Skip to main content
LATEST INFORMATION ABOUT COVID-19

READ MORE

Alex Gauthier

2017, Maîtrise (recherché) en traductologie

Traducteur et réviseur autonome

Alex Gauthier

Quelle porte le diplôme en traduction de l'Université Concordia a-t-il ouverte pour vous?

Le programme de maîtrise en traductologie (profil recherche) m’a permis d’approfondir ma réflexion en ce qui a trait à la pratique de la traduction, à la fois pragmatique et littéraire. Il a fait de moi un meilleur traducteur, en plus de me donner la chance de me créer un réseau professionnel dont je profite encore aujourd’hui en tant que travailleur autonome. Les connaissances acquises au cours de ma maîtrise se sont révélées particulièrement utiles dans la traduction de quatre essais publiés par Lux éditeur.

Qu'est-ce que vous valorisez le plus de vos années d'études en traduction?

Au cours de mes études, le corps professoral et le Département m’ont offert la possibilité de participer à une foule de projets intéressants, notamment la troisième édition des Traducteurs dans l’Histoire de Judith Woodsworth et Jean Delisle, supervisée par Benoit Léger ; le sous-titrage d’un documentaire politique sous la supervision de Christine York pour Concordia Politica, la supervision d’étudiants pour la traduction d’une œuvre hypermédiatique publiée dans le magazine bleuOrange, ainsi qu’un stage rémunéré en traduction.

Avez-vous un souvenir en particulier de vos années passées à Concordia?

Je me souviendrai toujours de ma première communication à l’Odyssée de la traductologie, un colloque étudiant organisé depuis une quinzaine d’années par l’Association étudiante des cycles supérieurs en traduction de Concordia (dont j’ai fait partie). Un des présentateurs s’est désisté une semaine avant le colloque et on m’a demandé de le remplacer. Il s’agissait de la première fois que je présentais mes recherches devant un public averti composé d’étudiants aux cycles supérieurs et de professeurs provenant d’une foule d’universités différentes dans le monde. Ma communication a été extrêmement bien reçue et m’a réellement donné la confiance de croire en mon talent et de persévérer dans le domaine universitaire et professionnel.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu'un qui voudrait faire des études supérieures en traduction?

Je dirais aux nouveaux venus dans le programme de chercher à s’impliquer au Département de toutes les manières possible, que ce soit en intégrant le comité de l’Association étudiante, en participant aux projets de recherche du corps professoral, en donnant des conférences ou en enseignant aux élèves de premier cycle. La maîtrise est l’occasion idéale de gagner en expérience et de se démarquer à titre de langagier professionnel. De plus, l’Université Concordia possède une très bonne réputation auprès des employeurs et la directrice du programme aide souvent ses diplômés talentueux à prospérer en leur diffusant les offres d’emplois qu’elle reçoit.

Back to top Back to top

© Concordia University