L’hommage d’une mère aux générations futures

Doreen Haddad honore la mémoire de sa fille en soutenant les étudiants-athlètes
16 juin 2020
|
Par Richard Burnett, B.A. 1988

Doreen Haddad Doreen Haddad

Chaque fois qu’elle regardait sa fille Kelly Anne Drummond, B.A. 2002, jouer pour  l’équipe féminine de rugby de l’Université Concordia – au sein de laquelle la jeune femme a évolué de 1999 à 2001 – Doreen Haddad ressentait une immense joie.

« Ma fille occupait le poste de talonneuse. Je vois encore ses coéquipières carrément la soulever de terre pour qu’elle lance le ballon! » se souvient-elle. « À 1,57 m et 59 kg, Kelly Anne avait un corps puissant et compact, tout en muscle. Elle adorait le défi de lancer le ballon ou de s’en emparer pour faire une échappée. »

En 2004, deux ans après avoir obtenu son diplôme de baccalauréat avec majeure en communication à Concordia, Kelly Anne Drummond est morte tragiquement à la suite d’un acte de violence conjugale, assassinée par son conjoint. Ce dernier a été trouvé coupable de meurtre au second degré et condamné à l’emprisonnement à perpétuité.

En 2005 – dans le cadre de la Coupe inaugurale Kelly-Anne- Drummond – s’affrontaient les équipes féminines de rugby de Concordia et des Martlet de l’Université McGill dans un match à la mémoire de la regrettée joueuse des Stingers. Depuis, l’événement annuel s’accompagne d’une collecte de fonds pour Femmes averties, un organisme communautaire sans but lucratif fondé par d’anciennes victimes de violence conjugale.

En septembre 2019 a eu lieu la 15e Coupe annuelle Kelly-Anne-Drummond, lors de laquelle Doreen Haddad a présenté le trophée à l’équipe gagnante.

« Par cette bourse, je veux soutenir le sport et l’école qu’elle adorait »

En 2019, Doreen Haddad a créé la bourse d’études Kelly-Anne Drummond en partenariat avec l’équipe féminine de rugby de Concordia. Cette bourse de 1000 $ vise à soutenir un membre de l’équipe. Étudiante de troisième année, Tess Armstrong s’est vu accorder la bourse inaugurale.

« Pour être admissibles, les étudiantes de premier cycle doivent en être au moins à leur deuxième année d’université », précise Doreen Haddad. « En plus de nourrir les mêmes idéaux et aspirations que Kelly-Anne, ces jeunes femmes doivent avoir à cœur l’Université Concordia et le rugby féminin. »

« Ces filles en ont beaucoup sur les épaules; une bourse de1 000 $ peut contribuer grandement à leur mieux-être », souligne-t-elle. « Si une étudiante n’a pas à mettre ses travaux d’école de côté pour aller travailler, alors je suis heureuse. Ses priorités sont les études et le sport. »

Doter cette bourse lui permet en outre de poursuivre avec fierté l’héritage de sa fille.

« Je crois que les années qu’a passées Kelly-Anne à Concordia ont été les plus heureuses de sa vie », affirme Doreen Haddad. « Par cette bourse, je veux soutenir l’école et le sport qu’elle adorait. »


Votre générosité en action
Lisez plus d'histoires comme celle-ci dans Momentum, le bulletin de reconnaissance pour les loyaux donateurs et donatrices de l'Université Concordia.

Lisez Momentum [PDF}


Retour en haut de page

© Université Concordia