Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

Mettre la technologie au service des gens : une vision commune préliminaire en matière de stratégie numérique pour Concordia

La feuille de route proposée retient 11 projets potentiels pour favoriser l’adaptation aux nouvelles réalités numériques
12 octobre 2018
|
Par Karen McCarthy

digital-strategy-2-620

« Le développement d’une culture numérique nouvelle génération à Concordia exige que nous nous montrions audacieux et transformateurs », affirme Guylaine Beaudry, vice-rectrice exécutive adjointe à la stratégie numérique et directrice et bibliothécaire en chef de l’Université.

« Ainsi, nous devons nous assurer d’optimiser l’utilisation des technologies existantes, précise-t-elle. Il nous faut également contribuer au renforcement des compétences et des capacités numériques individuelles. Dans un monde où les activités quotidiennes deviennent de plus en plus numériques, cet aspect revêt une importance capitale. »

Dans cette optique, Concordia a lancé en 2018 un projet de mise en œuvre d’une stratégie numérique à l’échelle de l’Université. Cette initiative transformatrice s’inscrit dans le cadre élargi des vecteurs stratégiques définis par l’établissement.

Déclinant onze projets potentiels, une vision commune et une feuille de route préliminaires ont été dévoilées en deux temps le 5 octobre dernier : le matin, à l’occasion d’une présentation communautaire au campus Sir-George-Williams; puis l’après-midi, lors d’une réunion du sénat.

« Des consultations et une analyse environnementale nous ont permis de dégager des thèmes généraux, notamment la nécessité d’accorder la priorité aux gens plutôt qu’aux technologies, explique Mme Beaudry. Nous devons considérer notre clientèle d’un œil neuf. C’est pourquoi nous privilégions une approche axée sur l’expérience utilisateur. »

À cette fin, une série de profils types ont été élaborés à la suite de la consultation, puis regroupés dans un guide.

« Ces profils types se fondent sur les résultats de nos recherches, indique Mme Beaudry. Ils nous apportent une meilleure compréhension de l’expérience utilisateur que vivent les membres de l’effectif étudiant, du corps professoral et du personnel. Ils guideront désormais notre réflexion. »

Résumé des conclusions-clés

Mme Beaudry a présenté un aperçu des conclusions-clés émanant des activités de consultation.

Il en ressort les points suivants : fragmentée, l’architecture de l’information ne répond pas aux besoins des utilisateurs; des processus internes se révèlent inefficaces ou, en matière d’initiation aux technologies offertes, misent peu sur la socialisation organisationnelle des membres de l’effectif étudiant, du corps professoral et du personnel; il conviendrait d’optimiser l’emploi des technologies existantes avant d’en intégrer de nouvelles; il serait approprié de renforcer les compétences et les capacités numériques des personnes; il y aurait lieu d’améliorer la collaboration, et ce, tant à l’interne qu’à l’externe; et il faudrait sensibiliser davantage les étudiants sur la confidentialité des données et sur l’utilisation de l’information étudiante à Concordia.

Selon les conclusions-clés relatives à l’enseignement et à l’apprentissage, 76 % des répondants membres de l’effectif étudiant jugent que les compétences numériques sont importantes pour leur future carrière. Cela dit, seulement 29 % d’entre eux trouvent que leur programme d’études les prépare adéquatement à un monde du travail de plus en plus informatisé.

Par ailleurs, ces mêmes répondants voient dans l’enregistrement des cours un complément utile à la formation en classe. Ceux qui, dans leurs cours, bénéficient d’une utilisation plus pointue des technologies numériques se disent plus satisfaits sur le plan de l’enseignement et de l’apprentissage numériques. Par contre, beaucoup rapportent n’avoir qu’une expérience limitée de l’emploi des technologies numériques en classe.

Pour leur part, les membres du corps professoral divergent d’opinion sur la question de l’apprentissage en ligne. Si certains considèrent d’un bon œil cette méthode complémentaire, d’autres croient que rien ne peut remplacer les rapports « en chair et en os ».


Onze projets potentiels

La feuille de route dresse la liste de onze initiatives à l’étude. Articulées en cinq thèmes, elles abordent bon nombre des conclusions-clés issues des phases de consultation et de recherche.

« Nous invitons maintenant les membres de la communauté de Concordia à nous fournir leur rétroaction sur ces onze projets, souligne Mme Beaudry. Nous souhaitons ne retenir que cinq ou sept initiatives à mettre en œuvre. »

Les projets à l’étude sont regroupés sous cinq thèmes.

  • Compétences et capacités numériques des personnes
  • Enseignement et apprentissage
  • Amélioration des processus et des services
  • Accès à l’information et utilisation des données
  • Potentiel de collaboration

Compétences et capacités numériques des personnes

Deux des initiatives proposées portent sur le soutien à assurer aux membres de la communauté souhaitant renforcer leur expertise numérique.

