Skip to main content
Arts & culture

Drag Queen Story Hour avec Barbada (VF)

Date & time
Saturday, July 20, 2019
2 p.m. – 3 p.m.
Speaker(s)

Barbada

Cost

This event is free

Organization

4TH SPACE

Contact

Anna Waclawek

Where

J.W. McConnell Building
1400 De Maisonneuve Blvd. W.
4TH SPACE

Wheelchair accessible

Yes

Drag Queen Story Hour avec Barbada

L’activité Drag Queen Story Hour (DQSH) est tout juste ce qu’elle semble être - des drag queens lisent des histoires à des enfants dans des bibliothèques, des écoles et des librairies. Captivant l’imagination, DQSH joue avec la fluidité du genre propre à l’enfance, et donne à voir aux enfants des modèles queer décomplexés, glamours et positifs. Dans de tels espaces, les enfants ont la possibilité de voir des personnes défiant les restrictions rigides attribuées au genre. Iels peuvent imaginer un monde où l’on peut se montrer comme on le souhaite, et où l’art de se déguiser fait partie d’une réalité concrète.

Toujours dynamique, drôle et surprenante, Barbada excelle dans les styles disco, pop et dance, inspirée par l’humour et les grands classiques des années 90. Son jeu est hilarant et toujours bien adapté au public présent. Titulaire d’un baccalauréat de l’Université du Québec à Montréal en enseignement de la musique, Sébastien Potvin est également, depuis 2005, enseignant au niveau primaire à la Commission scolaire des Patriotes, sur la rive-sud de Montréal.

Informations sur accessibilité

ESPACE 4 est situé au rez-de-chaussée de l’Université Concordia et il est accessible aux personnes en fauteuil roulant. Il y a des toilettes non-genrées accessibles aux personnes en fauteuil roulant au troisième étage. Si vous avez des demandes en lien avec l’accessibilité ou des questions, vous pouvez contacter ESPACE 4.

Nous reconnaissons que d’être « on site » (sur place) requiert que nous réfléchissions à notre relation au passé, au présent et au futur du lieu sur lequel nous nous rassemblons - Tiohtia:ke sur les terres non-cédées de la nation Kanien’kehá:ka. Tiohtiá:ke est historiquement connu comme un lieu de rassemblement pour de nombreuses Premières Nations, et aujourd'hui, une population autochtone diversifiée, ainsi que d'autres peuples, y résident. Si ce n’est pas votre terre, comment y êtes-vous arrivé.e.s? Comment vos ancêtres sont-iels parvenu.e.s jusqu’ici? Comment est-ce que les questions de la race, du genre, de la sexualité, de citoyenneté, d’aptitudes et de classe sociale affectent-elles les façons de s’identifier, de se déplacer dans l’espace et de le concevoir? Bien que l’exposition et sa programmation soient gratuits, nous encourageons et collecterons des dons pour The Native Women’s Shelter of Montreal.

Puisque l’acte de rendre un espace queer peut mettre en lumière les limites du monde qui nous entoure et qui est produit et normalisé par et pour certains corps et pas d’autres, il est pertinent de continuer à réfléchir sur les façons dont la vie non-autochtone/settler LGBTQI+ est complice du maintien des structures coloniales existantes et actives et d’agir en conséquent. Comme l’une des épingles de Queering The Map à Honolulu, Hawaii l’atteste : « la libération queer doit vouloir dire la décolonisation, et la décolonisation doit vouloir dire la libération queer. »

« Queering The Map : ON_SITE » a été développée en collaboration avec le programme de commissaires en résidence de Beyond Museum Walls, hébergé par le Curating and Public Scholarship Lab.

Le projet est généreusement soutenu par la subvention Connexion du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), par le Sustainability Action Fund and the External and Mobilization Fund de l’Université Concordia ainsi que le Fonds de recherche du Québec - Société et culture.


Back to top Back to top

© Concordia University