Concordia University

https://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/central/nouvelles/2019/02/12/vous-souhaitez-enrichir-votre-formation-universitaire-en-mettant-vos-connaissances-en-pratique.html

Vous souhaitez enrichir votre formation universitaire en mettant vos connaissances en pratique?

Choisissez parmi l’éventail grandissant de possibilités d’apprentissage expérientiel offertes à Concordia
12 février 2019
|
Par Nadia Bhuiyan and Jake Brennan

Photo par John Schnobrich, Unsplash Photo par John Schnobrich, Unsplash

Vendredi matin. Vous êtes en classe, un café dans une main et un stylo dans l’autre. À l’avant, la professeure dit des choses intéressantes. Elle illustre bien sa matière. Elle pose des questions, et les étudiants lui répondent! Tous semblent être attentifs. Mais votre cerveau est embrouillé aujourd’hui, bloqué au neutre. Vous vous écrasez dans votre siège, espérant demeurer invisible.

« Bois encore du café – ça va aider », pensez-vous. « Prends des notes, comme ce garçon dans la rangée de gauche. Allez, cerveau! Ça pourrait faire partie du prochain examen! »

La plupart des étudiants connaissent des jours comme ça. Or, parfois, et particulièrement dans certaines matières, la pratique l’emporte sur la théorie. Pour assimiler les concepts, on a besoin de plus d’action, de plus d’interaction et peut-être, d’applications plus claires.

Concordia est un leader en pratiques d’enseignement innovantes au pays. D’ailleurs, « former les érudits de demain » fait partie des neuf vecteurs stratégiques de l’Université. Les membres du corps professoral sont très bien au fait des avantages de l’enseignement didactique, mais ils en connaissent aussi les limites.

C’est pourquoi l’Université s’attache depuis longtemps à favoriser l’apprentissage complémentaire par la pratique – ou apprentissage expérientiel (AE).

Concordia a été la première université au Québec à lancer un programme d’enseignement coopératif en 1980. L’établissement organise en outre des cours de terrain et des échanges étudiants depuis des décennies. Toutes ces initiatives soutiennent un autre vecteur stratégique : mettre la main à la pâte.  

Une offre de possibilités d’apprentissage pratique considérable

« Un apprentissage expérientiel suivi d’une période de réflexion, d’abstraction et d’expérimentation, puis d’un retour à l’expérience concrète, est un processus qui optimise les résultats d’apprentissage », soutient Nadia Bhuiyan, vice-rectrice exécutive adjointe aux partenariats et à l’apprentissage expérientiel.

Andrea Rosenfield et Doan Nguyen, étudiantes à la maîtrise en théorie de l’éducation à Concordia, ont travaillé comme adjointes de recherche avec Nadia Bhuiyan afin de cartographier les occasions d’AE offertes par l’Université.

« Ce que nous avons découvert nous a étonnées – notre éventail de possibilités d’apprentissage pratique est considérable », explique Nadia Bhuiyan.

La gamme de possibilités d’AE à Concordia est vaste et diversifiée. Elle comprend quelque 2 400 stages organisés par l’Institut d’enseignement coopératif, 1 100 autres stages, plus de 1 200 cours axés sur l’AE, 16 écoles de terrain, 134 expériences à l’étranger, et plus encore.

Pour coordonner son offre d’AE sans cesse croissante, Concordia a lancé deux importants projets :

  1. un Bureau de l’apprentissage expérientiel et un site Web pour coordonner, soutenir et communiquer les activités d’AE à l’échelle de l’établissement ainsi qu’auprès des organismes partenaires, de même que pour organiser des ateliers et offrir les services dont les responsables des départements ou des programmes d’études pourraient avoir besoin;
  2. une feuille de route Web pour l’AE, qui permettra aux étudiants de parcourir les occasions d’AE et de créer un itinéraire d’AE personnalisé en complément de leurs études.

Les deux adjointes de recherche ont également consulté la population étudiante de l’Université pour savoir à quoi devrait ressembler l’AE de demain. Le message qui en est ressorti était clair : plus il y en a, mieux c’est.

Bien entendu, nous aimerions faire encore mieux – faire en sorte que chaque étudiant de Concordia vive au moins une expérience d’apprentissage pratique avant d’obtenir son diplôme », commente Nadia Bhuiyan.

Vous voulez en savoir plus? Voici un survol de certains des projets d’AE actuels de l’Université.

Le perfectionnement des compétences en matière d’AE

Le Centre de réussite universitaire et le Service de planification et de carrière de Concordia ont collaboré avec Nadia Bhuiyan pour aider les étudiants du premier cycle à se préparer en vue de tirer le maximum des occasions d’AE qui leur sont proposées. Pour ce faire, ils leur offrent des activités de perfectionnement des compétences dans des disciplines clés.

