Skip to main content

Concordia renforce son appui à la réussite étudiante et ses efforts pour tendre vers une croissance raisonnée

Nadia Bhuiyan et Anne Whitelaw endossent de nouveaux rôles en vue de favoriser les partenariats communautaires, l’apprentissage expérientiel et la planification universitaire
7 décembre 2016
|
Par James Roach

De gauche à droite : Nadia Bhuiyan et Anne Whitelaw. | Photos : Université Concordia De gauche à droite : Nadia Bhuiyan et Anne Whitelaw. | Photos : Université Concordia

Le 1er janvier 2017, Nadia Bhuiyan se joindra au Vice-rectorat exécutif aux affaires académiques à titre de vice-rectrice exécutive adjointe aux partenariats et à l’apprentissage expérientiel, tandis qu’Anne Whitelaw assumera la fonction de vice-rectrice exécutive adjointe à la planification et au positionnement.

La création de ces postes s’inscrit dans les efforts que déploie l’Université, en conformité avec ses vecteurs stratégiques, pour accroître ses capacités en matière d’établissement de partenariats communautaires, de multiplication des possibilités d’apprentissage expérientiel et d’élaboration de plans de croissance continue.

Nadia Bhuiyan entend multiplier les occasions d’apprentissage expérientiel offertes aux étudiants

« Je suis très heureux d’accueillir Mme Bhuiyan au sein de notre équipe de direction », déclare Graham Carr, vice-recteur exécutif aux affaires académiques de l’Université.

« En tant que directrice du volet pédagogique de l’Institut de conception et d’innovation aérospatiales de Concordia (ICIAC), elle a joué un rôle clé dans la création de possibilités de stage exceptionnelles. Son dévouement et son formidable entregent aideront Concordia à établir pour nos étudiantes et étudiants des occasions d’apprentissage et de travail inédites et passionnantes. »

Ayant négocié avec succès des partenariats de recherche industrielle et de formation avec de grandes entreprises aérospatiales comme Pratt & Whitney Canada, Bombardier Aéronautique, Bell Helicopter et Siemens Canada, Nadia Bhuiyan possède une vaste expérience en matière de collaboration avec des acteurs non universitaires.

« Les liens avec le monde extérieur sont vitaux pour nous, ajoute Graham Carr. Les universités doivent bâtir des partenariats durables avec le secteur privé, le gouvernement ainsi que les organismes sans but lucratif et communautaires. Or, Mme Bhuiyan a toutes les compétences requises pour apporter vision, légitimité et leadership à cet effort. »

Nadia Bhuiyan est titulaire d’un baccalauréat en génie industriel de l’Université Concordia ainsi que d’une maîtrise ès sciences appliquées et d’un doctorat en génie mécanique de l’Université McGill. Ses recherches portent sur les processus de développement des produits. Elle examine l’élaboration, le développement, la production et la distribution des biens et des services, s’intéressant en particulier aux techniques et outils émergents qui visent à intégrer conception et fabrication et à améliorer la performance des processus.

Après son arrivée à Concordia en 2002 comme professeure adjointe au Département de génie mécanique et industriel, elle est devenue directrice adjointe de l’ICIAC en 2003. Elle a été promue au rang de professeure agrégée en 2008 et à celui de professeure titulaire en 2014. Elle a en outre été directrice du programme de maîtrise en génie aérospatial de 2008 à 2010.

« Je suis une ardente défenseure des collaborations qui offrent aux étudiantes et étudiants des expériences pratiques dans le domaine de leur choix, afin qu’ils contribuent activement à l’évolution de notre ville », affirme Nadia Bhuiyan.

