Concordia University

https://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/central/nouvelles/2018/10/22/concordia-cree-deux-postes-de-leadership-autochtone.html

ACCÈS INTERDIT AUX CAMPUS DE CONCORDIA; TOUS LES COURS se donnent EN LIGNE

EN SAVOIR PLUS

Concordia crée deux postes de leadership autochtone

Heather Igloliorte et William Lindsay orienteront les visées de Concordia en enseignement et en recherche
22 octobre 2018
|
Par Sylvie Babarik

Heather Igloliorte : « Je me réjouis à l’idée de collaborer avec tous les intervenants à l’université en vue de faire de Concordia un centre d’excellence en recherche pour des travaux faits par et avec les peuples autochtones. » | Photo by David Lipnowski Heather Igloliorte | Photo : David Lipnowski

Concordia s’emploie activement à améliorer le climat culturel de l’Université pour les apprenants, membres du personnel et professeurs autochtones ainsi que pour toute la communauté – que ce soit par la formulation d’une reconnaissance territoriale ou par l’établissement d’un carrefour numérique des directions autochtones.

Ainsi, l’Université a récemment annoncé deux nominations à des postes de haute direction.

Heather Igloliorte a assumé le rôle de conseillère spéciale sur l’avancement des savoirs autochtones auprès du vice-recteur exécutif aux affaires académiques. William Lindsay sera quant à lui le nouveau directeur principal des directions autochtones dès janvier.

« Le mandat de ces nouveaux postes découle des recommandations du groupe directeur sur les directions autochtones, formé en 2016, précise Graham Carr, vice-recteur exécutif aux affaires académiques.

Ils honorent notre obligation de répondre aux appels à l’action lancés aux universités par la Commission de vérité et réconciliation du Canada. Mais de la même manière, ces postes, ainsi que la grande acuité d’esprit et l’excellence en leadership qu’y apporteront Heather Igloliorte et William Lindsay, témoignent de notre volonté de faire de Concordia un établissement qui adopte pour l’avenir une approche nouvelle génération des directions autochtones. »

Heather Igloliorte : « Je crois en la voie que nous comptons suivre »

Heather Igloliorte est une chercheuse inuite et commissaire indépendante titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia en histoire de l’art et en engagement communautaire autochtones.

Son enseignement et ses recherches portent sur la culture visuelle et matérielle autochtone, l’art circumpolaire, les arts de la scène et l’art médiatique, le rayonnement mondial des arts et de la culture autochtones ainsi que les questions de colonisation, de souveraineté, de résistance et de résurgence.

« À titre d’universitaire et de commissaire, j’ai eu l’immense privilège de travailler dans le milieu universitaire et le secteur public, explique Mme Igloliorte.

C’est pourquoi mes travaux de recherche et mon enseignement ont toujours été axés sur l’engagement auprès des peuples, nations, artistes, étudiants et jeunes autochtones afin de tisser des liens plus solides entre l’université et la collectivité. »

Selon elle, le soutien aux étudiantes et étudiants autochtones et leur participation à des recherches utiles aux peuples autochtones est l’aspect le plus enrichissant de sa démarche.

« Je me réjouis à l’idée de collaborer avec tous les intervenants à l’université en vue de faire de Concordia un centre d’excellence en recherche pour des travaux faits par et avec les peuples autochtones. »

Mme Igloliorte demeurera codirectrice de la grappe de recherche Initiative pour les avenirs autochtones (IIF) de l’Institut Milieux pour les arts, la culture et la technologie. À ce titre, elle fait équipe avec des collaborateurs et des étudiants dans le but d’explorer la façon dont les peuples autochtones imaginent l’avenir de leurs familles et collectivités.