Dans le cadre d’un nouveau programme intitulé FutureReady, dont la phase pilote a débuté à l’automne 2018, le Centre de réussite universitaire offrira sous forme de modules des conseils et des activités de renforcement des compétences de base dans quatre domaines clés : communication et capacités numériques; développement de carrière; innovation et entrepreneuriat; et leadership et collaboration.

Ces modules aident les étudiants et étudiantes à perfectionner des compétences comme la communication, le travail d’équipe, la coordination, l’écoute active et la conscience de soi. Définies dans le cadre d’un sondage auprès de l’ensemble des membres du corps professoral, ces compétences clés comptent parmi celles jugées essentielles à la réussite du parcours d’apprentissage expérientiel.

Les étudiants qui terminent quatre activités dans le cadre d’un des modules du programme FutureReady reçoivent un certificat faisant état de leurs nouveaux titres de compétences.

En vue de l’obtention de son certificat, Victoria Cooke a fait un stage à District 3 à l’été 2018. | Photo : Lindsay Carter En vue de l’obtention de son certificat, Victoria Cooke a fait un stage à District 3 à l’été 2018. | Photo : Lindsay Carter

L’Institut d’enseignement coopératif en plein essor

Au cours de la dernière année, l’Institut d’enseignement coopératif a connu une croissance phénoménale de l’ordre des 24 pour cent. Un nombre grandissant d’employeurs comprennent désormais la valeur que présente l’embauche d’étudiants, et de plus en plus d’étudiants s’inscrivent aux programmes pour acquérir une expérience et des compétences précieuses durant leur formation universitaire.

Un nombre croissant de programmes d’études à Concordia sont assortis d’une composante coop. Se sont par ailleurs ajoutés à l’offre de nouveaux programmes d’apprentissage spécialisé en milieu de travail tels que ACE (pour Accelerated Career Experience), un programme de stage de 16 mois chez Bombardier Aéronautique, ou le programme de jumelage auprès de PDG, maintenant offert aux étudiants du MBA de l’École de gestion John-Molson.

Riipen

Afin d’étendre sa gamme d’occasions d’apprentissage microexpérientiel, Concordia a conclu un partenariat avec Riipen. Cette plateforme réunit étudiants, enseignants et organismes dans le cadre de projets axés sur l’expérience pratique en milieu industriel ou communautaire.

Danielle Morin, professeure au Département de gestion de la chaîne d’approvisionnement et des technologies d’affaires à l’École de gestion John-Molson, a fait appel à Riipen au trimestre dernier afin de mettre des étudiants et étudiantes de son cours d’analyse des pratiques managériales (MBA 643) en contact avec le service de police de Toronto.

La professeure Morin souhaitait que ses élèves soient plongés dans une situation réelle d’analyse de données. Pour la plupart d’entre eux, c’était une première expérience de consultation.

« Ce projet m’enthousiasmait tellement que je me suis surpris à en parler avec ma famille et mes amis », rapporte Courtney Legault, une étudiante de Danielle Morin.

« Prendre des notions apprises en classe et les appliquer en situation réelle, c’est très stimulant. »

Sa camarade Christina Marcoux a aimé pouvoir intégrer Riipen à son profil LinkedIn. Elle décrit le projet comme étant une coche au-dessus d’une étude de cas.

« Avoir un client en tête quand vous élaborez votre projet vous incite à approfondir vos recherches et à livrer un meilleur produit final. »

Danielle Morin espère de nouveau utiliser Riipen à l’avenir, dans le cadre de cours d’analyse plus avancés.

L’apprentissage expérientiel communautaire

L’Université Concordia est reconnue pour entretenir des liens serrés avec les diverses communautés de Montréal – et aussi d’ailleurs dans le monde. Ainsi, l’organisme CEED (Communauté Autonomisation Éducation Développement) offre des stages estivaux de trois mois dans le nord de l’Ouganda. Chaque année, des membres de la communauté de Concordia travaillent avec de jeunes Ougandais et Ougandaises à la mise sur pied d’initiatives de durabilité environnementale, de développement des capacités entrepreneuriales et de divers autres projets.

Le programme d’entrepreneuriat jeunesse CEED a pour objectif de donner aux diplômés universitaires ougandais les outils nécessaires pour démarrer leur propre entreprise et créer des emplois :

De nouvelles possibilités d’AE à l’étranger

Les écoles de terrain sont des programmes d’études de courte durée, offerts hors campus et donnant droit à des crédits. De plus en plus prisés à Concordia, ces programmes offrent l’occasion d’apprendre par l’expérience dans un contexte culturel ou géographique particulier. L’automne dernier, quatre étudiants ont fait le compte rendu de leurs expériences gratifiantes en Islande, en Israël et en Colombie.

