Skip to main content

Message du recteur sur la révision des procédures en matière de ressources humaines pour les cadres supérieurs

Au cours de la dernière année, l'Université Concordia a réalisé des progrès considérables dans les domaines clés de la gouvernance et de la continuité au sein de la haute direction
5 mars 2012

English

Au cours de la dernière année, l’Université Concordia a réalisé des progrès considérables dans les domaines clés de la gouvernance et de la continuité au sein de la haute direction. L’un des principaux éléments de mon mandat, que j’ai entamé le 2 février 2011, est de recruter et de retenir les meilleurs talents. Nous avons déjà adopté plusieurs dispositions importantes pour pourvoir des postes de cadre supérieur et améliorer les pratiques de même que le processus d’embauche à l’échelle de l’Université.

Il reste cependant la question des indemnités de départ versées à un petit nombre de cadres supérieurs ces dernières années, et j’aimerais vous aviser des mesures que nous prenons à ce sujet.

Depuis six mois, nous analysons en détail les activités du Service des ressources humaines afin d’effectuer des changements visant à renforcer les pratiques de recrutement et de gestion du personnel dans toute l’Université. Cela commence à porter ses fruits. En effet, des améliorations ont déjà été apportées à nos procédures relatives aux ressources humaines, et nous avons nommé de nouveaux cadres supérieurs tout en nous assurant que les contrats de travail satisfont aux normes actuelles.

Le rapport du comité externe d’examen de la gouvernance, qui a obtenu l’appui du conseil d’administration et du sénat l’an dernier, abordait la question de l’engagement des membres de la haute direction sans faire de recommandations en matière d’emploi et d’indemnités de départ. Forts des mesures mises en place, nous avons pour objectif de nous assurer que les meilleures pratiques en gestion des ressources humaines ont cours à Concordia.

Dans cette optique, j’ai demandé au conseil d’administration de mandater, sous les auspices de son comité de vérification, un cabinet de vérification externe pour réviser nos procédures. Cette résolution a été adoptée à l'unanimité par le conseil d’administration le 2 mars.

Seront ainsi examinées les méthodes et pratiques utilisées ces dernières années en ce qui concerne les cadres supérieurs qui ont quitté leurs fonctions avant la fin de leur contrat ou avec lesquels l’Université souhaitait mettre un terme à ses obligations contractuelles.

Nous consultons actuellement des experts et, si des changements à nos pratiques sont nécessaires, nous n’hésiterons pas à les mettre en œuvre. Dès que le rapport sera terminé, j’en informerai les membres de notre communauté.

De plus, nos conseillers juridiques ayant examiné attentivement nos obligations, nous divulguerons des renseignements sur les indemnités de départ totalisant 2,4 millions de dollars qu’ont perçues cinq cadres de direction.

Dans mon rôle actuel à Concordia, je veille notamment à ce que la période de transition d’ici à l’arrivée de notre prochain recteur ou de notre prochaine rectrice s’effectue en douceur. Ces mesures visent donc à nous assurer qu’il ou elle pourra compter sur une solide équipe de direction ainsi que sur des procédures transparentes et responsables en matière de ressources humaines, qui reflètent les meilleures pratiques dans le domaine et permettent de poursuivre les importants progrès que notre université a déjà réalisés.

Le recteur et vice-chancelier,
Frederick Lowy

Ce message a été envoyé à l’ensemble du corps professoral et du personnel le 2 mars 2012.



Back to top Back to top

© Université Concordia