Skip to main content

INNOVATION NOUVELLE GÉNÉRATION

Voir au-delà des défis avec inventivité

FAITS SAILLANTS DE 2022

Concordia est nommée l’une des meilleures écoles de culture maker au monde

Concordia est la seule université québécoise et l’un des six établissements canadiens à figurer au palmarès des 200 universités de culture maker de Make: et Newsweek.

« Nous travaillons sans relâche pour créer des structures de mentorat et d’orientation qui permettent aux étudiantes de tous les horizons et disciplines de se servir des pratiques matérielles pour acquérir des compétences qui les préparent à leur avenir professionnel et les amènent à devenir des citoyens responsables et attentifs », affirme Ann-Louise Davidson, professeure agrégée en éducation. Mme Davidson est titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia en culture maker (niveau 2) et directrice adjointe de l’Institut Milieux de recherche en arts, culture et technologie de Concordia, où elle dirige #MilieuxMake, l’initiative de laboratoire ouvert de l’Institut.

Ann‑Louise Davidson explique que la culture maker s’inscrit dans le cadre de nombreux projets d’ampleur à l’Université. « Notre but ultime est d’intégrer la culture maker à l’apprentissage universitaire pour qu’elle ne soit plus considérée comme une activité parascolaire, mais plutôt comme le fondement d’une nouvelle manière d’appréhender les problèmes mondiaux les plus urgents. »

Le nouveau Laboratoire d’innovation permet aux étudiants de proposer et de tester des idées originales

Fondé en 2021, « le Laboratoire d’innovation se veut un terrain de jeu où les étudiantes et étudiants peuvent formuler des idées audacieuses en toute liberté, puis les soumettre à des cycles répétés d’essais et d’expériences », indique Nadia Bhuiyan, vice-rectrice exécutive adjointe aux partenariats et à l’apprentissage expérientiel, et professeure de génie mécanique, industriel et aérospatial. « Surmonter les échecs fait également partie du processus, qui permet de renforcer les compétences en innovation ».

Ann-Louise Davidson a été nommée directrice du Laboratoire d’innovation, qui favorise selon elle l’apprentissage expérientiel. Des cohortes d’étudiantes et étudiants relèvent des défis en collaboration avec des partenaires de la communauté et de l’industrie ainsi que des mentors, et proposent des solutions novatrices à des problèmes concrets tout en développant les compétences nécessaires pour devenir des innovateurs confiants. Les étudiants reçoivent un accompagnement tandis qu’ils explorent diverses approches conceptuelles, de même que des outils leur permettant de rêver avec audace, de prendre les devants et de changer le monde.

3 women working on intricate circuitry Concordia named among best maker schools in the world

Concordia, V1 Studio et le Centre d’innovation et d’entrepreneuriat District 3 lancent un programme d’entrepreneuriat pour les titulaires d’un doctorat

Après avoir collaboré avec plus de 600 entrepreneures et entrepreneurs scientifiques au Centre d’innovation et d’entrepreneuriat District 3 de Concordia et dans le cadre du Programme québécois d’entrepreneuriat scientifique, Xavier-Henri Hervé (B. Ing. 1987, D. Sc. 2011) et ses collègues ont constaté un besoin : seulement 1 % des titulaires de doctorat montréalais arrivent à commercialiser leurs travaux de recherche.

M. Hervé a cofondé VI Studio, qui propulse les entreprises de demain et qui a lancé son propre programme d’entrepreneuriat scientifique en collaboration avec Concordia et District 3. Ce programme postdoctoral de deux ans vise à renforcer les liens entre le milieu de la recherche et le secteur commercial de l’innovation, à cultiver le potentiel de mise en marché chez les candidates et candidats au doctorat ainsi que les personnes nouvellement diplômées, et à les aider à bâtir leur propre entreprise de technologie novatrice.

Une jeune entreprise financée par District 3 se classe deuxième au concours IBM Watson AI

Aifred Health, une jeune entreprise montréalaise qui fait appel à l’apprentissage machine pour traiter la dépression, a remporté la deuxième place et un million de dollars américains dans le cadre du concours IBM Watson AI XPRIZE.

L’équipe, composée de David Benrimoh, Sonia Israel, Robert Fratila et Kelly Perlman, était l’une des quelque 150 équipes – chacune tirant parti de l’IA pour résoudre les grands défis de l’humanité – à participer au concours lancé il y a maintenant cinq ans.

Une subvention de 1,6 M$ pour la recherche sur l’IA et le génie logiciel

Emad Shihab (professeur agrégé au Département d’informatique et de génie logiciel et titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia en analyse logicielle) et son équipe ont obtenu une prestigieuse subvention du Programme de formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et l’expérience en recherche (FONCER) du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). La subvention est d’une valeur de 1,6 million de dollars sur six ans.

Ces fonds serviront à soutenir un programme de formation FONCER du CRSNG pour le développement, la mise en œuvre et l’entretien des systèmes logiciels faisant appel à l’IA. Ce programme vise à combiner le génie logiciel et l’IA. « Je suis ravi que le programme tienne compte aussi bien des aspects techniques de l’IA que de ses aspects sociaux », commente le professeur Shihab.

Retour en haut de page

© Université Concordia