Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

Le doyen de l’École de génie et d’informatique Gina Cody a accepté un nouveau poste à l’Université York

Amir Asif deviendra vice-recteur à la recherche et à l’innovation de l’établissement torontois le 1er mai 2020
26 novembre 2019
|
Par A. von Finckenstein

20140908-Dean-Amir-Asif-013-768

L’actuel doyen de l’École de génie et d’informatique Gina-Cody, Amir Asif, quittera l’Université Concordia le 1er mai 2020 pour assumer les fonctions de vice-recteur à la recherche et à l’innovation de l’Université York, à Toronto, en Ontario.

« Cette nomination est une reconnaissance bien méritée de la vision stratégique et des qualités de chef dont Amir Asif a fait preuve en tant que doyen », déclare Anne Whitelaw, vice-rectrice exécutive aux affaires académiques par intérim. « Je suis heureuse pour M. Asif, mais triste pour Concordia. Durant ses cinq années à l’Université, il a grandement contribué au succès de l’école Gina‑Cody. Il nous manquera beaucoup. »

En 2014-2015, Amir Asif a joué un rôle clé dans le processus d’élaboration des vecteurs stratégiques de Concordia, qui a mené à l’établissement du plan stratégique de la faculté. Judicieusement intitulé Inspiring a New Generation of Engineers and Computer Scientists (« inspirer une nouvelle génération d’ingénieurs et d’informaticiens »), ce document vise à faire de l’école Gina-Cody un chef de file mondial en matière de formation des ingénieurs et informaticiens de la nouvelle génération qui perfectionneront la technologie intégrée.

Un résultat important du plan a été la création du Département de génie chimique et des matériaux. Lancé en mai 2017, celui-ci a été le premier département universitaire du Québec et le deuxième du Canada à offrir aux étudiantes et aux étudiants la possibilité d’examiner le spectre complet des produits chimiques et des matériaux nouveaux sous l’angle de la durabilité et de la préservation de l’environnement. Il s’est en outre attaché à ouvrir un plus grand nombre d’occasions aux femmes, aux membres des minorités visibles et aux Autochtones.

Au cours du mandat d’Amir Asif comme doyen, l’école Gina-Cody a connu un grand essor. En collaboration avec les directeurs de département, M. Asif a élaboré pour la faculté un plan stratégique quinquennal de recrutement qui a permis d’accroître le nombre d’admissions en génie et en informatique de 35 pour cent, et la taille du personnel enseignant de plus de 40 pour cent. De plus, sous la gouverne d’Amir Asif, la faculté a établi dix nouveaux programmes d’études et neuf centres de recherche interdisciplinaire sur les technologies nouvelle génération.

Amir Asif a également beaucoup fait pour attirer les investissements en recherche à Concordia. Il a ainsi établi de fructueuses collaborations entre les secteurs public et privé, par exemple l’accélérateur d’intelligence artificielle mondial Mitacs-Ericsson (GAIA, une initiative montréalaise); la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur les collectivités et les villes intelligentes, durables et résilientes; ainsi que le Réseau stratégique du CRSNG en ingénierie des surfaces verte pour la fabrication de pointe.

Dans l’ensemble, le financement de la recherche en génie et en informatique s’est accru de plus de 50 pour cent durant le mandat d’Amir Asif comme doyen.

Par ailleurs, en 2018, la faculté a adopté le nom d’École de génie et d’informatique Gina‑Cody dans la foulée du plus grand don jamais reçu par l’Université.

Enfin, Concordia s’est récemment classée parmi les 10 meilleurs programmes de génie et d’informatique du Canada au palmarès Macleans de 2020.

« De toute évidence, l’école Gina-Cody commence à se faire remarquer, souligne Anne Whitelaw. Nous sommes très fiers des progrès réalisés sous la direction d’Amir Asif. »

La recherche d’un nouveau doyen ou d’une nouvelle doyenne débutera sous peu. Un doyen par intérim sera nommé au cours des prochaines semaines.

« Je serai toujours reconnaissant à Concordia de la chance qu’elle m’a donnée d’exercer mon leadership, commente Amir Asif. D’ici mon départ dans cinq mois, je vous assure que je vais redoubler d’efforts pour assurer une transition sans aucune incidence sur notre quête perpétuelle d’excellence en enseignement et en recherche. » 

« Je demeurerai un ambassadeur enthousiaste de Concordia, poursuit-il. Je crois également qu’il y a une formidable occasion de renforcer les liens entre Concordia et York, deux des universités les plus avant-gardistes du pays. »



Back to top Back to top

© Université Concordia