Concordia University

https://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/central/nouvelles/2019/07/11/une-chercheuse-de-concordia-recoit-le-prix-releve-etoile-des-fonds-de-recherche-du-quebec.html

Une chercheuse de Concordia reçoit le prix Relève étoile des Fonds de recherche du Québec

Nura Jabagi est récompensée pour un article sur la motivation de la main-d’œuvre à l’ère de l’économie à la demande
11 juillet 2019
|
Par Rachel Andren

Diplômée du Programme des chercheuses et chercheurs engagés de Concordia, Nura Jabagi a obtenu en 2019 le prix d’excellence en recherche aux cycles supérieurs de l’Université. Diplômée du Programme des chercheuses et chercheurs engagés de Concordia, Nura Jabagi a obtenu en 2019 le prix d’excellence en recherche aux cycles supérieurs de l’Université.

Doctorante en gestion des technologies d’affaires, Nura Jabagi est désormais considérée comme une étoile montante par les Fonds de recherche du Québec (FRQ).

En effet, la diplômée du Programme des chercheuses et chercheurs engagés de l’Université Concordia a obtenu ce mois-ci le prix Relève étoile Paul-Gérin-Lajoie pour la rédaction de l’article Gig-workers’ motivation: thinking beyond carrots and sticks (« motivation du travailleur à la demande : penser au-delà de la carotte et du bâton »), qui est paru en février dernier dans la revue Journal of Managerial Psychology.

Cette distinction s’inscrit dans le cadre des prix Relève étoile, qui soulignent les contributions exceptionnelles de scientifiques d’ici à l’écosystème de recherche du Québec. Les prix sont accordés dans trois catégories : nature et technologies; société et culture; et santé.

Dans une économie à la demande en plein essor, la gestion de la main-d’œuvre sans supervision directe ni ressources humaines traditionnelles relève du défi. L’article de Nura Jabagi s’intéresse à la conception de plateformes par les entreprises afin de stimuler la motivation personnelle des travailleuses et travailleurs et, partant, de favoriser la hausse de leur rendement et de leur satisfaction au travail.

« Nous sommes toujours ravis et honorés de voir nos étudiantes et étudiants des cycles supérieurs être reconnus pour leur contribution à la recherche », affirme Cynthia Raso, chef du Bureau des bourses d’études supérieures et des études postdoctorales de l’École des études supérieures de Concordia.

« L’hiver dernier, Nura Jabagi s’est vu octroyer le prix d’excellence en recherche aux cycles supérieurs de l’Université, poursuit-elle. Distinction provinciale, le prix Relève étoile Paul-Gérin-Lajoie que lui remettent maintenant les FRQ témoigne de la qualité de sa recherche et de son apport important à l’avancement du savoir. »

« Ne restez pas derrière votre ordi, interagissez avec les gens »

Aux yeux de Nura Jabagi, l’obtention du prix Relève étoile Paul-Gérin-Lajoie constitue un grand honneur.

« Si l’article qui m’a valu cette récompense porte principalement sur l’économie à la demande, il m’a été inspiré par des échanges informels avec des chauffeurs du réseau Uber lors de déplacements quotidiens », explique-t-elle.

« Ces conversations que j’ai eues, confortablement assise à l’arrière d’une voiture, m’ont amenée à concevoir une affiche de recherche, un projet de cours, un exposé de conférence et, enfin, un premier article pour une revue spécialisée, continue-t-elle. Alors, je m’en voudrais de ne pas remercier les chauffeurs montréalais du réseau Uber qui m’ont si généreusement fait part de leurs expériences. »

La doctorante précise qu’elle a également bénéficié de l’appui de plusieurs membres du corps professoral de l’École de gestion John-Molson.

« Tout au long de mon parcours, j’ai pu compter sur le soutien et l’apport constructif de nombreuses personnes, signale-t-elle. Je pense notamment à ma directrice de thèse, Anne-Marie Croteau, aux coauteurs de ma recherche, à Linda Dyer et aux juges, représentants de l’industrie, de l’exposition annuelle des travaux de recherche aux cycles supérieurs de l’École de gestion John-Molson. »

« Selon moi, bien des hypothèses et projets de recherche aux retombées considérables sont fondés sur des observations et des conversations à propos d’enjeux quotidiens. Je conseillerais ceci aux jeunes chercheurs en sciences sociales : “Ne restez pas derrière votre ordi, interagissez avec les gens et les organisations visés par votre rechercheˮ », conclut Nura Jabagi.


Apprenez-en davantage sur l’École des études supérieures de l’Université Concordia.



Back to top

© Université Concordia