Skip to main content

La parole aux idées : quatre conversations publiques sur la manière dont nous établissons des connexions

Concordia lance l’édition 2016 de son populaire festival de réflexion
16 décembre 2015
|
Par Johanne Pelletier

Chaque entretien de la série La parole aux idées explorera le thème de la connexion sous un angle différent : santé et mieux-être, jeux, et usage de la science et de la technologie au quotidien. Chaque entretien de la série La parole aux idées explorera le thème de la connexion sous un angle différent : santé et mieux-être, jeux, et usage de la science et de la technologie au quotidien.


Le cycle d’engagements publics de marque de l’Université Concordia se poursuit en 2016 avec un nouveau programme d’activités conçues pour susciter la conversation.

La parole aux idées propose des causeries où des chercheurs et des membres du corps professoral de l’Université engagent le dialogue avec des leaders de pensée de divers milieux au sujet d’idées nouvelles.

Le programme La parole aux idées 2016 comporte deux volets : les conversations publiques coparrainées par le quotidien The Globe and Mail, qui auront lieu à Montréal, et celles du magazine The Walrus, qui mettront en vedette des chercheurs de Concordia et seront organisées dans différentes villes canadiennes en collaboration avec le périodique.

Cette année, les activités du cycle montréalais se tiendront les 28 janvier, 11 février, 1er mars et 14 mars au théâtre D.-B.-Clarke, et ce, gratuitement; veuillez noter qu’une inscription préalable est requise.

Chaque entretien explorera le thème de la connexion sous un angle différent : santé et mieux-être, jeux, et usage de la science et de la technologie au quotidien. La parole aux idées nous amènera à voir la manière dont nous partageons notre monde sous un jour nouveau.

Les conversations du magazine The Walrus regrouperont des professeurs de Concordia et des intellectuels canadiens dans le cadre de débats de sept minutes sur des sujets choisis.

Calgary, Ottawa et Toronto accueilleront ainsi des causeries The Walrus sur la santé (Calgary, 21 mars), l’avenir (Ottawa, 21 avril) et, en reprise à la demande générale, le vice (Toronto, 27 avril). Plus de détails suivront bientôt.

« Les conversations du magazine The Walrus, tout comme celles présentées avec The Globe and Mail, constituent d’excellentes occasions pour nos universitaires de premier plan de débattre de sujets d’intérêt public avec des leaders de pensée », affirme Graham Carr, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures.

Le programme La parole aux idées de Concordia et The Globe and Mail présentent les conversations de 2016

28 janvier : Games, Ethics and How We Connect (« jeux, éthique et connexions humaines »)

Clive Thompson, auteur de Smarter Than You Think: How Technology is Changing Our Minds for the Better, s’entretiendra avec Mia Consalvo, professeure au Département de communication de Concordia et titulaire de la chaire de recherche du Canada sur l’étude et la conception des jeux, au sujet des jeux et des liens sociaux qu’ils aident à établir; de l’éthique des technologies de communication; ainsi que des effets des technologies virtuelles sur notre vie hors du cyberespace.

11 février : Connecting and Wellness — Your Brain Matters (« connexion et mieux-être – le cerveau aux premières loges »)

Susan Pinker, auteure de The Village Effect: Why Face-to-face Contact Matters, et William Bukowski, professeur au Département de psychologie de Concordia, discuteront de l’importance du contact physique en cette ère de familles dispersées et de connexions virtuelles. Ils examineront l’incidence du sentiment sur la biologie et la nécessité des connexions avec autrui.

1er mars : Connecting Your Tech Future — A Conversation About What’s Next (« branchés sur l’avenir – que nous réserve le monde technologique de demain? »)

Nora Young, communicatrice et auteure de The Virtual Self: How Our Digital Lives Are Altering the World Around Us, se joindra à Jeremy Clark, professeur adjoint à l’Institut d’ingénierie des systèmes d’information de Concordia, afin d’explorer la notion de vie privée dans un contexte d’usage généralisé d’outils de quantification de soi et de partage d’information personnelle. Quelles sont les répercussions de cette tendance sur notre sentiment de connexion? Quels risques courons-nous en diffusant autant de renseignements personnels en ligne?

14 mars : Connect the Dots — The Science of Crime (« connexions clandestines – la science du crime »)

Kathy Reichs, anthropologue judiciaire et romancière à succès, et Cameron Skinner, professeur agrégé au Département de chimie et de biochimie de Concordia, aborderont les avancées complexes de la science et les connexions occultes qu’elles aident à élucider.


Les conversations présentées par l’Université Concordia en collaboration avec The Globe and Mail sont gratuites et ouvertes aux membres du public, qui sont priés de s’inscrire au préalable sur le site Web La parole aux idées.

En savoir plus sur les activités La parole aux idées de cette année.  

 



Back to top Back to top

© Université Concordia