Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

« Cela m’a enlevé un grand poids. »

Carlos Jabbour poursuit ses recherches avec l’aide de la bourse d’études supérieures commémorative J.-W.-McConnell.
1 mai 2018
|
Par Joseph Léger

« Si mon bienfaiteur était présent en ce moment, je lui donnerais probablement l’accolade », affirme Carlos Jabbour, étudiant à la maîtrise au Département des sciences économiques de Concordia. « Je lui expliquerais à quel point la bourse m’a aidé et je le remercierais de sa générosité. Lorsque j’ai gagné la bourse, cela m’a en effet enlevé un grand poids à une période très éprouvante de ma vie. »

« J’étais très inquiet, car je me demandais comment j’allais payer mes droits de scolarité, maintenir ma qualité de vie et me concentrer sur mes recherches et mes études. La bourse m’a permis de réduire mes heures de travail et aidé à progresser dans mes recherches tout en conservant une moyenne élevée », ajoute M. Jabbour, qui a reçu la bourse d’études supérieures commémorative J.-W.-McConnell en 2017.

Même en ayant réduit ses heures, l’étudiant occupe encore trois emplois à temps partiel, notamment à Concordia à titre d’assistant d’enseignement et au sein de l’Association des étudiants et étudiantes des cycles supérieurs. Il est par ailleurs consultant pour une entreprise privée.

Ses travaux explorent l’impact de la technologie sur la main-d’œuvre et le bien-être de la population. « Une foule de systèmes intelligents réalisent nombre d’activités autrefois effectuées manuellement, explique le chercheur. Cette situation touche aussi beaucoup l’industrie des services. Je souhaite comprendre quels en seront les impacts à mesure que la technologie deviendra de plus en plus avancée. »

Développer des compétences pour le marché du travail

« Mon expérience à Concordia a été on ne peut plus positive, » affirme Carlos Jabbour. « J’ai reçu un excellent soutien à la fois de mon département et de mes pairs, et mon apprentissage s’est révélé un bon mélange de théorie et de pratique. Ainsi, j’ai sans aucun doute pu développer les compétences dont j’aurai besoin lorsque j’entrerai sur le marché du travail. »

M. Jabbour obtiendra son diplôme ce printemps et a déjà accepté un poste au gouvernement fédéral pour septembre. Son objectif est d’acquérir une expérience pratique pendant quelques années avant de reprendre ses études.

« Je continuerai de travailler en sciences socio-économiques. J’aimerais par la suite revisiter le domaine dans le cadre d’un doctorat et mener des recherches plus approfondies sur divers enjeux sociaux au Canada. J’envisagerai certainement de revenir à Concordia pour mon doctorat », conclut-il.

#CUgiving



Back to top Back to top

© Université Concordia