Concordia University

https://www.concordia.ca/content/concordia/en/artsci/research/cepi/equipe/chercheurs-affilies.html

Chercheurs-euses et étudiants-es affiliés-es


photo_gauvin

Jean-Philippe Gauvin

Jean-Philippe Gauvin (PhD Université de Montréal) est chercheur postdoctoral Horizon au département de science politique de l’Université Concordia. Précédemment, il était le chercheur postdoctoral Skelton-Clark en Affaires canadiennes à l’Université Queen’s. Il est également le chercheur principal du Comparative Agendas Project, un projet international visant à mesurer l’attention politique à l’aide de l’analyse des agendas politiques. Ses recherches explorent comment le fédéralisme influence et façonne les politiques publiques au Canada. Il a aussi publié sur le rôle que jouent les valeurs politiques dans la construction des choix politiques, tels que la priorisation des enjeux, les préférences en matière de politiques publiques et le vote. M. Gauvin s’intéresse particulièrement à la politique canadienne et québécoise, aux politiques publiques, aux attitudes politiques et à la méthodologie.


catherinex

Catherine Xhardez

Catherine Xhardez est actuellement aspirante auprès du F.R.S.-FNRS et chercheure postdoctorale à l’Université Concordia. Elle est membre du CRIDAQ (Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie) et du CEPI. Docteure en science politique, sa recherche postdoctorale s’intéresse au policymaking des politiques d’immigration et d’intégration dans les États fédéraux, au niveau sous-national. Plus généralement, ses recherches portent sur l’intégration des immigrés, l’immigration, les politiques publiques, le nationalisme et le fédéralisme. En décembre 2017, elle a défendu sa thèse de doctorat (Université Saint-Louis – Bruxelles et Sciences Po Paris) intitulée : « Intégrer pour exister ? Nationalisme sous-étatique et intégration des immigrés en Flandre et au Québec ». Elle possède un Master en science politique (Sciences Po Paris, spécialisation en théorie politique) et également un Master en droit (Vrije Universiteit Brussel, spécialisation en droit public). De décembre 2015 à mai 2016, elle a été Visiting Assistant in Research à l’Université de Yale au sein du MacMillan Center (New Haven, Etats-Unis). De mai 2016 à octobre 2016, elle a été Graduate Research Trainee à l’Université McGill (Montréal, Canada). En 2018, elle a travaillé à l’Université d’Oxford (OXPO visiting scheme – janvier à mars). Elle est co-coordinatrice du Groupe de Travail (GT) ‘Théorie politique’ de l’ABSP (Association belge francophone de science politique) et fait partie du comité éditorial de BePolitix.


Gabrielle Désilets

Gabrielle Désilets, chercheuse affiliée 

Gabrielle Désilets (PhD Australian National University) est chercheure postdoctorale et gestionnaire de projet pour le réseau montréalais Immigration et résilience dans les villes ontariennes et québécoises (BMRC-IRMU, CRSH 2016-2021). Elle étudie les multiples configurations de la diversité urbaine et ses recherches portent sur l'impact de la migration et de la mobilité sur l'identité, le sentiment d’appartenance et sur la cohabitation interethnique dans les villes. Ses recherches actuelles portent sur l’accueil et l’hospitalité de la collectivité envers les personnes réfugiées et immigrantes à l’échelle des quartiers de Montréal. Chercheure postdoctorale affiliée à l’axe Économie, innovation et transformation sociale du CRIEM, Dre Désilets poursuit également ses recherches sur la migration temporaire des travailleurs qualifiés, une catégorie hautement prisée dans le système d’immigration canadien pour sa « rentabilité économique », qui met en lumière les enjeux de la temporalité et la circularité des migrations contemporaines.


Clayton Ma

Clayton Ma, assistant de recherche

Clayton Ma détient un baccalauréat avec double majeure en histoire et en science politique de l’Université McGill et est présentement un étudiant de maîtrise à l’Université Concordia en science politique. Né à Montréal et un enfant de la loi 101, il a souvent fait face à des questions identitaires mettant en conflit son héritage culturel et celle de la société d’accueil, que ce soit le Québec ou le Canada. Cette expérience l’a entre autres poussé à examiner ce sujet plus en détail via une optique basée sur l’opinion publique, le comportement électoral et l’immigration. En pratique, il est surtout intéressé à comparer le processus d’intégration des minorités ethniques en Écosse et au Québec ainsi que leurs attitudes socio-politiques envers les mouvements nationalistes écossais et québécois.


Samuel

Samuel Proulx-Chénard, assistant de recherche

Samuel Proulx-Chénard est candidat à la maîtrise en politique d’immigration au département de science politique (MA à l’Université Concordia). Il détient un baccalauréat en science politique à l’Université Laval avec profil international, jumelé à l’Université Saint-Louis à Bruxelles, où il s’est intéressé aux institutions européennes, ainsi qu’à la politique et au fédéralisme belge. Ayant réalisé l’équivalent d’une majeure en sociologie politique, ses domaines d’intérêt portent sur le processus de sélection en immigration, l’immigration économique et humanitaire, la culture politique, l’analyse sociopolitique comparée en fonction d’aires géographiques, ainsi que l’anthropologie politique.


poli-sci-lindsay-larios-310

Lindsay Larios, assistante de recherche

Lindsay Larios est candidate au doctorat en science politique de l'Université Concordia, où elle poursuit une spécialisation en politique publique. Elle possède une riche expérience en recherche communautaire et détient une maîtrise en travail social de l'Université McGill. Ses intérêts de recherche actuels incluent le genre et la justice sociale en relation avec la migration de travail.


Photo3_GAGNON

Audrey Gagnon, assistante de recherche 

Audrey Gagnon est candidate au doctorat en science politique à l’Université Concordia, sous la supervision du Dr. Antoine Bilodeau. Elle détient une maitrise en science politique de l’Université de Montréal. Ses intérêts de recherche portent sur l’intégration des groupes minoritaires et les attitudes envers ces derniers. Elle s’intéresse également à la représentation médiatique des immigrants et des réfugiés.

 


Catherine

Catherine Bruneau, assistante de recherche 

Catherine a complété son baccalauréat en études internationales à l'Université de Montréal et a commencé sa maîtrise en sciences politiques à l'Université Concordia cet automne. Ses recherches portent sur les politiques de sélection et d'intégration en matière d'immigration. Elle prévoit faire sa thèse de maîtrise sur les relations politiques entre le ministère de l'Immigration du Québec et les organisations civiques concernant la mise en œuvre des politiques d'intégration pour les nouveaux arrivants. Elle travaille également à Service Canada au bureau du directeur général de la Direction générale des services aux citoyens. 

 

Back to top

© Concordia University