Skip to main content
Communiqué de presse

Comparer les prix en ligne se révèle payant en magasin

Les sites Web de comparaison des prix influent sur le comportement devant les étalages, montre une étude de l’Université Concordia

En anglais

Montréal, le 7 avril 2015 — La fermeture soudaine de grandes surfaces comme Future Shop et Target pourrait donner à penser que le magasinage en ligne est en train de tuer les commerces ayant pignon sur rue. Mais les acheteurs passent en fait du Web aux magasins, en y faisant leurs emplettes après avoir comparé les prix sur Internet.

D’ailleurs, selon une nouvelle recherche menée à l’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia, ce comportement des consommateurs a d’importantes implications pour les détaillants. En effet, lorsque ceux-ci établissent les prix en magasin ou proposent une garantie du meilleur prix, ils devraient se concentrer davantage sur la cote des cybermagasins plutôt que sur la réduction des prix.

Dans le cadre d’une étude publiée dans le Journal of Retailing, l’un des principaux périodiques du secteur de la vente au détail, le professeur de marketing Onur Bodur a examiné l’impact des sites de comparaison des prix sur le comportement des consommateurs en magasin. Les résultats issus de trois analyses montrent que les consommateurs portent une attention particulière à des facteurs tels que la cote des détaillants, la fréquence à laquelle un produit est offert au même prix et les différents niveaux de prix.

Onur Bodur Onur Bodur

« Les sites de comparaison des prix comme Shopzilla et PriceGrabber constituent des sources de renseignements fiables et affichent les prix de nombreux détaillants pour un type de produit ou une marque donnée », explique le Pr Bodur, qui a corédigé l’article avec ses collègues Noreen Klein, de l’Université Virginia Tech, et Neeraj Arora, de l’Université du Wisconsin à Madison.

Pour les besoins de l’étude, l’équipe de recherche s’est intéressée au fait que les consommateurs se servaient souvent des prix affichés sur ces sites comme repères en magasin. « Nous nous sommes demandé comment les cotes des détaillants visibles sur les sites influent sur l’évaluation des prix en magasin. Les consommateurs croient-ils vraiment pouvoir payer les prix extrêmement bas affichés en ligne? », ajoute le chercheur.

« La bonne nouvelle pour les détaillants qui exploitent des magasins classiques est que ces prix ne servent pas nécessairement de base de comparaison aux consommateurs, affirme-t-il. D’après nos observations, ces détaillants devraient plutôt se préoccuper des prix associés aux détaillants virtuels les mieux cotés. Ces prix sont en effet perçus comme étant plus justifiés et ont donc un plus grand impact sur l’évaluation subséquente des acheteurs. »

« Lorsque les cotes des détaillants disponibles sur les sites de comparaison des prix varient peu, les commerçants traditionnels devraient se tourner vers les prix qui reviennent fréquemment dans les résultats de recherche de ces sites, et non seulement sur les prix réduits », conclut le Pr Bodur.


Source

Nadia Kherif
Public Affairs
514-848-2424, ext. 4187
nadia.kherif@concordia.ca
@MediaNad



Back to top Back to top

© Université Concordia