Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

Communiqué de presse

IPI et Concordia présentent une conversation sur le journalisme et les droits de la personne en Turquie

Présentée dans le cadre de la série La parole aux idées, cette table ronde réunira les journalistes Amberin Zaman et Susan Sachs ainsi que le chercheur Kyle Matthews

banner-thinking-out-loud-tol-kyle-matthews

Montréal, le 4 novembre 2015 – Dans la foulée des deuxièmes élections parlementaires tenues en Turquie cette année, l’Institut international de la presse (International Press Institute [IPI]) et l’Université Concordia organisent une table ronde sur la liberté des médias et la démocratie dans ce pays. Présenté dans le cadre de la série de conversations La parole aux idées, l’événement réunira Amberin Zaman, journaliste et analyste turque d’expérience et Kyle Matthews, de l’Institut montréalais d’études sur le génocide et les droits de la personne de Concordia. Susan Sachs, journaliste primée du quotidien The Globe and Mail, tiendra le rôle de modératrice.

Intitulée Threats, Risks, Freedoms: A Conversation About Journalism and Human Rights, (« menaces, risques et libertés : une conversation sur le journalisme et les droits de la personne »), cette conversation gratuite et ouverte au public aura lieu le lundi 16 novembre prochain à 19 h, au théâtre D.-B.-Clarke du pavillon Henry-F.-Hall de l’Université Concordia, situé au 1455, boulevard De Maisonneuve Ouest, à Montréal. Il est possible de se procurer des billets en ligne par l’intermédiaire d’Eventbrite.

La Turquie traverse une période mouvementée, surtout depuis les élections parlementaires du 7 juin dernier, qui n’ont pas débouché sur la formation d’un gouvernement. À preuve, quelques jours à peine avant la reprise du scrutin de dimanche dernier, les autorités turques ont pris le contrôle d’un groupe médiatique proche de l’opposition et ordonné à la police de fermer deux stations de télévision. Dans les semaines précédentes, des journalistes qui avaient critiqué le gouvernement ont été ciblés en vertu de lois conçues pour lutter contre le terrorisme ou récriminer l’insulte, congédiés, voire agressés physiquement.

Tout en examinant la situation à la lumière des résultats du dernier scrutin, Mme Zaman et M. Matthews discuteront, en compagnie de Mme Sachs, des diverses pressions auxquelles font face les journalistes turcs. Ils se pencheront en outre sur les répercussions de ces contraintes sur la capacité des journalistes classiques et des nouveaux médias à faire leur travail, ainsi que sur l’échange démocratique d’opinions et d’idées à plus grande échelle dans le pays. Ils analyseront par ailleurs les conséquences de cette situation pour le Canada et les journalistes canadiens.

L’événement fera également l’objet d’une diffusion en continu en direct.

À propos des conférenciers

Amberin Zaman
Depuis 17 ans, Amberin Zaman couvre la Turquie pour la revue The Economist. Dans le passé, elle a souvent collaboré avec ces prestigieux quotidiens que sont The Washington Post, The Los Angeles Times et The Daily Telegraph. En août 2014, à la suite de propos qu’elle avait tenus dans le cadre d’une émission télévisée, Mme Zaman a fait l’objet de remarques acerbes de la part de Recep Tayyip Erdogan, à l’époque premier ministre et aujourd’hui président de la Turquie, qui l’a traitée d’« effrontée » et de « militante déguisée en journaliste ».

Actuellement chroniqueuse à Diken – l’une des principales plateformes d’information numérique de Turquie – et au cyberjournal Al-Monitor, Mme Zaman fait figure d’autorité sur les questions kurdes, le conflit syrien et la réconciliation turco-arménienne. On peut la suivre sur Twitter à l’adresse @amberinzaman.

Kyle Matthews
Membre de l’Institut canadien des affaires mondiales, Kyle Matthews occupe le poste de directeur adjoint principal de l’Institut montréalais d’études sur le génocide et les droits de la personne de l’Université Concordia. Les sujets qui l’occupent tout particulièrement sont les droits de la personne, la sécurité internationale, la responsabilité de protéger, les menaces planétaires ainsi que la technologie et les médias sociaux. À Concordia, il a créé le Laboratoire numérique de prévention des atrocités de masse et lancé le Raoul Wallenberg Legacy of Leadership Project (projet « héritage d’un meneur : Raoul Wallenberg »). On peut le suivre sur Twitter à l’adresse @kylecmatthews.

Susan Sachs
Susan Sachs est chef du service étranger au quotidien The Globe and Mail. Avant de devenir correspondante à Kaboul pour le compte du Globe, elle a été affectée à Istanbul, à Bagdad et au Caire par le New York Times de même qu’à Moscou et au Caire par le quotidien Newsday. Ses reportages lui ont valu plusieurs prix. Aux États-Unis, son travail a notamment été récompensé par l’Overseas Press Club et les Investigative Reporters and Editors (respectivement « club de la presse d’outremer » et « groupe des éditeurs et journalistes d’enquête »). Chercheuse boursière de l’American Political Science Association (« association américaine des sciences politiques ») et récipiendaire de la bourse Bagehot, Mme Sachs a par ailleurs donné des cours de journalisme en matière d’affaires internationales et d’immigration à l’Institut d’études politiques – les fameuses « Sciences Po » à Paris. On peut la suivre sur Twitter à l’adresse @susansachs.


Source

Nadia Kherif
Public Affairs
514-848-2424, ext. 4187
nadia.kherif@concordia.ca
@MediaNad



Back to top Back to top

© Université Concordia