Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

4,5 millions pour développer l’infrastructure de recherche de Concordia

La Fondation canadienne pour l’innovation prête son appui à des projets de recherche transformateurs
19 janvier 2018
|
Par Renée Dunk

20150821+Solar+Symposium+026-620


L’Université Concordia a reçu un financement de 4 573 156 dollars destiné à l’infrastructure dans les domaines de la construction de bâtiments à consommation énergique nette zéro, de la microscopie électronique et de la technologie quantique.

Ce financement de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) s’assortit de montants équivalents de la part du gouvernement du Québec et de l’Université, ainsi que de contributions en nature provenant de partenaires de l’industrie et de fournisseurs de matériel.

La FCI appuie des initiatives qui permettent aux établissements – de même qu’à leurs chercheuses et chercheurs – de faire fond sur leurs capacités existantes afin d’accélérer les filières actuelles de recherche et de développement ou de stimuler l’émergence de secteurs stratégiques prioritaires.

« Les installations et l’équipement visés par le financement reçu permettront aux chercheurs de Concordia de poursuivre des travaux de pointe qui revêtent un énorme potentiel pour la société », souligne Christophe Guy, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures.

« La Fondation canadienne pour l’innovation incite les chercheurs à mettre en commun l’infrastructure dont ils disposent. Elle les encourage en outre à entretenir des collaborations à l’échelle tant nationale qu’internationale et à s’attaquer à des questions complexes touchant la santé, la prospérité et la qualité de vie. »
 

Un nouveau centre d’essais en génie à Concordia

Un groupe de chercheurs de la Faculté de génie et d’informatique, mené par Hua Ge, professeur agrégé au Département de génie du bâtiment, civil et environnemental, et membre du Centre d’études sur les bâtiments à consommation énergétique nulle de l’Université, a reçu un financement total de 1 271 881 dollars.

L’équipe du projet comprend cinq autres membres du centre – Andreas Athienitis, Bruno Lee, Ted Stathopoulos, Leon Wang et Radu Zmeureanu – ainsi que deux autres professeurs de la faculté, Pragasen Pillay et Luiz Lopes, du Département de génie électrique et informatique.

Les entreprises BONE Structure et Canadian Solar sont les deux principaux partenaires de l’industrie qui participent à ce projet d’installation à Concordia.

Les travaux du Pr Ge visent à concevoir des enveloppes de bâtiments durables et à haut rendement énergétique ainsi qu’à accroître la disponibilité et l’accessibilité des immeubles intelligents et autosuffisants. Ces immeubles répondent aux besoins de leurs occupants tout en réduisant au minimum les effets néfastes sur l’environnement.

Grâce à la nouvelle installation unique en son genre financée par la FCI, on mettra à l’essai des enveloppes de bâtiment et on en évaluera les interactions avec les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation ainsi qu’avec l’environnement intérieur. On éprouvera également des systèmes de contrôle automatique des bâtiments, des systèmes hybrides renouvelables, des éoliennes en milieu urbain et des nanogrilles pour immeubles résidentiels.

Le centre appuiera les recherches de pointe sur la conception et le fonctionnement d’immeubles à consommation énergétique nette zéro de même que sur l’optimisation de leurs interactions avec un réseau électrique intelligent.

« Dans notre travail de conception de bâtiments à consommation énergétique nette zéro, nous devons réaliser de nombreux essais afin d’optimiser le rendement des systèmes intégrés dans des conditions météorologiques et de fonctionnement réelles », explique le Pr Ge.

« Ce financement nous aidera à devenir au sein de l’industrie un fer de lance des immeubles à consommation énergétique nette zéro de l’avenir. Nous pourrons aussi contribuer aux efforts du gouvernement canadien pour élaborer des codes et des normes dans le domaine. »

Découvrez l’expertise de l’Université Concordia en matière de collectivités et de villes intelligentes, durables et résilientes.


Partenaires de financement de projets

Grâce à la participation de Concordia à divers partenariats interuniversitaires, deux autres projets de l’Université ont bénéficié d’un investissement infrastructural.

Alexandre Champagne, professeur agrégé de physique à la Faculté des arts et des sciences, a ainsi reçu un financement total de 1 323 685 dollars pour un système de mesure qui lui permettra d’étudier le transfert de chaleur dans les matériaux bidimensionnels, d’évaluer les limites du rendement de systèmes nano-électromécaniques ultra-petits, et d’examiner leurs effets quantiques fondamentaux.

Le titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia sur la nanoélectronique et les matériaux quantiques a obtenu ce financement à titre de membre de la Plateforme de recherche en génie quantique des systèmes à faible dimension de Polytechnique Montréal.

Concordia a également reçu 1 977 590 dollars à l’initiative du Réseau québécois de recherche en microscopie électronique des matériaux, dirigé par l’Université de Sherbrooke. Le financement sera affecté à un microscope électronique permettant de numériser les émissions de champ, qui possède un pouvoir de grossissement beaucoup plus grand qu’un microscope à lumière visible, et favorisera ainsi la recherche sur les matériaux industriels.

Christian Moreau, professeur au Département de génie mécanique, industriel et aérospatial, et John Capobianco, professeur de chimie à la Faculté des arts et des sciences, ont tous deux participé à la demande de subvention interdisciplinaire, mais nombre de professeurs de l’Université utiliseront l’appareil dans leurs travaux.
 

Apprenez-en plus sur la recherche à Concordia.



Back to top Back to top

© Université Concordia