Concordia University

https://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/nouvelles/2019/07/17/concordia-adopte-une-approche-moderne-et-modulaire-des-salles-de-classe-temporaires.html

Concordia adopte une approche moderne – et modulaire – des salles de classe temporaires

Un espace d’apprentissage mobile répondra aux besoins des professeurs et des étudiants durant les rénovations du pavillon Henry-F.-Hall
17 juillet 2019
|
« Nous abordons les enjeux urbains en sortant des sentiers battus », affirme Anne Whitelaw. | Image : Lapointe Magne et associés

L’Université Concordia se prépare à donner un nouveau souffle à un stationnement. Au lieu de voitures, celui-ci accueillera en effet des salles de classe destinées à des centaines d’étudiants et à leurs professeurs.

Au début de 2020, l’espace situé au 1535, boulevard De Maisonneuve Ouest deviendra l’emplacement temporaire de la Place du savoir. Cette installation comprendra des unités modulaires fabriquées sur mesure pour l’endroit, mais déplaçables sur un autre terrain, sur le campus de Concordia ou ailleurs.

La Place du savoir servira l’effectif étudiant et le corps professoral durant cinq années de travaux à grande échelle au pavillon Henry-F.-Hall. Ceux-ci entraîneront de fait une réduction du nombre de salles de classe disponibles pour les cours.

« Nous rénovons quatre étages d’un bâtiment clé du centre-ville qui date des années 1960 pour en faire un espace plus éclairé, plus ouvert et mieux adapté à l’enseignement moderne », explique Anne Whitelaw, vice-rectrice exécutive aux affaires académiques par intérim.

« Durant cette période, nous devons faire en sorte qu’étudiants et enseignants aient l’espace dont ils ont besoin. »

Le cabinet d’architectes montréalais Lapointe Magne & associés, qui a également repensé la salle de lecture du pavillon des Sœurs-Grises, concevra la structure. Celle-ci possédera tous les équipements d’une salle de classe moderne normale et s’intégrera au quartier grâce à une allure typique de Concordia et à une entrée verte.

« La Place du savoir fournira l’espace nécessaire en plus de souligner le fait que Concordia est une communauté créative capable de s’adapter », ajoute Anne Whitelaw.

« Nous abordons les enjeux urbains en sortant des sentiers battus, par exemple en concevant une solution de pointe pour relever les défis qui surviennent en matière de planification et d’ingénierie. »

Épargner du temps et de l’argent

« L’installation de salles de classe modulaires réinvente la manière dont nous entreprenons les grands projets », soutient Roger Côté, vice-recteur aux services.

« Elle nous permettra de repenser des étages entiers du pavillon Hall d’un seul coup. Par ailleurs, certains seront peut-être étonnés d’apprendre que la conception et la construction de la Place du savoir nous épargneront de l’argent et du temps – à peu près un an et demi. »

Les rénovations du pavillon Henry-F.-Hall dépassent largement l’amélioration de l’apparence et de la fonctionnalité des classes. La plomberie ainsi que l’infrastructure électrique et mécanique seront également mises à niveau.

Ce type de travaux peut toutefois causer des interruptions de services susceptibles d’entraîner des inconvénients pour les étudiants, le personnel et les professeurs.

« La modernisation du pavillon Hall est un processus long et complexe. Comme nous n’avons pas de salles de classe vides, nous devions trouver de nouveaux moyens de faire en sorte qu’étudiants et professeurs disposent de l’espace dont ils ont besoin », poursuit Roger Côté.

Avant de commander un design pour la structure, l’Université a examiné la disponibilité et le coût des espaces locatifs pouvant accueillir des salles de classe au centre-ville. Étant donné les contraintes de temps et la demande élevée, la construction d’une structure temporaire s’est avérée l’option la plus rentable.

De plus, ce scénario était le seul qui garantissait l’accès à des espaces adéquats et la proximité aux autres pavillons du campus Sir-George-Williams.

Répondre aux besoins en matière de salles de classe, où qu’ils soient

La population de Concordia n’a cessé de croître depuis l’ouverture du pavillon de l’École de gestion John-Molson, dernière grande expansion de l’Université en matière de salles de classe, en 2009. Par ailleurs, les rénovations essentielles restreignent l’espace disponible.

Nombre de départements dépendent de l’accès aux salles de classe du pavillon Henry-F.-Hall, et plusieurs se sentent déjà limités. Les salles de classe modulaires devraient apporter un certain soulagement dès le début de 2020.

Une fois les rénovations du pavillon Hall terminées, Concordia décidera de l’avenir des unités modulaires. La structure a en effet été conçue pour pouvoir être démontée, déplacée et réassemblée. L’Université pourra ainsi la réutiliser à un endroit différent ou la vendre à un autre établissement.

Comme l’essentiel actuellement est de fournir aux étudiants l’espace dont ils ont besoin aujourd’hui, les décisions sur les prochaines étapes suivront plus tard.

« Nous avons entrepris ce processus en sachant qu’il nous offrirait diverses options. La Place du savoir augmente notre flexibilité à court terme », conclut Roger Côté.

« Ce projet montre encore une fois que nous sommes vraiment une université nouvelle génération. »


Apprenez-en davantage sur le Service de gestion immobilière et les avis destinés à la communauté.



Back to top

© Université Concordia