  • En fonction du projet de perfectionnement des compétences et capacités numériques, les membres de l’effectif étudiant, du corps professoral et du personnel adopteraient une démarche de perfectionnement continu de leurs compétences et capacités numériques, et ce, tout au long de leur parcours d’études ou de carrière. L’initiative sous-tend la création d’un cadre commun, d’un outil d’auto-évaluation en ligne et d’un système de suivi des compétences ouvert et sécuritaire.
  • Dans le cadre du projet d’intégration numérique, une série de brefs cours et tutoriels interactifs serait produite. Personnalisé, leur contenu permettrait d’orienter les nouveaux venus dans l’environnement de Concordia, et ce, conformément aux responsabilités de chacun dans son nouveau rôle. Guidés tout au long de ces cours et tutoriels d’une durée limitée, les membres de la communauté universitaire pourraient ainsi acquérir rapidement et efficacement les compétences nécessaires.

Amélioration des processus et des services : pleins feux sur l’utilisateur

Selon nos consultations, bien des membres de notre communauté estiment que Concordia n’offre pas une expérience harmonieuse et intégrée d’une plateforme à l’autre. En outre, nombre de nos services numériques semblent entièrement différents les uns des autres.

Selon Mme Beaudry, « cette situation constitue un problème pour les étudiantes et étudiants, surtout ceux nouvellement inscrits, car ils disposent de peu de temps pour apprendre à avancer dans notre environnement numérique, et l’utilité de ce savoir est de courte durée ».

Le projet de révision et de reconception majeures des processus viserait l’amélioration de ceux-ci en vue de répondre aux impératifs des utilisateurs. Cette transformation des processus et des services exploiterait au maximum le numérique tout en satisfaisant le besoin d’interactions humaines des utilisateurs.

Enseignement et apprentissage

Cinq des initiatives à l’étude portent sur l’enseignement et l’apprentissage.

  • Le laboratoire d’innovation en enseignement et en apprentissage aurait pour principal mandat d’innover dans ces deux domaines. Ce groupe de réflexion et d’action accorderait une importance particulière au développement des compétences numériques et à la pédagogie recourant aux technologies numériques.
  • Le projet de ressources éducatives libres (« REL ») permettrait à Concordia de recourir aux dépositaires de REL et d’y contribuer, tout en développant une expertise en création de contenu, en propriété intellectuelle, en découvrabilité ainsi qu’en publication de matériel d’enseignement et d’apprentissage libre.
  • Le projet d’enregistrement des cours répond aux commentaires formulés par des membres de l’effectif étudiant quant à l’accroissement de l’offre de cours enregistrés. Il a pour objectif de simplifier le processus de cyberdiffusion des enregistrements de cours à l’intention des étudiants.
  • Au moyen de stages numériques, de laboratoires virtuels et d’autres approches novatrices de l’apprentissage collaboratif et expérientiel, le projet de réalité virtuelle et de simulation favoriserait l’examen des applications de réalité augmentée intelligente, de réalité virtuelle et de simulation.
  • Le projet de révision des systèmes de gestion de l’apprentissage tournerait autour de la refonte des divers types de systèmes implantés à Concordia. Il tiendrait compte de la réalité numérique des outils et programmes de soutien à l’apprentissage que nous exploitons déjà.

Potentiel de collaboration

Deux initiatives sont proposées à cet égard.

  • La plateforme de collaboration projetée contribuerait à éliminer les barrières qui nous empêchent de coopérer les uns avec les autres ou avec des intervenants de l’externe.
  • Le projet d’établissement de réseaux de pairs prévoit un ou plusieurs espaces collaboratifs numériques en libre accès pour la création, l’hébergement et le partage d’un répertoire de modules d’apprentissage en ligne (y compris des vidéos). Destinés aux membres de l’effectif étudiant, du corps professoral et du personnel, ces modules traiteraient d’une foule de questions, de conseils ou de sujets à diffuser et à découvrir.

Accès à l’information et utilisation des données

L’utilisation généralisée d’outils numériques dans l’enseignement et l’administration universitaires augmente les possibilités de recourir aux données pour améliorer à la fois l’apprentissage et la gestion.

Le projet relatif à la gouvernance, aux normes et à la capacité d’analyse des données permettrait de rehausser la découvrabilité et l’intégrité de l’information, et ce, dans tous les domaines de données de Concordia. À cette fin, des normes de données et un programme de gouvernance transparent seraient adoptés.

Cette initiative favoriserait une efficacité accrue de l’intendance des données de même qu’une amélioration des résultats d’apprentissage, et ce, grâce à la gestion d’un nouvel environnement offrant à tous les intervenants des outils libre-service modernes.

Les membres de la communauté sont invités à émettre leur opinion et leurs commentaires d’ici au 9 novembre.

Pour exprimer, avant le 9 novembre, leur point de vue sur la présente initiative, les membres de l’effectif étudiant, du corps professoral et du personnel peuvent utiliser l’une ou l’autre des méthodes suivantes :

 



Back to top Back to top

© Université Concordia