Profil d’étudiant(e)

Chloé-Ann Berce

Étudiante au baccalauréat ès arts
Spécialisation en sociologie (Coop)
Mineure en études interdisciplinaires en sexualité

Les étudiants coop en sociologie appliquent la modélisation statistique au monde des affaires

Grâce à des aptitudes à la réflexion critique combinées à une expertise en statistique, Chloé-Ann Berce a pu élargir sa zone de confort dans le cadre de deux stages


Qu’est-ce qui vous a attirée vers ces champs d’études à l’Université Concordia?

Après avoir étudié la psychologie générale et la sexualité humaine au cégep, je me suis intéressée de plus en plus à l’étude des groupes de personnes – en particulier les groupes défavorisés. À l’Université Concordia, j’ai découvert des cours axés sur les problèmes sociaux qui traitaient d’enjeux comme le racisme, le féminisme et l’âgisme.

Quels sont vos cours ou professeurs les plus mémorables?

Un cours d’introduction à la culture m’a enseigné que l’on pouvait étudier l’anthropologie archéologique, l’anthropologie biologique, l’anthropologie culturelle et l’anthropologie linguistique. J’en ai appris davantage sur les études autochtones lorsque j’ai suivi un cours sur les peuples d’Amérique du Nord.


Chloé-Ann Berce

Avec Marc Lafrance, j’ai suivi un cours sur les aspects sociaux du corps. Ce professeur est très dévoué à son travail. Il valorise les centres d’intérêt de ses étudiantes et étudiants ainsi que leur façon de penser et de traiter l’information.

Il nous fait beaucoup participer en classe, ce qui nous aide à apprendre et à enrichir notre vocabulaire de la sociologie. Nous pouvons ainsi aiguiser notre sens critique.

Par ailleurs, j’ai apprécié le cours sur le travail sexuel avec Francine Tremblay. Elle nous a incités à rédiger des articles non seulement pour son cours, mais aussi en vue de préparer une éventuellement un mémoire ou une thèse si nous poursuivons des études supérieures.


Comment vos stages coop se sont-ils déroulés?

Pour les étudiantes et étudiants en sociologie, les stages rémunérés se déroulent surtout en milieu gouvernemental, en entreprise ou au sein d’organismes communautaires.

Dans mon premier stage coop, j’ai travaillé comme analyste de données au service informatique des Industries fil métallique Major, multinationale qui fabrique et distribue des toiles de criblage. C’était un bon défi, car je collaborais quotidiennement avec le chef de la direction, mais ça m’a fait sortir de ma zone de confort. J’ai acquis une meilleure compréhension de la statistique et de la réalisation de tableaux de bord.

C’est mon amour de la statistique qui m’a permis d’obtenir ce poste. Cette discipline peut être axée sur la sociologie ou les affaires, et je voulais en apprendre davantage sur ses applications commerciales.

Mon stage de huit mois chez Bombardier m’offre également une expérience géniale. Il est divisé en deux parties. La première consistait essentiellement à apprendre le travail en tant que recruteuse de stagiaires. Durant la seconde partie, mes responsabilités ont évolué, et j’ai notamment formé le nouveau stagiaire.

Retour en haut de page

© Université Concordia