Skip to main content
Arts & culture, Exhibitions

Exhibition
Salon de Paris / saloon à party
Alexis Aubin-Laperrière

DATE & TIME
Monday, April 10, 2017 –
Friday, May 19, 2017
11 a.m. – 6 p.m.
COST

Admission is free

WHERE

Engineering, Computer Science and Visual Arts Integrated Complex
1515 St. Catherine W.
Room FOFA Gallery, EV 1-715

WHEEL CHAIR ACCESSIBLE

Yes

Black Box / Boîte noire
(La version française suit l'anglais)


Alexis Aubin-Laperrière Salon de Paris / saloon à party, Alexis Aubin-Laperrière. Installation view at FOFA Gallery. Photo: Guy L'Heureux.
Alexis Aubin-Laperrière Salon de Paris / saloon à party, Alexis Aubin-Laperrière. Installation view at FOFA Gallery. Photo: Guy L'Heureux.

EN

Alexis Aubin-Laperrière’s exhibition Salon de Paris / saloon à party consists of a body of text based on notions of decline, or la chute. This installation presents triad groupings of words which occupy the Black Box walls.

A game of spirit of sorts, the word groupings are the result of an unreasonable desire to make visible to viewers the tragically ordinary nature of reality. This game consists of relating various celebrities, historical facts, places, diverse objects, or, sometimes, subtle variations in oral articulation. Aloud, a spontaneous hierarchy is established, an order of things that rarely benefits us. The ultimate objective of this proposition, besides aesthetic, is to bring to the forefront a knowable and systematic regression.

In the example: Champagne, Prosceco, Ginger Ale, it is easy to assume that champagne is more refined than the soft drink. Here, refinement becomes the criteria on which a hierarchy is established. But refinement according to what, according to whom? Ultimately, what comes into play in perceptions of refinement is taste.

For this project, the combinations of words reflect an unpredictability and interchangeability. What might come across as in situ work is rather a transcribed, ephemeral (but living) project. The intimacy of handwriting combined with the subtlety of chalk are temporary but crude ways to emphasize what is most essential.

Any list made is first written to ourselves. A list is a sequence of terms and references which we select among other things, and which we choose, above all, to write. As far as I’m concerned, lists are, in short, notes to mothers, and it is to my mother—her memory, her spirit—that I dedicate this work to.

– Alexis Aubin-Laperrière, translated by Sarah Amarica

 


Exposition
Salon de Paris / saloon à party
Alexis Aubin-Laperrière

Du 10 avril au 19 mai 2017

FR

L’exposition Salon de Paris / saloon à party est un corpus de textes ayant pour thème la chute. Cette installation présente des triades de mots qui habillent les murs.

Né d’un jeu d’esprit, les triades de mots sont le résultat d’une envie déraisonnable de révéler au yeux des gens le tragique ordinaire de la réalité. Ce jeu consiste à mettre en relation des personnalités importantes, des faits historiques, des lieux et des objets divers ou, parfois, de simples consonances dans l’énonciation orale. À la lecture, nous établissons spontanément une hiérarchie, un ordre des choses qui n’avantage que très rarement notre époque. L’objectif de cette proposition d’abord esthétique est de ramener au premier plan, toujours sous l’égide de la chute systématique, tout ce qui peut évoquer un déclin sensible, connaissable.

Dans l’exemple : Champagne, Prosceco, Ginger Ale il est convenu de dire que le champagne est plus raffiné que la boisson gazeuse. Donc, le raffinement devient le critère pour établir la hiérarchie. Mais le raffinement selon quoi, selon qui? Ce qui entre en jeu, dans la reconnaissance du raffinement, est bien le goût.

Pour ce projet, l’ensemble des combinaisons créées avec les mots fait montre d’une volatilité
et d’une interchangeabilité. Ce qui peut s’apparenter à une réalisation in situ est une retranscription
impermanente d’un projet vivant. L’immédiateté de l’écriture à main levée et la légèreté de la craie sont des façons de rendre crument mais temporairement ce qui est essentiel.

Toute liste est une note que nous écrivons d’abord à nous-même. Une liste est une suite de termes, de référents, que nous sélectionnons parmi d’autres – que nous choisissons notamment, d’inscrire. En ce qui me concerne ici, les listes sont en somme une note à maman ; car c’est à ma mère, à la mémoire de son esprit joueur et critique, que je dédie ce travail.

– Alexis Aubin-Laperrière


Artist / Artiste


Back to top Back to top

© Concordia University