Pionnière à l’Université Concordia, Gina Cody est nommée au sein de l’Ordre du Canada

Quatre membres de la communauté de Concordia reconnus pour leurs contributions à notre société
30 décembre 2020
|
Par Ian Harrison, BComm 01

Gina Cody et étudiantes Gina Cody (au centre) avec des étudiantes inscrites à l’École de génie et d’informatique Gina-Cody.

Andrew Molson, coprésident de la Campagne pour Concordia : Place à la nouvelle génération, a également reçu l’Ordre du Canada. M. Molson est président d’AVENIR GLOBAL.

En outre, Geoff Molson, directeur de la Fondation Molson, a été nommé à l'ordre pour son leadership entrepreneurial et pour ses contributions philanthropiques, notamment par le biais de la fondation familiale et d'autres organisations locales. Geoff Molson est bénévole à l'École de gestion John-Molson.

Autre membre de la communauté Concordia reconnu pour son bénévolat, Guy Berthiaume, ancien bibliothécaire et archiviste du Canada, a été nommé pour sa contribution à la société, notamment en tant que membre du conseil d'administration des Presses de l’Université Concordia.

L’octroi de la plus haute distinction de notre pays célèbre aujourd’hui une remarquable suite de réalisations dans les domaines de l’enseignement supérieur, du génie et des affaires.

Diplômée et mécène de Concordia, Gina Cody (M. Ing., 1981; Ph. D., 1989) a en effet été choisie le 30 décembre 2020 pour recevoir l’Ordre du Canada.

La candidature de la femme qui a donné son nom à l’École de génie et d’informatique Gina-Cody de Concordia a été présentée notamment par Helen Antoniou, présidente du conseil d’administration de l’Université.

« Je suis fière d’avoir recommandé une diplômée aussi inspirante que Gina Cody, affirme Mme Antoniou. Véritable modèle pour les personnes qui suivent ses traces, elle ne s’en est jamais tenue au statu quo lorsqu’il s’agissait de bâtir une société juste et équitable, où les femmes ont tout autant leur place dans des rôles professionnels traditionnellement masculins. »

Remis par la gouverneure générale du Canada, l’Ordre du Canada reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation.

Une diplômée nouvelle génération de Concordia

Née Parvaneh Baktash à Téhéran, en Iran, Gina Cody émigre à Montréal en 1979. Possédant 2 000 $ pour toute richesse, elle entend s’inscrire à une école d’études supérieures.

En 1981, elle termine sa maîtrise à Concordia – où elle rencontre par ailleurs son futur mari, Thomas Cody (MBA, 1983). Plus tard, elle y devient la première femme diplômée d’un doctorat en génie du bâtiment.

Gina Cody à l’époque de ses études à Concordia. Gina Cody à l’époque de ses études à Concordia.

En 2018, animée par sa foi dans le pouvoir de l’éducation et sa gratitude envers son alma mater, Mme Cody verse – dans le cadre de la Campagne pour Concordia : Place à la nouvelle génération – un don sans précédent de 15 000 000 $ à l’Université et à sa faculté de génie et d’informatique.

« Contrairement à d’autres établissements d’enseignement supérieur, Concordia a fourni à Gina Cody l’occasion d’aller plus loin, rappelle Graham Carr, recteur de l’Université. Après l’obtention de son doctorat, elle a défriché de nombreuses voies. Avant-gardiste au sein de sa profession, elle a aussi brillé comme chef d’entreprise dans un secteur d’activité essentiellement masculin. »

Fait à souligner, après le don qu’elle a accordé à Concordia en 2018, Mme Cody est devenue la première femme au Canada à voir une faculté de génie et d’informatique désignée en son honneur. « Des générations d’étudiantes et d’étudiants bénéficieront de son élan visionnaire et de sa générosité à l’égard de l’Université, précise M. Carr. Plus haute distinction du pays, l’Ordre du Canada reconnaît l’apport professionnel et social de Gina Cody. »

Selon Paul Chesser, B.A., 1994; dipl. 2e cycle, 1997, vice-recteur à l’avancement, Gina Cody galvanise la communauté universitaire. À titre de coprésidente de la Campagne pour Concordia, elle sensibilise les gens à l’importance de la philanthropie.

« Bien méritée, la nomination de Gina à l’Ordre du Canada incitera assurément la nouvelle génération d’étudiantes et d’étudiants de Concordia à concrétiser leurs rêves et à atteindre leurs objectifs professionnels », conclut-il.



Retour en haut de page

© Université Concordia