe du projet ACT (Ageing + Communication + Technologies, « vieillissement, communication et technologies ») de l’Université Concordia s’est associée à divers partenaires communautaires du quartier montréalais de Notre-Dame-de-Grâce (NDG) pour remédier rapidement au problème. Le résultat : un nouveau programme destiné à aider les personnes âgées à faire leur épicerie sans quitter la maison.

Le programme COVID-19 Soutien à l’épicerie NDG jumelle des bénévoles avec des aînés du quartier de NDG. Ces bénévoles sont formés par l’équipe du projet ACT au moyen du logiciel de vidéoconférence Zoom, puis reçoivent une liste de personnes âgées à contacter par téléphone.

Fonctionnement

« Nos coordonnateurs jumellent chaque aîné au bénévole idéal, en fonction de la disponibilité et de la langue », explique Constance Lafontaine, directrice adjointe du projet ACT, qui a contribué à la création du programme et forme ses participants.

« Le bénévole appelle la personne et prend sa commande en utilisant une liste d’épicerie sélective basée sur l’offre d’un magasin Provigo du quartier. » Mme Lafontaine souligne d’ailleurs le rôle important qu’a joué la succursale située à l’angle de la rue Sherbrooke Ouest et du boulevard Cavendish dans la réalisation du programme.

« Une fois l’appel terminé, la commande est envoyée au Provigo, qui l’assemble et la livre à la personne âgée. Nous ne remplaçons toutefois pas une banque alimentaire; ce sont en effet les aînés qui paient leur épicerie. »

L’appel revêt en outre un aspect social non négligeable en permettant de s’assurer que la personne se porte bien.

« Le bénévole bavarde un peu avec l’aîné, qui peut se sentir très seul et anxieux en ce moment. »

Le programme est mené en partenariat avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal ainsi que l’équipe du Centre Espoir Nouveau pour personnes âgées de NDG.

« En raison de la crise, le Centre Espoir Nouveau n’était plus en mesure d’assurer son service habituel de livraison de repas à domicile », précise Mme Lafontaine. Le nouveau programme d’épicerie s’adresse ainsi aux personnes âgées qui n’ont plus accès à ce service. Le Conseil des aînés et aînées de NDG compte parmi les autres partenaires du projet.

Un nouveau modèle

Le programme tient compte de multiples facteurs, dont le fait que nombre de personnes âgées ont un revenu fixe et ne disposent peut-être pas de l’accès Internet nécessaire pour commander l’épicerie en ligne.

« Nous savons que des aînés ont déjà dû faire un choix entre l’épicerie et l’accès aux médias », affirme Kim Sawchuk, directrice du projet ACT et professeure de communication à la Faculté des arts et des sciences de Concordia.

« Les clivages préexistants s’amplifient en période de crise. Les lignes téléphoniques sont actuellement débordées, et les livraisons sont ralenties. Les personnes vivant au jour le jour avec un budget restreint doivent donc être particulièrement prudentes. »

Délai rapide

Le programme a dû prendre son essor très vite, car la crise de la COVID-19 continue d’évoluer quotidiennement.

« En une dizaine de jours, nous formions des bénévoles et testions nos outils », affirme Constance Lafontaine. Selon elle, cette réponse rapide résulte des liens de confiance tissés avec les communautés montréalaises depuis dix ans.

« Nous avons pu cerner les besoins promptement, car nous étudions les communications en contexte de crise ainsi que l’impact des crises – qu’il s’agisse d’une vague de chaleur ou d’une pandémie – sur les aînés se trouvant de l’autre côté du fossé numérique national. »

Des liens à double sens

Jusqu’à présent, le programme est une réussite qui attire un nombre croissant de bénévoles et d’aînés.

Pour une bénévole qui souhaitait demeurer anonyme, le fait de pouvoir redonner durant la crise actuelle s’est révélé une expérience gratifiante.

« J’ai eu la chance d’aider d’autres personnes tout en restant à la maison, comme on nous encourage tous à le faire », explique-t-elle.

Elle affirme également que les liens humains qui se tissent au cours des appels vont dans les deux sens.

« J’ai eu des conversations extraordinaires avec les clients. Dans certains cas, on découvrait qu’on avait beaucoup de choses en commun, malgré le fossé des générations. C’est donc aussi une belle expérience pour moi! »

« Nous devons continuellement nous adapter à de nouvelles circonstances »

Pour ce qui est de la suite, Constance Lafontaine est optimiste, mais reconnaît que l’équipe devra faire preuve de souplesse pour composer avec la réalité changeante de la pandémie de COVID-19.

« Nous sommes très conscients du fait que nous devons continuellement nous adapter à de nouvelles circonstances, et nous travaillons fort à améliorer notre système et nos outils de manière quotidienne. Nous n’ignorons pas qu’il s’agit d’un marathon et que nous devrons faire face à de nouvelles réalités. Nous sommes en mesure d’aider les personnes âgées de NDG et nous les invitons à nous joindre au 1-800-406-6254. »

L’équipe partage ses outils en ligne et certains éléments du projet ont déjà été adoptés dans le quartier montréalais de Peter-McGill et dans la municipalité de Côte-Saint-Luc.

Kim Sawchuk insiste quant à elle sur l’importance du programme pour les aînés qui doivent minimiser les contacts avec le monde extérieur.

« Le moment est crucial et nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour aplanir la courbe ensemble », conclut-elle.


Renseignez-vous sur le
projet ACT de l’Université Concordia et apprenez-en davantage sur le programme COVID-19 Soutien à l’épicerie NDG sur son site Web bilingue.
 



Back to top Back to top

© Université Concordia