Skip to main content
LATEST INFORMATION ABOUT COVID-19

READ MORE

À propos

L’Institut du journalisme d’enquête relie des médias d'information à des écoles de journalisme partout au Canada afin d’offrir à leurs étudiantes et étudiants une formation pratique ainsi que de mener des enquêtes d’envergure nationale et d’intérêt public.

Grâce à des projets collaboratifs coordonnés par l’institut, des étudiants partout au pays développent des compétences sous la supervision de professionnels chevronnés, se joignant ainsi à une communauté très unie de reporters. En travaillant ensemble au-delà des frontières institutionnelles, provinciales et nationales, ils sont à même d’acquérir toutes les connaissances requises afin d’explorer des sujets complexes, souvent obscurcis par des savoirs spécialisés.

De plus, des communautés d’un océan à l’autre bénéficient des reportages approfondis de grande portée rendus possibles par l’institut à un moment où la plupart des médias locaux et régionaux n’ont pas les ressources, l’infrastructure et la main-d’œuvre nécessaires pour enquêter sur les activités industrielles potentiellement dangereuses et les exposer. En comparant les approches politiques ainsi qu’en mettant à profit les recherches et les capacités des établissements de tout le réseau de l’institut, notre projet collaboratif offrira aux communautés des solutions concrètes aux problèmes que nous mettrons en lumière.

Le réseau de collaboratrices et de collaborateurs de l’institut ne cesse de croître et de se renforcer. Nous menons au moins une grande enquête collaborative chaque année.

Notre vision

L’amenuisement des revenus a mené au redimensionnement généralisé des salles de presse. Le déclin des médias locaux et régionaux, en particulier, crée un vide aux conséquences immédiates pour la gouvernance démocratique, la santé publique et l’environnement.

Dans les régions rurales peu peuplées du Canada de même que dans le Midwest américain, par exemple, l’industrie et le gouvernement agissent largement sans surveillance. Les ressources, l’infrastructure et la main-d’œuvre nécessaires pour enquêter sur les activités industrielles potentiellement dangereuses et les exposer, particulièrement dans le secteur géographiquement dispersé des ressources naturelles au Canada, sont hors de portée de nombreux médias. De plus, une culture du silence prévaut souvent, empêchant les dénonciateurs et les voix locales de s’exprimer.

Mené par Patti Sonntag, B.A. 2000, ancienne directrice de rédaction au service des informations du New York Times, l’Institut du journalisme d’enquête a pour mission d’appuyer la reddition de comptes et le journalisme d’enquête partout au Canada, en particulier dans les régions où ceux-ci sont absents.

Afin de relever le défi de couvrir la vaste étendue géographique à faible densité de population du Canada, Patti Sonntag et Robert Cribb, journaliste d’enquête au Toronto Star et enseignant en journalisme à l’Université Ryerson, ont mis au point une approche audacieuse et inédite. Ils ont en effet créé un groupe d’organisations médiatiques et d’universités, faisant appel à des chercheurs et à des étudiants en journalisme motivés. Collectivement, le groupe possède la main-d’œuvre et l’expertise nécessaires pour mener à bien une mission fondamentale du journalisme d’enquête : tenir le gouvernement et l’industrie responsables de leurs actes.

Mission

Les objectifs de l’Institut du journalisme d’enquête sont les suivants :

  1. améliorer la société en informant le public des pratiques corrompues, frauduleuses et généralement malhonnêtes ou suspectes, en aidant à combiner l’expertise et les efforts de recherche des établissements d’enseignement, des organismes sans but lucratif et des entreprises médiatiques de partout au Canada et du monde entier, dans le but commun de produire des reportages aux fins de publication et de diffusion;
  2. aider les journalistes en début et en milieu de carrière à développer leurs compétences en journalisme d’enquête ou axé sur les entreprises au moyen d’une formation, de conférences, d’un soutien lié à des bourses et à d’autres formes d’aide, dans le but de fournir des occasions d’appliquer dans la pratique ces compétences au processus de publication;
  3. remédier aux lacunes en matière d’information en aidant les journalistes et les chercheurs associés à l’institut à fournir des reportages de qualité aux communautés négligées;
  4. rechercher et concevoir des solutions théoriques et pratiques aux problèmes mis en lumière par les reportages de l’institut, notamment en élaborant des outils pour les journalistes, en mettant à profit l’expertise du réseau d’établissements d’enseignement, d’organismes sans but lucratif et d’entreprises médiatiques associés à l’institut et, au besoin, en rendant ces solutions accessibles au public afin qu’il en bénéficie;
  5. diffuser davantage les compétences acquises dans le cadre du travail de l’institut en tenant des ateliers, des conférences et des causeries conçus pour améliorer les connaissances des journalistes, des étudiants en journalisme, des chercheurs et des membres du public.
Back to top Back to top

© Concordia University