Skip to main content

Parlons navette : des membres de la communauté donnent leur avis sur le système de transport de l’Université

Le secteur des services de Concordia consacre une de ses séances de rétroaction au service de navette entre les campus
14 février 2020
|
Par Sylvie Babarik

20111005-Shuttle-Bus-Acfas-620

Le 28 janvier dernier, des membres de l’effectif étudiant, du corps professoral et du personnel se sont réunis à l’heure du lunch pour une séance de rétroaction sur le service de navette de Concordia. Tous et toutes répondaient à une invitation que leur avait lancée le vice-recteur aux services, Roger Côté.

Plusieurs fois par année, le secteur des services invite les membres de la communauté universitaire à lui faire part de leurs impressions sur la gamme de services qu’il propose – qu’il s’agisse de l’entretien des édifices, de la gestion des déchets et de l’énergie, de la sécurité ou des technologies de l’information.

Bien que le service de navette soit souvent mentionné dans les séances courantes, on a décidé de consacrer une période entière au sujet. Ce fut aussi le cas lors des séances des campus Loyola et Sir-George-William, le 31 octobre 2019.

Divers groupes étaient réunis à la table. Des membres de l’effectif étudiant y ont émis des commentaires tant à titre personnel que de porte-parole de l’Union des étudiants et étudiantes de Concordia. Des membres du personnel et du corps professoral ont en outre fait part de leurs expériences et de leurs attentes en matière de transport sur les campus, en plus de soulever des questions visant à améliorer le service.

Certains commentaires portaient sur des aspects particuliers du service, lesquels feront ultérieurement l’objet d’un examen par l’Université et le fournisseur du service de navette – une entreprise externe avec qui Concordia a signé un contrat. D’autres remarques concernaient le besoin de plus d’information sur le fonctionnement des autobus. En voici quelques exemples, assortis des réponses correspondantes.

Les autobus du service de navette sont-ils assujettis à un horaire?

La plupart du temps, oui. Il est possible de consulter l’horaire sur la page Web du service de navette ou sur l’application de Concordia. Toutefois, entre 11 h 30 et 19 h 30, les heures de passage des autobus sont approximatives, un départ ayant lieu environ toutes les 30 minutes.

Pourquoi les départs n’ont-ils pas lieu à heure fixe?

Les départs en matinée et tard en soirée sont censés avoir lieu à heure précise, sauf quand l’autobus se remplit plus rapidement qu’à la normale, auquel cas le chauffeur a pour consigne de partir vers l’autre campus.

Il est vrai qu’aucun horaire n’est affiché pour la période de pointe de 11 h 30 à 19 h 30. Or, le rôle premier du fournisseur est de s’assurer que le plus d’étudiantes et d’étudiants possible peuvent se rendre d’un campus à l’autre pour assister à leur cours. Ce dernier s’est donc engagé à ajouter au besoin des départs supplémentaires durant les heures d’achalandage maximal.

Il arrive parfois que les autobus partent plus tôt que prévu. Pourquoi?

Étant donné que la capacité des autobus est réglementée, les chauffeurs ont pour consigne de partir dès que le nombre maximal de personnes pouvant monter à bord est atteint. Ainsi, les usagers peuvent voyager en toute sécurité et arriver à destination plus tôt. De plus, si un autobus est rempli, il n’y a aucune raison pour qu’il demeure à l’arrêt devant ceux et celles qui sont à l’extérieur et qui, probablement, se frustrent de ne pas avoir pu monter à bord! Par ailleurs, plus vite l’autobus quitte l’arrêt, plus vite il sera remplacé par un autre.

Pourquoi ne pas mettre en service plus d’autobus afin d’augmenter la fréquence des départs?

En raison des coûts que cela engendrerait. Concordia est un établissement d’enseignement tributaire du denier public et, à ce titre, doit répondre à divers besoins tout en respectant les contraintes budgétaires imposées. L’objectif principal du service de navette est de permettre aux membres de la communauté universitaire de se déplacer plus facilement d’un campus à l’autre pour assister à leurs cours ou se rendre à un rendez-vous ou encore, à leur résidence étudiante. Il n’est pas destiné à remplacer le système de transport public pour vos déplacements quotidiens à partir et à destination de la maison.

Si Concordia voulait concurrencer les organismes de transport public comme la STM, elle devrait probablement les imiter et faire payer les usagers.

Pourquoi n’y a-t-il pas de wifi dans les autobus?

Concordia se penche actuellement sur la question. L’Université est à évaluer :

  • le coût du wifi dans un autobus;
  • certaines préoccupations en matière de sécurité; et
  • les restrictions à imposer.

Une fois l’examen du dossier terminé, le secteur des services vous fera connaître sa décision.

Pourquoi n’est-il pas possible d’ouvrir les fenêtres?

Comme dans la plupart des autobus de la ville, vous devriez être en mesure d’ouvrir la fenêtre dans sa portion supérieure. La partie inférieure du châssis demeure fixe. Toutefois, il arrive que le mécanisme d’ouverture de la partie supérieure de la fenêtre se coince – le fournisseur est à examiner le problème afin de le résoudre. Par ailleurs, il est possible que vous ayez à faire appel aux autres usagers pour accéder à la poignée du mécanisme d’ouverture.

Pourquoi les chauffeurs de navette n’utilisent-ils pas des applications pour éviter les zones de congestion?

Les chauffeurs disposent de cinq principaux trajets parmi lesquels ils peuvent choisir en fonction de la sécurité, de la densité de circulation et des chantiers de construction. Ils essaient de rester en contact les uns avec les autres afin de s’aider mutuellement à faire le meilleur choix.

Un trajet qui peut sembler idéal pour un conducteur de voiture peut ne pas convenir à un gros autobus!

Qu’en est-il des autobus sans marque distinctive?

Concordia a accès à quatre autobus à usage exclusif affichant les couleurs de l’Université. Toutefois, si l’un de ces autobus nécessite des réparations, le fournisseur de service le remplace alors par un autre, issu de son propre parc de véhicules ou obtenu auprès d’une autre entreprise. Malheureusement, les véhicules de remplacement ne portent pas la marque de Concordia ni n’apparaissent dans l’outil de suivi des autobus, car ils ne sont pas pourvus du même système.

Pourquoi les chauffeurs « se cachent-ils » à bord des autobus?

Ils ne se cachent pas. Durant leur quart de travail, les chauffeurs ont besoin de temps pour se reposer et manger. Toutefois, ils ne sont pas censés laisser leur véhicule sans surveillance durant de longues périodes. C’est pourquoi la plupart d’entre eux choisissent de prendre leur pause et leur repas à bord de leur véhicule.

Pourquoi n’a-t-on pas accès à plus d’information en temps réel – comme l’offre la STM?

Le Service de distribution de Concordia administre les quatre autobus de la navette et dépend du soutien des autres unités pour ce qui est de l’application, des moniteurs numériques et du site Web.

Notre équipe travaille sans relâche à maintenir le service de navette. Toutefois, elle ne fonctionne pas à la même échelle que la STM. Outre le budget d’exploitation annuel de 1,5 milliard de dollars dont elle dispose, la STM porte une mission entièrement différente de celle de Concordia.


Nous poursuivons notre travail afin d’améliorer le service et la communication. Vos questions et commentaires sont toujours les bienvenus. Vous pouvez nous les faire parvenir par courriel à l’adresse
shuttle@concordia.ca. Veuillez indiquer clairement dans votre message si vous souhaitez obtenir une réponse ou simplement nous fournir un commentaire.

 



Retour en haut de page

© Université Concordia