Le premier cybercours bilingue de Concordia : une excursion interactive au cœur de la société québécoise

Le cours de douze semaines « est conçu pour être amusant, dynamique et informatif », souligne son cocréateur, le professeur Jean-Philippe Warren
29 mai 2018
|
Par Cristina Sanza

Des citoyens ont déployé des bannières lors du référendum de 1980 au Québec. | Photo by Caribb (Flickr Creative Commons) Photo par Caribb (Flickr Creative Commons)


Découvrez la perspective d’un jeune slameur et activiste de renom sur la souveraineté du Québec; écoutez le point de vue d’un membre de la légendaire famille Molson sur la Charte québécoise de la langue française; et, grâce à divers membres du corps professoral de l’Université, familiarisez-vous avec les éléments de pluralité de Montréal, son histoire religieuse, ses enjeux en matière d’identité de genre et d’autres sujets d’importance.

Cet automne, le cybercours Debates & Challenges in Contemporary Quebec Society (« débats et enjeux au sein de la société québécoise moderne »; SOCI 280) portera un regard nuancé sur tout ce dont le Québec est fait.

Donné sur Internet, il est offert à toute personne habitant au Québec. Premier cours bilingue proposé à l’Université Concordia, il peut être suivi en français, en anglais ou dans les deux langues officielles.

« Pendant douze semaines, au moyen d’activités concrètes, de brèves lectures et d’exposés inspirants présentés par des chercheurs de Concordia et des personnes en vue au Québec, les étudiants exploreront divers aspects – historiques, politiques, migratoires, artistiques, etc. – de la société québécoise », explique Jean-Philippe Warren, professeur au Département de sociologie et d’anthropologie et titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia en études sur le Québec.

« En jetant un pont entre notre travail à l’Université et la vie hors du campus, nous montrons aux étudiants le rôle crucial qu’ils peuvent jouer dans le façonnement de la société », poursuit-il.

Élaboré et piloté par le Pr Warren et Jack Jedwab, vice-président de l’Association d’études canadiennes et de l’Institut canadien des identités et des migrations, le nouveau cybercours invite les étudiantes et étudiants à vivre une expérience d’apprentissage interactive. Entre autres, ils pourront assister à des conférences hebdomadaires, accéder à des archives vidéo fascinantes et participer à des visites virtuelles.

Parmi les conférenciers figureront les professeurs de Concordia Hillary Kaell, du Département des religions et cultures, et Patrick Leroux, des départements d’études anglaises et françaises, ainsi que Nathalie Bondil, directrice du Musée des beaux-arts de Montréal, et Yolande James, ancienne députée à l’Assemblée nationale du Québec.

« Le cours est conçu pour être divertissant, dynamique et informatif », souligne le Pr Warren. Ainsi, les étudiants devront par exemple faire une visite pédestre sur la rue Wellington, dans l’arrondissement de Verdun. Selon le lieu où ils vivent et le temps dont ils disposent, ils pourront réaliser ce travail sur le terrain ou au moyen de l’application Google Street View.

Pour Jean-Philippe Warren, le cours vise à nourrir les centres d’intérêt individuels des étudiants en valorisant l’expertise de Concordia sur une foule de thèmes relatifs au Québec.

« J’espère qu’au terme de leur expérience dans ce cours, les étudiants se sentiront aptes à bâtir le Québec de demain », conclut-il.
 

Pour être admis au cours SOCI 280 donné au trimestre d’automne, inscrivez-vous avant le 17 septembre 2018 par l’intermédiaire du portail MyConcordia. Le nombre de places est limité.



Retour en haut de page

© Université Concordia