Concordia University

https://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/central/nouvelles/2017/11/01/human-rights-education-now-more-than-ever.html

L’éducation aux droits humains, maintenant plus que jamais!

Du 30 novembre au 3 décembre: la 8e Conférence internationale sur l’éducation aux droits humains
1 novembre 2017
|
Par J. Latimer

Youth from the St-Michel neighbourhood in Montreal participate in an Equitas human rights program for young women leaders. | Photo courtesy of Maison d’Haiti Youth participate in an Equitas human rights program for young women leaders. | Photo courtesy Maison d’Haiti


Si vous demandez à Richard Schmid où en sont les droits de la personne dans le monde, préparez-vous à ce qu’il vous réponde avec beaucoup de passion.

« Les dernières années ont été difficiles », affirme ce psychopédagogue et professeur au Département des sciences de l’éducation de l’Université Concordia. « Quand vous voyez la façon dont évolue l’enjeu de la diversité dans le monde, c’est un tsunami contre lequel nous devons nous battre. »

Par ce « nous », Richard Schmid désigne les organisateurs et les participants de la 8e Conférence internationale sur l’éducation aux droits humains (CIEDH). L’événement est présenté par l’Université Concordia et Equitas du 30 novembre au 3 décembre, en collaboration le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, l’Université McGill, l’UQAM et l’Université de Western Sydney.

La conférence Rapprocher nos diversités réunira entre 300 et 400 participants de plus de 50 pays pour des ateliers pratiques et des séances enrichissantes sur les plus récentes méthodes, connaissances et bonnes pratiques en matière d’éducation aux droits humains.

Les diplômés de Concordia Douglas Janoff (M.A. 1991), Nicole Fournier-Sylvester (Ph. D. 2016) et Vincenza Nazzari (Cert. 1980, M.A. 2001) compteront parmi les conférenciers.

 

Young Canadians come together to promote gender equality as part of the Speaking Rights Program.| Photo courtesy of Equitas Young Canadians promote gender equality as part of the Speaking Rights Program. | Photo courtesy of Equitas


Equitas et le monde universitaire

« Il nous était naturel de choisir l’Université Concordia pour coorganiser l’événement, compte tenu de la relation que nous entretenons de longue date avec cet établissement », explique le directeur général d’Equitas, Ian Hamilton.

« Nous avons notamment pris en considération le programme de technologie éducative de Concordia de même que son engagement reconnu à l’égard de la justice sociale et du travail des organismes communautaires. »

Selon Ian Hamilton, les chiffres sont éloquents : plus de 120 étudiants, professeurs et diplômés de Concordia ont concouru au travail d’Equitas et à son impact mondial au fil des années.
 

Partager les stratégies locales et les leçons apprises

« Nous entendons réunir autour d’une même table praticiens, décideurs, ONG et universitaires afin d’explorer des solutions aux défis liés à la diversité, à l’inclusion, à la violence et à l’extrémisme, » expose Richard Schmid, qui siège au comité organisateur de la conférence.

Les participants – en particulier les praticiens – seront invités à partager leurs stratégies locales et les leçons qu’ils ont apprises sur le terrain. Les organisateurs entendent consigner l’intégralité des résultats de la conférence et les publier sur Internet afin qu’on puisse les consulter gratuitement.

L’événement cadre bien avec l’attachement continu de l’Université à s’ouvrir au monde et à embrasser les défis actuels des sociétés.

« Des étudiants et des chercheurs de diverses disciplines mènent des travaux novateurs dans le domaine des droits de la personne », soutient le doyen de la Faculté des arts et des sciences, André Roy.

« La conférence suscitera des réflexions pertinentes sur des questions relevant du contexte éducatif, grâce à la collaboration d’Equitas. Les efforts de Richard Schmid pour amener cet événement à Concordia méritent d’être soulignés. »


Une mission essentielle

Le Pr Schmid juge que l’éducation aux droits humains est plus nécessaire que jamais.

« Les personnes de même sensibilité doivent continuer d’obtenir la vérité, et non pas de fausses nouvelles, » commente l’expert en technologie éducative.

Selon lui, l’éducation aux droits humains se joue à long terme – il n’y a pas de solution miracle.

« Nous devons travailler dans les collectivités et de concert avec elles en tant que partenaires dans le changement. L’éducation aux droits humains exige parfois les changements les plus difficiles à opérer : ceux qui touchent la culture. C’est en commençant à comprendre et à respecter les droits universels de la personne que nous pourrons assurer cette transition. »
 

Inscrivez-vous à la 8e Conférence internationale sur l’éducation aux droits humains : Rapprocher nos diversités, qui se tiendra à l’Université Concordia du 30 novembre au 3 décembre.



Back to top

© Université Concordia