Concordia University

https://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/nouvelles/2018/11/08/a-quoi-ressemblent-la-sante-et-le-bien-etre-nouvelle-generation-a-concordia.html

À quoi ressemblent la santé et le bien-être nouvelle génération à Concordia?

Un nouveau rapport définit sept domaines prioritaires, dont les programmes d’études, la formation et l’engagement étudiant
8 novembre 2018
|
« Notre mandat était de concevoir un modèle plaçant la prévention et le bien-être au cœur de nos activités et de nos services universitaires », affirme Lisa Ostiguy.

L’Université Concordia a publié un rapport qui ouvrira une nouvelle voie en matière de santé et de mieux-être sur le campus. L’Évaluation de la santé et du bien-être des étudiants présente en effet une série de recommandations touchant tous les aspects des programmes d’études, des services aux étudiants et des politiques de l’établissement. Elle reflète ainsi la transformation continue de Concordia en université nouvelle génération.

À l’automne 2017, Alan Shepard, recteur de Concordia, a demandé une évaluation officielle de la santé et du bien-être des étudiants de l’Université en réponse à une augmentation du nombre d’étudiants qui nécessitaient un soutien relativement à leur santé mentale et physique, de même qu’à l’évolution constante de la vie étudiante sur le campus.

L’Université a donc nommé un comité de huit personnes composé de membres du personnel, de l’effectif étudiant et de la haute direction afin de mener cette évaluation.

« Pour une université nouvelle génération qui possède une expertise de recherche considérable en santé préventive, ce processus constituait une exploration importante de la manière dont Concordia peut tabler sur ses forces », affirme Lisa Ostiguy, conseillère spéciale à la vie étudiante auprès du vice-recteur exécutif aux affaires académiques et coprésidente du comité.

« Notre mandat était de concevoir un modèle plaçant la prévention et le bien-être au cœur de nos activités et de nos services universitaires. »

Un processus collaboratif

Le comité d’évaluation était guidé par un processus qui sollicitait la communauté de Concordia au moyen de forums, d’entrevues avec des experts de l’Université et de la collectivité montréalaise, d’une analyse environnementale d’universités nord-américaines et de commentaires des directeurs de divers services aux étudiants de Concordia.

L’évaluation des données internes et externes a permis de cerner plusieurs priorités en vue d’améliorer la santé et le bien-être de l’effectif étudiant de Concordia.

Chaque recommandation tient compte des principes de santé préventive et témoigne d’un effort pour appliquer ces principes aux activités et aux services de Concordia grâce à des initiatives pratiques jugées prioritaires par la communauté de l’Université.

Les sept domaines prioritaires sont :

  1. les programmes d’études et la formation;
  2. les services de soutien à la santé et au bien-être des étudiants;
  3. les communications relatives à la santé;
  4. les espaces où les membres de la communauté de Concordia peuvent tisser des liens d’importance;
  5. les politiques et les procédures;
  6. l’engagement étudiant;
  7. la création d’une culture et d’une communauté qui appuient la santé et le bien-être des étudiants.

Pour Gaya Arasaratnam, coprésidente du comité et directrice du Service de mieux-être et de soutien de l’Université, le rapport représente un effort communautaire remarquable qui reflète le caractère de Concordia.

« Les membres de la communauté de Concordia ont profondément à cœur le bien-être de tous ses étudiants et étudiantes. Or, maximiser ce bien-être exigera un effort commun. Les commentaires et les recommandations formulés constituent un merveilleux premier pas vers des changements considérables sur le campus. »

Prochaines étapes

Deux initiatives clés issues des recommandations du rapport sont déjà en cours de réalisation.

La première est la mise en œuvre d’un programme intégré de conseils en bien-être qui devrait établir une nouvelle norme en matière de services de santé mentale sur le campus à l’automne 2019. Cette initiative a été rendue possible par un généreux don de la Fondation Rossy.

Concordia adoptera également la Charte de l’Okanagan élaborée par 380 chercheurs, praticiens, administrateurs, étudiants et décideurs politiques de 45 pays, qui vise à intégrer la santé et le mieux-être dans les activités quotidiennes des universités et des collèges.

Concordia est d’ailleurs la première université québécoise à adopter la charte et à se joindre au réseau des Canadian Health Promoting Campuses. Celui-ci a pour but d’inciter les établissements d’enseignement supérieur à promouvoir la cause de la santé au sein des universités et des collèges canadiens.

Un plan d’action quinquennal a été mis en place afin de concrétiser les recommandations du rapport sur la santé et le bien-être, et sera supervisé par Lisa Ostiguy.


Consultez le rapport sur la santé et le bien-être de l’Université Concordia pour connaître le processus d’évaluation, les conclusions, les recommandations et les priorités ainsi que le plan d’action pour l’avenir.

 



Back to top

© Université Concordia