Par ailleurs, Concordia a récemment conclu avec Mitacs une entente qui permettra aux professeurs d’inscrire leurs étudiants à des stages de recherche rémunérés d’au moins trois mois dans des universités partenaires ailleurs dans le monde. Pour en savoir plus, les étudiants sont invités à communiquer avec leur département.

District 3 : une rampe de lancement

Le centre District 3 de Concordia (D3) est un pôle d’innovation entrepreneuriale. En à peine cinq ans d’activités, D3 a lancé des carrières et est devenu un carrefour incontournable de la communauté d’innovation montréalaise – de renommée internationale. Le centre s’est par ailleurs élevé au rang de destination de prédilection pour l’apprentissage expérientiel.

Depuis 2017, D3 offre des stages dans le cadre du programme de certificat de 2e cycle en innovation, technologie et société. Au cours du premier trimestre de ce programme de huit mois, les participantes et participants se concentrent sur l’apprentissage des pratiques exemplaires en matière d’innovation; puis, au deuxième trimestre, ils font un stage.

Durant la première année d’existence du programme de certificat, 15 membres de la communauté de Concordia issus des quatre facultés de l’Université ont collaboré avec des entrepreneurs, des chercheurs et des experts en vue d’élaborer des solutions pour six organismes et entreprises en démarrage regroupés sous le thème de la « qualité de vie ». Les participants ont exploré des technologies émergentes dans le cadre d’études de cas axées sur le recours à l’intelligence artificielle. Les solutions recherchées visaient notamment l’amélioration de la santé mentale, les chaînes de blocs, l’alimentation durable et l’accès aux cliniques.

En vue de l’obtention de son certificat, Victoria Cooke a fait un stage à D3 à l’été 2018.

« Je voulais vraiment trouver des façons de mettre en pratique les notions théoriques que j’avais acquises au premier cycle », explique-t-elle. Ayant déjà fait des études autochtones et dans le domaine de la justice sociale, Victoria Cooke a décidé d’axer son stage sur la conception de solutions d’avenir plus équitables.

« Il nous arrive souvent d’aborder des sujets comme l’oppression systémique, poursuit-elle, mais nous ne recherchons pas activement de moyens innovants de vivre et de communiquer avec autrui au-delà du statu quo ».

« La poursuite de ce certificat a été pour moi l’occasion de sortir de ma zone de confort et d’explorer plus en profondeur le processus menant à la réalisation d’une innovation, et ce, dans un contexte tant de démarrage d’entreprise que d’amélioration des relations interpersonnelles. Il existe des concepts et des outils qui peuvent nous faciliter la tâche. Toutefois, j’ai appris que la réussite repose en très grande partie sur la façon de communiquer au sein d’une équipe, et sur la volonté réelle de chacun de s’adapter au changement. »

L’apprentissage par l’engagement

Les étudiants et étudiantes disposent d’innombrables occasions d’acquérir une expérience pratique dans le cadre d’activités para-universitaires ou d’engagement communautaire. Qu’il s’agisse de construire un robot ou un satellite, d’organiser un concours d’études de cas, ou encore de s’intégrer à une équipe de 60 étudiants qui conçoivent, chorégraphient et exécutent 60 compositions d’une minute, s’impliquer est une autre façon d’acquérir un apprentissage expérientiel. Et grâce à cet effort, vous pouvez étoffer votre bilan d’engagement communautaire. Si la chose vous intéresse, il est fort probable que vous trouviez une association étudiante correspondant à votre programme d’études ou à vos affinités.

Bâtir son potentiel

Outre les étudiants et des professeurs, les employeurs et les gouvernements reconnaissent eux aussi l’importance de l’AE. Plus de 70 pour cent des étudiantes et étudiants canadiens ont classé les occasions d’apprentissage expérientiel parmi les quatre activités scolaires ayant contribué le plus à leur croissance et à leur perfectionnement personnels. Par ailleurs, 80 pour cent des employeurs ont rapporté que l’enseignement coopératif et les stagiaires constituent un important bassin de nouveaux talents et d’employés potentiels.

Dans le cadre d’un sondage mené auprès d’étudiants de Concordia, on a demandé aux répondants de classer dix éléments en fonction de leur capacité à améliorer leur apprentissage. L’AE est arrivé au premier rang. Environ quatre étudiants du premier cycle sur dix ont déclaré avoir participé à une ou plusieurs formes d’apprentissage expérientiel, et deux autres étudiants sur dix prévoyaient faire de même.


Apprenez-en plus sur les
occasions d’apprentissage expérientiel à Concordia.

 



Back to top

© Université Concordia