Concordia University

https://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/central/communiques-de-presse/2012/09/20/la-personnalite-a-lage-adulte-predite-par-les-pairs-ecoliers.html

Communiqué de presse

La personnalité à l'âge adulte prédite par les pairs écoliers


Les amis d’enfance peuvent prévoir la réussite à l’âge adulte, selon une étude menée sur vingt ans par des chercheurs de Concordia

Montréal, 20 septembre 2012 - C’est à la maternelle que vous avez appris tout ce que vous avez réellement besoin de savoir, dit-on. Soit, mais une nouvelle recherche révèle que vos camarades de l’école primaire sont peut-être plus aptes que vous à prédire votre réussite future.
 
Lisa Serbin
<< Lisa Serbin
 
Lisa Serbin, professeure au Département de psychologie de Concordia, et Alexa Martin-Storey, fraîchement diplômée de l’Université et actuellement étudiante postdoctorale à l’Université du Texas – toutes deux membres du Centre de recherche en développement humain de Concordia –, ont récemment publié en ligne une fascinante étude à ce sujet. Celle-ci montre en effet que l’évaluation de la personnalité par les pairs écoliers durant l’enfance peut prédire plus justement la réussite à l’âge adulte qu’une auto-évaluation réalisée à la même époque.
 
« L’étude Concordia Longitudinal Risk Project (enquête longitudinale sur les risques) a été entamée en 1976 par mes collègues du Département de psychologie, Alex Schwartzman et Jane Ledingham, explique la Pre Serbin. Pendant deux ans, des élèves montréalais de 1re, 4e et 7e années ont évalué leurs camarades de classe en matière d’agressivité, de gentillesse et de retrait social. Ils ont également effectué une auto-évaluation. »
 
L’évaluation s’est poursuivie durant les vingt années suivantes, les chercheurs examinant de près l’évolution de ces enfants jusqu’à l’âge adulte. Un suivi a ensuite été réalisé entre 1999 et 2003 auprès d’environ 700 des participants de l’étude initiale devenus adultes afin de mesurer, entre autres, des traits de personnalité comme le névrosisme, l’extraversion, l’ouverture, l’amabilité et le caractère consciencieux. 
 
« Nous avons pu comparer les perceptions des sujets et de leurs pairs quant aux comportements de l’enfance avec ces facteurs de personnalité adulte, précise la Pre Martin-Storey. Nous avons ainsi découvert que l’évaluation du groupe de pairs écoliers était bien plus proche de la personnalité résultante à l’âge adulte que l’auto-évaluation… ce qui est logique, puisque les enfants côtoient leurs camarades toute la journée, et que des comportements comme l’agressivité et la gentillesse sont très présents en milieu scolaire. »
 
Ainsi, par exemple, les enfants qui se percevaient comme repliés sur eux-mêmes s’avéraient moins consciencieux à l’âge adulte. En revanche, les jeunes perçus par leurs pairs comme repliés sur eux-mêmes présentaient toujours un faible niveau d’extraversion plus tard dans la vie. Or, cette seconde association est plus cohérente que la première. De la même manière, la perception par les pairs de la gentillesse constituait un prédicteur plus juste de l’évolution de la personnalité que l’auto-perception à cet égard, associant ce trait avec un degré d’amabilité et un esprit consciencieux plus grands, et de plus faibles niveaux de névrosisme à l’âge adulte. De manière générale, ces résultats appuient le recours aux pairs plutôt qu’à l’auto-évaluation durant l’enfance pour prédire la réussite à l’âge adulte. Il semble donc que, même dans la cour de récréation, nos amis nous connaissent mieux que nous-mêmes.
 
« Les traits de personnalité adulte sont associés à de nombreux facteurs importants dans la vie comme la santé, le bien-être mental et la satisfaction professionnelle, conclut la Pre Serbin. Notre étude pourrait favoriser un meilleur développement longitudinal des enfants en aidant les enfants et les parents à mettre en place des mécanismes efficaces pour répondre aux comportements d’agressivité ou de retrait social et encourager une attitude axée sur la sociabilité. »
 
Liens connexes :
 

 


Source




Back to top

© Université Concordia