Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

Sandra Gabriele apporte enthousiasme et passion au poste de vice-rectrice exécutive adjointe à l’innovation en enseignement et en apprentissage

La chercheuse et professeure compte promouvoir l’interdisciplinarité et la transformation des programmes d’études
31 mai 2017
|
Par J. Latimer

Le 19 juin, Sandra Gabriele entrera au Vice-rectorat exécutif aux affaires académiques de Concordia à titre de vice-rectrice exécutive adjointe à l’innovation en enseignement et en apprentissage. Dans son nouveau poste, elle pourra allier sa passion pour la recherche et l’enseignement à son enthousiasme pour l’innovation pédagogique.

Sandra Gabriele, nouvelle vice-rectrice exécutive adjointe à l’innovation en enseignement et en apprentissage Sandra Gabriele, nouvelle vice-rectrice exécutive adjointe à l’innovation en enseignement et en apprentissage.

« Je suis enchanté d’accueillir Sandra dans notre équipe de direction, déclare Graham Carr, vice-recteur exécutif aux affaires académiques.

« Elle a fait un excellent travail en tant que directrice du Département de communication. Celui-ci présente un rendement hors pair en recherche et est réputé pour son ouverture à la technologie et à des approches pédagogiques novatrices, ajoute-t-il.

« Enseignante, chercheuse et administratrice de talent, Sandra a su, en une période relativement courte, imprimer sa marque grâce à son dévouement envers ses étudiants, ses collègues et l’Université. »


Un nouveau défi

Sandra Gabriele s’est jointe à Concordia en 2010 en tant que professeure adjointe au Département de communication. Elle a été nommée professeure agrégée en 2013, puis directrice intérimaire du département en 2014, avant d’en devenir la directrice en 2015.

À titre de directrice, la Pre Gabriele a présidé à une refonte novatrice du cursus de premier cycle du département, a lancé avec de nouveaux enseignants des séances de consultation libre pour les doctorants, et a entamé en collaboration avec le Service d’intégration des étudiants en situation de handicap un processus visant à abattre les barrières dans les salles de classe.

Arrivant d’une faculté qui est déjà interdisciplinaire, elle est habituée à penser de manière décloisonnée. Or, l’un des principaux projets qu’elle pilotera vise à trouver de nouvelles manières d’accroître l’interdisciplinarité des programmes offerts.

« Les plus graves problèmes auxquels le monde doit faire face comportent de multiples facettes : leur solution requiert donc que nos étudiantes et étudiants soient formés pour travailler de concert, penser en s’affranchissant des limites de leur discipline et être en mesure d’acquérir des connaissances pluridisciplinaires », explique la nouvelle vice-rectrice exécutive adjointe, qui voit son nouveau rôle comme une occasion de mieux harmoniser les pédagogies et les programmes avec les forces de Concordia en recherche.

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Sandra Gabriele s’attachera également à faciliter une transformation éclairée des programmes de cours qui table sur l’ensemble grandissant d’outils pédagogiques à la disposition des membres du corps professoral, répond aux besoins en mutation de la société et place les étudiants au centre de toutes les expériences d’apprentissage.

« C’est une mission qui me passionne, affirme la Pre Gabriele, et je suis impatiente de m’y consacrer. J’entends m’assurer que nos étudiants deviendront des leaders intellectuels, culturels et scientifiques dans leur discipline, leur communauté et leur société. »

Dans son nouveau poste, elle supervisera les activités du Centre d’appui à l’enseignement et à l’apprentissage et aura la responsabilité de faire en sorte que, grâce à eConcordia et KnowledgeOne, le nom de Concordia devienne synonyme d’éducation en ligne de calibre supérieur.

Travaillant en étroite collaboration avec les facultés, l’École des études supérieures et Concordia International, Sandra Gabriele contribuera activement à l’accroissement des possibilités d’étudier à l’étranger dans le cadre de programmes de double diplôme comportant des occasions d’échange, qui permettront aux étudiants de Concordia d’acquérir les nouvelles compétences dont ils ont besoin dans un contexte de mondialisation.


Un parcours exemplaire

Sandra Gabriele a obtenu un doctorat en communication de Concordia en 2004 après une maîtrise en études des femmes des universités Saint Mary’s, Dalhousie et Mount Saint Vincent à Halifax, ainsi qu’un baccalauréat en langue et littérature anglaises de l’Université Wilfrid Laurier, en Ontario.

En plus d’avoir été directrice de département, elle a siégé au sénat de Concordia, elle est membre active des unités de recherche TAG et Milieux, et elle est membre du conseil d’administration de la revue Canadian Journal of Communication.

Ses recherches portent sur la manière dont les nouveaux médias se sont adaptés à l’évolution des techniques, depuis les journaux de la fin du 19e siècle aux jeux vidéo d’aujourd’hui.

Récemment, elle s’est lancée dans un nouveau projet en collaboration avec la bibliothèque Atwater et Jennifer Drummond, coordonnatrice du Centre d’aide aux survivantes et survivants d’agression sexuelle de Concordia. L’équipe dont elle fait partie utilise les principes féministes de collaboration éthique pour mettre en rapport cégépiens et étudiants universitaires, dans le but de changer les mentalités en matière de violence sexuelle.


Remerciements

Tout en se montrant ravi d’accueillir Sandra Gabriele au sein du vice-rectorat exécutif aux affaires académiques, Graham Carr exprime ses sincères remerciements à Catherine Bolton, la prédécesseure de la Pre Gabriele au poste de vice-rectrice exécutive adjointe, pour l’excellent travail qu’elle a accompli au cours des quatre dernières années.

« Il est difficile d’imaginer qu’une personne puisse être plus dévouée à Concordia que Mme Bolton, qui est hautement considérée pour son intégrité et sa diligence », déclare-t-il.

« Catherine Bolton a joué un rôle fondamental dans la mise sur pied du Centre d’appui à l’enseignement et à l’apprentissage. Elle a également fait œuvre de pionnière dans la création du fonds d’innovation du curriculum et brillamment soutenu l’idée que le recrutement de trois nouveaux élaborateurs de programmes d’études était essentiel à l’atteinte des objectifs des vecteurs stratégiques de Concordia.

« Quand j’ai pris les rênes du vice-rectorat exécutif, ajoute Graham Carr, j’ai été renversé de l’ampleur des tâches dont s’acquittait la vice-rectrice exécutive adjointe, et je me suis demandé comment elle avait pu y parvenir.

« Depuis, nous avons revu les tâches associées à ce poste pour les rendre plus réalistes, mais c’est donc tout à l’honneur de Mme Bolton d’avoir été pu superviser de front les processus d’évaluation, les modifications des programmes de cours et l’apprentissage expérientiel et en ligne, sans se plaindre et avec brio, déclare-t-il.

« Je suis profondément reconnaissant à Catherine Bolton de son travail exemplaire et je la remercie d’aider Mme Gabriele à reprendre le flambeau. »


En savoir plus sur le
Centre d’appui à l’enseignement et à l’apprentissage de Concordia.

 



Back to top Back to top

© Université Concordia