Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

Le gouvernement du Québec annonce des restrictions relatives au PEQ pour les étudiants internationaux

Lisez un message de Graham Carr
5 novembre 2019
|
Par Graham Carr

Un message de Graham Carr

Chères et chers membres de la communauté de Concordia,

Nous avons appris hier que le gouvernement du Québec a apporté des modifications au Programme de l’expérience québécoise (PEQ) qui auront pour effet d’en limiter considérablement l’accessibilité à l’avenir. Ces changements ont été effectués sans consulter le secteur de l’enseignement supérieur ni les autres parties intéressées.

Pour rappel, le PEQ offre une « voie express » qui permet aux étudiants internationaux de présenter une demande de résidence permanente au Canada en montrant qu’ils ont terminé un programme de grade dans un établissement du Québec et satisfait aux critères de connaissance du français. Il est à noter que la suspension du PEQ n’a pas d’incidence sur le Programme de permis de travail postdiplôme, en vertu duquel tout étudiant étranger aux cycles supérieurs est admissible à un permis de travail s’échelonnant jusqu’à au plus trois ans après l’obtention de son diplôme, dans la mesure où le programme suivi pour obtenir ce grade dure deux ans ou plus. 

Cette annonce nous préoccupe vivement pour plusieurs raisons :

  • Les étudiants internationaux forment une partie essentielle de la communauté de Concordia. Ils apportent diversité culturelle, expérience et connaissances, et rehaussent le rayonnement et le profil de Montréal et du Québec à l’échelle mondiale.
  • Près de 60 pour cent des étudiants internationaux de Concordia demeurent au Québec après l’obtention de leur diplôme, apportant une énorme contribution à l’innovation et au bien-être économique. Par ailleurs, l’Université continue d’accroître ses investissements dans la formation linguistique et d’autres programmes conçus pour faciliter l’adaptation à la société québécoise.
  • Il n’est pas facile de comprendre pourquoi le gouvernement a choisi de protéger certains champs d’études plutôt que d’autres, étant donné que de graves pénuries de main-d’œuvre touchent l’ensemble de la province; que la société profite de la rétention des gens de talent, peu importe leur domaine de formation; et qu’il est extrêmement difficile de prédire avec exactitude les nouvelles compétences qu’exigeront les emplois de l’avenir au Québec.
  • Il est injuste qu’environ 1 100 de nos étudiants actuels qui choisissent de se former au Québec soient subitement touchés par ce changement abrupt de politique.
  • Nous craignons enfin que la nouvelle politique ait un effet néfaste sur le recrutement futur à l’international, ce qui est très malheureux à une époque où le Québec et le Canada sont des destinations particulièrement prisées pour les étudiants étrangers en raison d’autres facteurs d’instabilité mondiale.

Par l’entremise du Bureau de coopération interuniversitaire (BCI), tous les recteurs ont exprimé publiquement leur opposition à cette décision dans un communiqué de presse publié le 4 novembre 2019. Collectivement et individuellement, nous communiquons avec le gouvernement du Québec pour lui demander de lever ces restrictions.

Nous continuerons de vous tenir au courant de l’évolution de ce dossier.

Si vous avez des questions, veuillez les adresser au Bureau des étudiants internationaux à iso@concordia.ca.

Merci à l’avance de votre coopération.

Graham Carr

Recteur et vice-chancelier par intérim

MISE À JOUR : Changements au PEQ pour les étudiants internationaux

Hier, nous avons communiqué notre opposition aux nouvelles restrictions imposées par le gouvernement du Québec concernant l’admissibilité au Programme de l’expérience québécoise (PEQ).

Or, ce matin, le gouvernement a annoncé que les étudiants internationaux poursuivant déjà des études dans les universités québécoises et/ou ayant soumis leur demande au PEQ avant le 1er novembre 2019 sont exemptés des nouvelles restrictions entrées en vigueur ce jour-là.

De toute évidence, la situation continue d’évoluer. Nous demeurons en communication avec le gouvernement du Québec et vous ferons part de toute nouvelle information dès que possible. 



Back to top Back to top

© Université Concordia