Skip to main content
Arts & culture, Exhibitions

Exhibition
Ananta Undone
Surabhi Ghosh

DATE & TIME
Monday, February 27, 2017 –
Friday, March 31, 2017
11 a.m. – 6 p.m.
COST

Admission is free

WHERE

Engineering, Computer Science and Visual Arts Integrated Complex
1515 St. Catherine W.
Room FOFA Gallery EV 1-715

WHEEL CHAIR ACCESSIBLE

Yes

Main Space / Espace principal
(La version française suit l'anglais)


Surabhi Ghosh Installation view of Squaring Circles (2015) and Circle Packing. Surabhi Ghosh & Sarah Nance. Image courtesy of the artist.

EN

In Ananta Undone, Surabhi Ghosh considers how repetitive pattern reconciles the limits of human experience within the infinite universe. Deploying fundamental motifs—such as the block, circle, and stripe—she alludes to a range of ways humans have attempted to conceptualize or describe infinity. But her idiosyncratic materials interfere unpredictably in these metaphysical pursuits, and through manipulating them by hand she reveals an inevitable human finiteness.

This body of work unravels a network of ideas:
~ the geometric problem and metaphoric impossibility of “squaring the circle”;
~ the mathematics of “circle packing” in two dimensions and “sphere packing” in three dimensions;
~ the bolt of fabric as a symbol of abundance, wealth and prosperity;
~ instances from Hindu mythology of scale as relative and unbounded, for example, Draupadi’s sari;
~ rangoli, a South Asian folk art tradition using colored flour and sand;
~ depictions of Hindu philosophy through imagery and language, for example, ananta, a Sanskrit word for limitlessness, synonymous with infinitude or unbounded expansion, and a name for the many-headed celestial snake on which the god Vishnu reclines.

Ananta Undone consists of a series of drawings and installations and a collaboration with Sarah Nance.


Exposition
Ananta Undone
Surabhi Ghosh

Du 27 février au 31 mars 2017

FR

Dans Ananta Undone, Surabhi Ghosh examine comment le motif répétitif réconcilie les limites de l’expérience humaine avec l’infini de l’univers. Au moyen de motifs fondamentaux, comme le bloc, le cercle et la bande, l’artiste évoque les diverses manières dont les êtres humains ont tenté de conceptualiser ou de décrire l’infini. Toutefois, les matériaux idiosyncrasiques utilisés contrarient, de manière imprévisible, les desseins métaphysiques de Surabhi Ghosh et celle-ci, en manipulant ces matériaux à la main, ne fait que révéler l’inéluctable finitude de l’être humain.

Ce regroupement d’œuvres fait référence à un certain nombre d’idées :
~ Le problème géométrique et l’impossibilité métaphorique de la « quadrature du cercle »
~ Les notions mathématiques d’« arrangement de cercles » dans un espace à deux dimensions et d’« arrangement de sphères » dans un espace à trois dimensions
~ L’utilisation de rouleaux de tissu comme symbole d’abondance, d’aisance et de prospérité
~ Les exemples dans la mythologie hindoue illustrant la relativité et le caractère infini de certains phénomènes, comme dans le cas du sari de Draupadi
~ Le rangoli, un art populaire d’Asie du Sud fait à partir de farine et de sable colorés
~ Les représentations de la philosophie hindoue dans l’iconographie et la langue. Par exemple, ananta est un mot sanskrit désignant l’absence de limites. Il est synonyme d’infini ou d’expansion sans bornes. C’est aussi le nom des serpents célestes pluricéphales sur lesquels est étendu le dieu Vishnou.

Ananta Undone consiste en un ensemble de dessins et d’installations réalisés en collaboration avec Sarah Nance.


Artists / Artistes


Back to top Back to top

© Concordia University