« Ces types de partenariats constituent de précieuses occasions d’apprentissage expérientiel, d’enseignement coopératif et d’engagement universitaire auprès de groupes de la communauté. Ils permettent ainsi de maximiser la réussite professionnelle des étudiants et leur épanouissement comme citoyennes et citoyens engagés. »

Anne Whitelaw assume un rôle directeur dans la planification stratégique des inscriptions et le positionnement de l’Université

« Notre effectif étudiant a connu une croissance et une diversification spectaculaires au cours des dernières années, soutient Graham Carr. Les étudiantes et étudiants du Québec et du monde entier désirent manifestement être admis à nos programmes et ajouter à la formidable énergie créative que distille Concordia. »

« Il s’agit là d’un avantage considérable en cette période où nous nous efforçons de réaliser des progrès dans nos secteurs prioritaires d’enseignement et de recherche, de mettre en valeur le caractère unique de Concordia et de positionner l’Université sur le marché mondial concurrentiel de l’enseignement supérieur, ajoute-t-il. Mais la croissance comporte également des défis, ce qui explique pourquoi nous devons planifier notre approche afin de “tendre à une croissance raisonnée” et de réaliser peu à peu nos ambitions. »

À titre de vice-rectrice exécutive adjointe, Mme Whitelaw tiendra un important rôle directeur dans l’élaboration d’une approche stratégique au regard d’aspects critiques tels que la gestion des inscriptions et le positionnement de l’établissement. Elle supervisera ainsi des unités essentielles comme le Registrariat et le Bureau du recrutement étudiant, et collaborera étroitement avec les facultés, l’École des études supérieures, les secteurs de la recherche et de l’international de même que le Service de la planification et de l’analyse institutionnelles.

Anne Whitelaw est entrée au Département d’histoire de l’art de Concordia comme professeure agrégée en janvier 2011 après avoir été pendant 11 ans membre du corps professoral au Département d’art et de design de l’Université de l’Alberta.

Dans le cadre de ses fonctions de vice-doyenne de la recherche à la Faculté des beaux-arts, elle a développé les programmes des cycles supérieurs et favorisé le rayonnement des recherches et des réalisations artistiques de la faculté avec succès, tout en apportant d’importantes contributions à la planification stratégique de l’Université.

Mme Whitelaw a siégé à divers comités départementaux, facultaires et universitaires à l’Université de l’Alberta comme à Concordia, et a été présidente de l’Association d’art des universités du Canada. Elle est actuellement membre du comité d’experts sur l’état de la science et de la technologie et de la recherche-développement industrielle au Canada du Conseil des académies canadiennes.

Anne Whitelaw est titulaire d’un doctorat en communication de l’Université Concordia, d’une maîtrise en histoire de l’art de l’Université d’Essex et d’un baccalauréat de Concordia dans le même domaine. Ses recherches portent sur la convergence entre l’historiographie de l’art et les institutions culturelles canadiennes. Elle se concentre en particulier sur les pratiques d’exposition et la présentation muséale. McGill-Queen’s University Press publiera d’ailleurs son livre Spaces and Places for Art: Making Art Institutions in Western Canada 1912-1990 au printemps prochain.

« Je suis impatiente d’endosser mon nouveau rôle, car il offre une occasion stimulante de tirer parti de mon expérience en planification et en développement à la Faculté des beaux-arts en l’appliquant à l’échelle de l’Université », commente-t-elle.

« En tant que double diplômée de Concordia et fille d’un ancien membre de la haute direction de l’Université, je me sens investie du besoin d’assumer un rôle de chef de file au sein de cet établissement qui a occupé une place si essentielle dans ma vie. »

« Nadia Bhuiyan et Anne Whitelaw sont des leaders de talent dotées d’un esprit stratégique et d’une riche expérience. Elles impressionnent tous ceux et celles avec qui elles travaillent en raison de leur sens de la collaboration, de leur capacité à faire avancer les choses et de leur profond engagement envers Concordia, conclut Graham Carr. L’Université a beaucoup de chance qu’elles soient disposées à relever les défis que comporte ce moment critique de son histoire. »

Découvrez les vecteurs stratégiques de Concordia.



Back to top Back to top

© Université Concordia