Skip to main content

La promesse de l'eau

IIJ-CleanWaterBrokenPromises-StudentsfromacrossCanada Des étudiantes et étudiants de tout le Canada réunis à l’Institut du journalisme d’enquête de l’Université Concordia pour élaborer l’enquête. Photo par Patti Sonntag.

« La promesse de l’eau » est une enquête collaborative à l’échelle du Canada coordonnée par l’Institut du journalisme d’enquête qui porte sur l’infrastructure des eaux dans les communautés autochtones.

Au total, 75 étudiants de 10 universités et collèges à l’échelle nationale participent à cette initiative, de même que près de 24 journalistes représentant 6 organes de presse.

L’idée d’un reportage sur l’approvisionnement en eau dans les communautés autochtones est née d’un cours sur le journalisme d’enquête donné à l’automne 2019 par Patricia Elliott à l’Université des Premières Nations du Canada à Regina. Les étudiantes et étudiants se sont penchés sur l’histoire des infrastructures d’alimentation en eau et de la qualité de l’eau dans les communautés des Premières Nations avoisinantes.

Les étudiantes et étudiants se sont ensuite réunis à Montréal pour élaborer leur enquête. Ils se sont basés sur les conclusions de l’Université des Premières Nations et sur les recommandations d’un conseil formé de Karyn Pugliese, professeure adjointe à l’Université Ryerson, de Duncan McCue, journaliste anishinaabe, de Martha Troian, journaliste d’enquête indépendante primée de la communauté Obishikokaang (Première Nation de Lac Seul) et de Jamuna Galay-Tamang, journaliste spécialisée dans les approches autochtones de la justice au Canada.

Entre janvier et mars 2020, 75 étudiants de 10 universités et collèges ont communiqué avec quelque 600 communautés des Premières Nations au Canada. Des responsables d’infrastructures de distribution d’eau dans 122 de ces communautés ont accepté de participer à des entrevues uniformisées approfondies.

Environ la moitié des opérateurs interrogés ont affirmé faire face à des défis constants, comme des avis d’ébullition de l’eau fréquents et des usines dont la capacité est inférieure aux besoins de la communauté.

Des intervenants ont affirmé que certaines communautés disposent de systèmes de plusieurs millions de dollars, mais qu’elles n’ont pas les ressources budgétaires nécessaires pour assurer leur exploitation et leur entretien. D’autres ont affirmé que leurs infrastructures se détérioraient sous leurs yeux.

Nos partenaires médiatiques comprennent APTN News, Global News, Le Devoir, Saskatoon StarPhoenix, Canada’s National Observer et The Tyee.

Les universités et collèges partenaires comprennent : l’Université Carleton, l’Université Concordia, l’Université des Premières Nations du Canada, le Collège Humber, l’Université de Regina, l’Université MacEwan, l’Université Mount Royal, l’Université du Québec à Montréal (UQAM), l’Université de la Colombie-Britannique et l’Université du King’s College.

Back to top Back to top

© Université Concordia