Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

La Ville de Montréal attribue près de 500 000 $ à la réalisation de deux projets de l’Université Concordia

Le Centre d’innovation District 3 et Formation continue Concordia faciliteront la formation et rétention de talents locaux dans des secteurs à haut potentiel
21 juin 2019
|
Par Daniel Bartlett

district-3-offices-043-2-768

La Ville de Montréal accordera 494 100 $ pour la réalisation de deux projets de l’Université Concordia. Ces fonds permettront d’aider les entreprises de la région à recruter des employés talentueux et qualifiés, formés aux compétences du futur, en plus de leur permettre l’accès à un bassin de travailleurs compétents à l’avenir.

La Ville a récemment octroyé une enveloppe de 1,2 million de dollars pour cinq projets de perfectionnement des compétences. Les cinq projets couvrent les 5 secteurs stratégiques : les industries créatives et culturelles; les sciences de la vie et les technologies de la santé; l’industrie numérique (TI); le transport et la mobilité; les technologies propres.

Pour être admissibles, les projets devront être élaborés dans une formule de collaboration entre des institutions d’enseignement des organisations sectorielles, des organismes en employabilité, des services à la Ville de Montréal dans le secteur, et des entreprises.

Formation continue Concordia (FCC) et le Centre d’innovation District 3 figurent parmi les cinq bénéficiaires des fonds et recevront près de la moitié du montant total alloué aux projets.

« Notre administration agit pour faire de Montréal l’environnement le plus propice au développement des talents et à l’épanouissement professionnel de nos concitoyens et à la croissance des entreprises des secteurs prioritaires de notre stratégie de développement économique », a indiqué Robert Beaudry, membre du comité exécutif de la Ville responsable du développement économique et commercial.

Comme le souligne Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, « nous vivons dans une ère de grandes transformations technologiques, et la rareté de la main-d’œuvre est un fait qu’aucun employeur ne peut négliger. »

« Pour relever les nombreux défis occasionnés par ces réalités, les entreprises doivent innover dans la manière de gérer et de recruter de nouveaux employés », a-t-il affirmé.

« Or, grâce au projet Accélérer les talents, que nous soutenons financièrement, mon Ministère est fier d’accompagner les entreprises participantes dans le développement des compétences de la main-d’œuvre. »

Deux initiatives novatrices de Concordia

Dans le cadre de son projet, FCC recevra 244 100 $ pour concevoir un solide programme de cyberrésilience à l’intention des organisations et des professionnels touchés par les enjeux de la cybersécurité. Le programme vise à remédier à la pénurie de main-d’œuvre dans le domaine.

Le  programme sera conçu selon les compétences recherchées par les employeurs et des professionnels chevronnés de ce secteur de pointe vont participer a l’elaboration du des contenus de cours.

De plus, le programme prévoit du mentorat, des stages, des bourses d’études, ainsi que du support a la recherche d’emploi menant jusqu’a des occasions d’emploi. Les participants pourront mettre en pratique leurs apprentissages dans des situations concrètes et intégrer plus facilement le marché du travail par la suite.

Les partenaires de FCC dans le cadre du projet comprennent Deloitte, les services de TI de la Ville de Montréal, CyberEco, TECHNOCompétences, Yes Montreal et la CITIM. Des discussions sont en cours pour conclure d’autres ententes avec des acteurs stratégiques jouant un rôle clé dans l’économie de Montréal.

« Grâce aux fonds accordés par son initiative Accélérer les talents, la Ville de Montréal nous offre une formidable occasion de collaborer avec nos partenaires de l’ecosysteme montrealais pour élaborer une solution pertinente et novatrice aux besoins pressants de main d’oeuvre qualifiée dans le secteur de la cyberresilience », a déclaré Isabel Dunnigan, vice-rectrice adjointe et directrice générale de FCC.

Le projet de District 3 s’inscrit dans le secteur des sciences de la vie et des technologies de la santé. Il vise à contribuer à la résorption de la pénurie de talents scientifiques ainsi qu’à venir en aide à des diplômés pour qui il est difficile de trouver des emplois cadrant avec leurs compétences. District 3 offrira des occasions d’apprentissage expérientiel et des stages multidisciplinaires où les diplômés pourront acquérir des compétences essentielles à leur réussite dans le marché du travail ainsi que des aptitudes à la conception de solutions novatrices pour les jeunes entreprises et l’industrie.

La ville a affecté 250 000 $ à l’initiative de District 3. Les projets concernent entre autres l’élaboration de solutions fondées sur l’apprentissage machine et l’IA ainsi que le développement d’applications pour le secteur biotechnologique et la découverte de médicaments. District 3 collaborera avec l’écosystème montréalais à la promotion du programme auprès des étudiants internationaux et des nouveaux immigrants. Les partenaires comprennent Montréal InVivo, Je choisis Montréal, la CEDEC, Laboratoires CDL et Biron Groupe Santé.

« Montréal a tout ce qu’il faut pour innover et transformer à l’échelle mondiale le secteur de la santé numérique et des sciences de la vie. Grâce au soutien de la Ville de Montréal, le centre District 3 de l’Université Concordia servira de plateforme d’interaction entre les chercheurs, les étudiants et les intervenants du secteur, dont les travaux auront d’importantes retombées économiques », a indiqué Xavier-Henri Hervé, directeur général du centre District 3.
 

Renseignez-vous davantage sur Formation continue Concordia et le Centre d’innovation District 3.

 



Back to top Back to top

© Université Concordia