Concordia University

https://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/central/nouvelles/2016/10/26/Audace_sens_innovation_une_flamme_a_nourrir_dans_toute_entreprise.html

Audace et sens de l’innovation : une flamme à nourrir dans toute entreprise

Une table ronde gratuite organisée dans le cadre de l’initiative de recherche Banque Nationale sur l’entrepreneuriat et les entreprises familiales aura lieu le 10 novembre à l’Université Concordia
26 octobre 2016
|
Par Yuri Mytko

The November 10 panel will feature three Concordia alumni, including technology entrepreneur Jenviev Azzolin The November 10 panel will feature three Concordia alumni, including technology entrepreneur Jenviev Azzolin

L’innovation peut jouer un rôle moteur dans la création de nouvelles entreprises, mais aussi dans la croissance des sociétés bien établies.

« Il peut s’agir de lancer de nouveaux produits ou services, mais aussi de trouver de nouvelles ressources, par exemple le financement collectif », explique Alexandra Dawson, professeure agrégée de management à l’École de gestion John-Molson et directrice de l’initiative de recherche Banque Nationale sur l’entrepreneuriat et les entreprises familiales.

Joignez-vous à la conversation

Le jeudi 10 novembre, les responsables de cette initiative organiseront une table ronde sur le rôle de l’innovation dans la réussite des entreprises, qu’elles soient jeunes ou bien établies.

La table ronde portera sur divers sujets, entre autres la manière dont la génération d’entrepreneurs actuellement à l’université contribue à l’innovation non seulement en élaborant de nouveaux produits et services, mais aussi en proposant de nouvelles conceptions des affaires, du financement et du marketing.

« Nous percevons souvent les entrepreneurs comme des personnes qui démarrent de nouvelles entreprises, déclare Dawson, mais en fait, l’entrepreneuriat et l’innovation sont essentiels à tous les stades de vie des sociétés. »

« L’innovation peut consister à réinventer les modèles d’affaires, comme l’ont fait Uber et Airbnb, affirme-t-elle. Ou elle peut être le fruit du désir de la nouvelle génération de ne pas simplement gérer une entreprise, mais d’y imprimer sa marque. »

Les nouvelles orientations des entreprises familiales

Un sondage mené récemment par PricewaterhouseCoopers a montré que les entreprises familiales accordent une grande importance à l’innovation.

Par exemple, 69 pour cent des chefs d’entreprises familiales de la nouvelle génération souhaitent faire appel à des gestionnaires n’appartenant pas à la famille pour les aider à moderniser ou à professionnaliser leurs activités.

Par ailleurs, 60 pour cent de ces entreprises désirent s’implanter dans de nouveaux marchés géographiques, 59 pour cent veulent se diversifier en offrant de nouveaux produits ou services, et 47 pour cent entendent se lancer dans de nouvelles activités commerciales parallèlement à celles qu’elles exercent déjà.

« Certaines entreprises croissent sous l’impulsion des choix opérés par leurs dirigeants, tandis que d’autres doivent trouver des moyens de s’adapter aux mutations rapides de leur secteur d’activité, à de nouveaux compétiteurs ou à un rythme d’innovation soutenu », commente Dawson.

« Les entreprises familiales aussi peuvent faire preuve d’audace. Bien souvent, la nouvelle génération peut jouer un rôle catalyseur en avançant des idées novatrices et en proposant de nouveaux moyens de trouver des débouchés. »Trois diplômés de Concordia participeront à la table ronde du 10 novembre :

· Jenviev Azzolin, entrepreneure en technologies et cofondatrice de PPLCONNECT et de WeHost

· Emilio Imbriglio, président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton et actuel mentor émérite de l’EMBA de l’École de gestion John-Molson

· Barry Lorenzetti, président, chef de la direction et fondateur de la maison de courtage en assurance de dommages BFL CANADA

La table ronde se déroulera le jeudi 10 novembre 2016, de 9 h à 10 h 30, dans la salle 10.121 du pavillon de l’École de gestion John-Molson (1450, rue Guy). Inscrivez-vous ici.



Back to top

© Université Concordia