Heather Igloliorte est également coprésidente du cercle consultatif du Musée des beaux-arts de Winnipeg. Elle siège en outre aux comités consultatifs autochtones du Conseil de recherches en sciences humaines, de la Fédération des sciences humaines et de l’Office national du film du Canada. Elle est par ailleurs membre des conseils d’administration de l’Inuit Art Foundation, de la Native American Art Studies Association et de la Nunavut Film Development Corporation. ​​

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, depuis le 1er octobre, Mme Igloliorte devra élaborer et diriger un processus d’engagement à l’échelle de la communauté pour cerner, mettre au premier plan et faire avancer stratégiquement les priorités en matière de recherche universitaire et de recherche-création autochtones pour Concordia.

« C’est avec humilité et reconnaissance que j’accepte cette occasion de travailler avec nos étudiants, professeurs et membres du personnel afin d’imaginer et de créer collectivement un nouvel avenir pour la recherche et la formation universitaire autochtones sur le campus et au-delà.

Je crois en la voie que nous comptons suivre dans le cadre du prochain plan d’action sur les directions autochtones, et je me réjouis à l’idée de collaborer avec tous les intervenants sur l’expression de cette vision. »

Mme Igloliorte collaborera avec plusieurs unités de l’Université, dont le Vice-rectorat à la recherche et aux études supérieures; Innovation en enseignement et en apprentissage; Planification et positionnement; Formation continue; Partenariats et apprentissage expérientiel et la Bibliothèque de Concordia.

Elle travaillera également de pair avec des doyens et d’autres dirigeants universitaires pour aider Concordia à innover sur le plan de la formation universitaire et de la recherche autochtones.

William Lindsay William Lindsay

William Lindsay : « Je suis prêt à écouter et à apprendre »

Le 3 janvier 2019, William Lindsay deviendra le premier directeur principal des directions autochtones. Il détient plus de 20 ans d’expérience comme enseignant et administrateur principal autochtone, plus récemment comme directeur de l’Office for Aboriginal Peoples et conseiller spécial aux affaires autochtones à l’Université Simon Fraser.

M. Lindsay a occupé des postes semblables à l’Université de la Colombie-Britannique. Il termine des études doctorales à l’Université Simon Fraser, notamment sur l’autochtonisation des universités au moyen d’un leadership autochtone.

Il a cerné quatre priorités dans le cadre de ses nouvelles fonctions : « stimuler et promouvoir la recherche autochtone, attirer et retenir des étudiants et des professeurs autochtones, intégrer la culture autochtone aux programmes et tisser des liens plus profonds et plus solides avec les collectivités autochtones ».

« Mes travaux seront orientés par ma vaste expérience et mes recherches dans ces domaines ainsi que par la réalité à Concordia, que je découvrirai progressivement. »

M. Lindsay a reçu plusieurs prix et de nombreuses plumes d’aigle (un honneur autochtone) pour son courage et son dévouement à l’éducation autochtone, un prix de bravoure du service de police de Vancouver et un prix Education’s 100 UBC Alumni.

Indien inscrit de descendance Cree, M. Lindsay a acquis de l’expérience au sein de collectivités autochtones du nord de la Colombie-Britannique et de la vallée du bas Fraser.

« Je suis très heureux de venir habiter dans l’Est et d’avoir l’occasion de collaborer plus étroitement avec des partenaires de diverses collectivités, comme les Mohawks, sur le territoire desquels Concordia est située, ajoute-t-il.

Je suis conscient que certains détails seront différents, mais mon expérience de la vie, au sein de la collectivité et du milieu universitaire, m’a préparé à écouter en toute humilité et à m’adapter en conséquence. Je suis un invité ici, et je suis prêt à écouter et à apprendre pour bien amorcer mon mandat. »

Sous la direction du vice-recteur exécutif aux affaires académiques, M. Lindsay orientera de manière stratégique et visionnaire les efforts de Concordia dans la mise en œuvre des recommandations du plan d’action sur les directions autochtones.

Il fixera les objectifs immédiats et à long terme du recrutement de professeurs et de membres du personnel autochtones, de l’inscription d’étudiants autochtones et de la mise en œuvre des savoirs et des protocoles autochtones à l’Université. Il collaborera également avec divers intervenants à Concordia.


Apprenez-en plus sur les
Directions autochtones à Concordia.

 



Back to top Back to top

© Université Concordia